Serre Editeur
header-garibaldi
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
Garibaldi, citoyen niçois, héros européen
Toute sa vie est une légende...

garibaldi-a-niceNé français le 4 juillet 1807 à Nice alors rattachée à l’Empire, il est le fils d’un Génois, Dominique Garibaldi, capitaine au cabotage. Son père lui inspire le culte de la Liberté et sa mère celui de l’Italie momentanément morcelée. Elève d’un prêtre et d’un officier, il est mousse à 13 ans sur la «Sainte Réparate» paternelle et voyage jusqu’à Odessa. Participant au soulèvement des Carbonari génois en 1834, il est condamné à mort mais parvient à gagner Marseille. Il rembarque pour aller soutenir la révolte du Rio Grande do Sul au Brésil, devient chef de l’»escadre» révolutionnaire, épouse Anita Riveiro qui lui donnera deux fils, Menotti et Ricciotti. Il participe à la révolte de l’Uruguay contre l’Argentine et crée la Légion Garibaldienne. La victoire de San Antonio (1846) est saluée par les Anglais et les Français.
En 1848, il arme un brigantin et quitte Montevideo. Engagé dans la guerre contre l’Autriche, la défaite de Novare le contraint à se replier en Suisse.
Revenu à Nice il descend sur Rome où la République a été proclamée le 8 février 1849. Assiégé par les Français, il est contraint à la retraite à travers l’Appenin et trouve refuge à Saint Marin.
Anita, qui l’accompagne, connaîtra une mort dramatique et romantique dans la forêt de Ravenne.
Exilé en Amérique jusqu’en 1859, Garibaldi prendra une part active à la Guerre de l’Unité Italienne, avec la prodigieuse expédition des Mille, puis sur différents fronts autrichiens jusqu’en 1870.
En 1871, accourant à l’appel de Gambetta, il lève une armée et se porte à Dijon. Il se retire à Caprera où il mourra en 1882.

Découvrez plus en détail la vie de cet homme d'exception en suivant les liens ci-dessous...
# Titre de l'article
1 Garibaldi, ce héros
2 Garibaldi : Une enfance niçoise (1807-1822)
3 Les années d’apprentissage (1822-1834)
4 Le premier exil : le Brésil (1834-1840)
5 Le premier exil : l’Uruguay (1840-1848)
6 La 1e guerre d’indépendance de l'Italie (1848-1849)
7 Garibaldi : La retraite de Rome (1849)
8 Le second exil (1849-1854)
9 La 2e guerre d’indépendance (1854-1859)
10 Le déchirement (mars-avril 1860)
11 Les Mille : la Sicile (mai-août 1860)
12 Les Mille : Naples (août-octobre 1860)
13 Rome ou la mort ! (1861-1862)
14 Persona non grata en Italie (1863-1866)
15 La 3e guerre d’indépendance (1866-1867)
16 Au secours de la France (1870-1871)
17 La fin d’une épopée (1872-1882)
18 Les femmes de Garibaldi
19 Garibaldi franc-maçon
20 Le démocrate européen
21 Bibliographie : Nate dal mare par Anita Garibaldi
 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales