inset histoire

 

Drapeau tricolore de la République romaine
Drapeau tricolore de la République romaine brodé à l’effigie de Garibaldi. Rome, Museo Nazionale del Risorgimento.
Le gouvernement républicain dépose les armes le 2 juillet 1849. A 17 heures, Garibaldi harangue ses troupes place Saint Pierre et  promet le froid, la faim et la peur à ceux qui le suivront.
Les derniers combats
Les derniers combats, la nuit du 29 juin 1849. Rome, Museo Nazionale del Risorgimento.
A 19 heures, accompagné par Anita, il quitte la ville par la porte San Giovanni, suivi par 4700 volontaires. C’est le début de la retraite qui, par Tivoli, Todi, Orvieto, Arezzo et Macerata, l’amènera à Saint Marin poursuivi par l’armée pontificale et ses alliés austro-hongrois qui ont mis la tête du héros à prix. La plus vieille république d’Europe, malgré la peur que lui inspire l’armée autrichienne, consent à lui donner refuge pour la nuit. Il congédie sa légion, réduite à 1500 hommes et quitte Saint Marin dans la  nuit après avoir vainement tenté de convaincre Anita, très affaiblie, de s’arrêter là. A Cesenatico, avec 185 hommes et Anita désormais mourante, il réquisitionne 13 barques de pêcheurs. Embarqués par une nuit trop claire, elles sont la cible facile des navires autrichiens lancés à leur poursuite.

Les fugitifs arrivent à la ferme Guiccioli
Transportant Anita mourante, les fugitifs arrivent à la ferme Guiccioli, aidés par les habitants. Lithographie du XIXe siècle, collection privée.
Contraints d’accoster à Magnavacca, au nord de Ravenne, les Garibaldiens laissent 162 des leurs, dont Ugo Bassi aux mains des Autrichiens. Garibaldi et le major Leggero, portant Anita, parviennent à s’enfuir en traversant les marais. Ils trouvent refuge dans une ferme du quartier des Mandriole.
La mort d’Anita
La Mort d’Anita dans les bras de Giuseppe, le 4 août 1849.
Le 4 août 1849, à 19 h 45, Anita rend l’âme dans la ferme Guiccioli, aux Mandriole, près de Ravenne. Devant le danger imminent de capture, Garibaldi laisse à Stefano Ravaglia, régisseur de la ferme, et aux quelques personnes présentes, le soin d’inhumer dignement Anita. A 20 h 30, Garibaldi et Leggero partent pour Sant’Alberto où ils sont hébergés dans la maison Matteucci. Là commence le second exil.


Consulter la liste de tous les articles que Nice-RendezVous a consacrés au Héros des Deux Mondes : cliquez ici...

 

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers