inset identite

 

439-Mimosa

Un peu d'histoire

Autour de 1880, le mimosa, originaire d’Australie, fait son apparition sur les pentes de la Croix des Gardes, vraisemblablement introduit par l’un des grands hôtes hivernaux, comme le Duc de Vallombrosa, le Marquis de Morès ou Lord Brougham.

La Société d’Horticulture et d’Acclimatation contribue alors largement à sa promotion. Les mimosistes vont, dès lors, se multiplier dans la région, à Mandelieu, Pégomas, Tanneron ou La Roquette. Les marchés se développèrent et des wagons entiers de mimosa quittaient tous les jours la gare de La Napoule pour le nord de la France et pour l’étranger.

Le mimosa ayant ainsi participé au développement de l’économie locale, il est fêté chaque année par les habitants de Mandelieu-La Napoule. Officiellement célébrée pour la première fois en 1931, la Fête du Mimosa connaît depuis, un vif succès. Elle n’a cessé de prendre de l’envergure passant d’un corso fleuri à une grande fête populaire aujourd’hui largement reconnue.

463-Mimosa

Selon la tradition, l’organisation de la fête est confiée aux habitants de la commune, à ses associations et à son Comité d’Animation. Ensemble, dans la bonne humeur, ils fleurissent les chars de mimosa fraîchement cueilli. Un travail méticuleux de tressage des branches autour des sujets réalisés chaque année selon la thématique choisie. La bonne volonté de tous, donne à la fête une ambiance folklorique authentique reconnue par tous ses visiteurs.

La dernière édition de la Fête du Mimosa en février 2009, autour du thème des Danses et Musiques du Monde a accueilli plus de 60 000 visiteurs sur l’ensemble des sites de la manifestation (centre-ville, bord de Mer, quartiers de la ville).

Les retombées médiatiques et économiques engendrées par l’ensemble des éditions de la Fête du Mimosa permettent désormais de positionner la manifestation parmi les grands événements hivernaux de la Côte d’Azur que sont le Carnaval de Nice et la Fête du Citron à Menton.

mimosa09-45La Fête du Mimosa de Mandelieu-La Napoule utilise exclusivement du mimosa cultivé dans les forceries locales. C’est ainsi que les 12 tonnes de mimosa utilisées chaque année pour fleurir les chars et pour les batailles de fleurs sont achetées aux producteurs du Massif de Tanneron. La Fête, tout en préservant son aspect populaire et folklorique, contribue donc à soutenir l’activité des mimosistes locaux. De plus, certains mimosistes se tournent aujourd’hui vers le tourisme et font découvrir leur métier aux visiteurs qui viennent les rencontrer.

La route du Mimosa : Bormes - Madelieu-La Napoule - Grasse


332-MimosaAujourd’hui sur 130 km, la Route du Mimosa s’étend de Bormes-les-Mimosas à Grasse. Cet itinéraire touristique, recommandé de janvier à mars, est typiquement le symbole d’une Riviera Côte d’Azur hivernale qui propose sous un climat doux, une sorte de villégiature itinérante entre bleu azur et jaune soleil.
Kilomètre 108 de la Route du Mimosa, Mandelieu-La Napoule est une des huit étapes de cette itinéraire de découverte, entre Var et Alpes Maritimes, qui montrent tous les aspects du mimosa. En effet, chaque étape a sa spécificité. A Mandelieu-La Napoule, il ne faut pas manquer durant toute la période de floraison, de janvier à mars,  les randonnées pédestres ou excursions en voiture dans la plus grande forêt de mimosa d’Europe, la rencontre avec les mimosistes et ainsi la chance d’assister à toutes les étapes de la vie d’une fleur : de son éclosion au parfum qui en sera extrait.

De Janvier à Mars, durant la période de floraison, en dehors des 10 jours de la Fête, Mandelieu-La Napoule vous propose de profiter de quelques heures de détente et de soleil à prix doux.

Quelques données chiffrées
  • La production de fleurs coupées (chiffres 2004) s’étend sur 112 hectares dans les Alpes-Maritimes (MandelieuLa RoquettePégomasAuribeauCannes) et 70 hectares dans le Var (Tanneron).
  • Les secteurs de récolte courent de l’Est Varois à l’Ouest des Alpes-Maritimes.
  • La production de mimosa représente 550 tonnes pour les Alpes-Maritimes et 450 tonnes pour le Var soit 17 millions de tiges (pour les 2 départements)
  • 90% de cette production part à l’exportation
  • Le chiffre d’affaires généré est évalué entre 4 et 6 millions d’euros.
  • Prix de vente moyen : 5 euros/kilo (au départ de l’exploitation)
  • Aujourd’hui, de janvier à mars, 8 millions de bouquets sont envoyés dans le monde entier.

groupe-mimosa

Renseignements, contacts et réservations :
Office de Tourisme et des Congrès - 806 Avenue de Cannes - 06210 MANDELIEU-LA NAPOULE
Tel : 04 93 93 64 64
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.ot-mandelieu.fr

   Archives 2005

   Archives 2010

 

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers