inset histoire

Ça s'est passé en février dans le Comté de Nice ...

 1184 (14 février)
Le pape concède à l’évêque de Nice l’autorité de réformer les abus des moines de Saint-Pons.
 1252 (20 février)
Les arbitres de Nice ordonnent à l’abbaye de Saint-Pons d’élargir de 4 pans (1 mètre) le canal du moulin de la cour à la Condamine inférieure.
 1258 (23 février)
Le comte Guillemin remet à Charles Ier de nombreuses terres du comté de Vintimille et du Val de Lantosque.
 1266 (21 février)
Tende traite avec la Brigue pour le territoire du Bosco (du Bois).
 1294 (8 février)
Ordonnance de Charles II d’Anjou en visite à Nice rendant obligatoires la messe dominicale et le respect du jeûne et interdisant le concubinage, le blasphème et le parjure.
 1301 (5 février)
Jean Lascaris concentre à Tende tout pouvoir entre ses 5ns.
 1308 (10 février)
Charles II confirme les concessions obtenues par Nice de son fils Robert.
 1310 (1er février)
Le roi Robert réclame à Nice un donatif extraordinaire.
 1320 (20 février)
Robert Ier ordonne de faire payer 12 livres coronats aux frères prêcheurs de Nice sur les revenus d’un moulin.
 1331 (9 février)
Le marquis de Dolceacqua demande la paix et se soumet à l’hommage, à Nice.
 1352 (11 février)
Les hommes de Peille obtiennent rémission de leur insolence envers l’église, moyennant 100 florins d’or.
 1358 (5 février)
Le sénéchal de Provence attaque le comté de Tende.
 1360 (4 février)
Rainier Bianchi reçoit un fief dans le finage d’Utelle, contre le don d’une paire de gants de chamois. Il le vend à Lantosque.
 1364 (5 février)
Le juge de Nice commande aux Niçois de dériver le Paillon pour fortifier la ville.
 1369 (23 février)
Les comtes Lascaris de Tende font la paix avec la reine Jeanne, à Sospel et prêtent hommage pour Tende et la Brigue.
 1381 (19 février)
Louis Ier cède à Amédée VI de Savoie le Comte Vert ses droits sur le Piémont angevin en échange de son aide contre Charles de Duras.
 1386 (25 février)
Charles Duras assassiné à Budapest, Ladislas son fils lui succède : “deux papes, deux veuves, deux héritiers”.
 1394 (7 février)
Le sénéchal Jean Grimaldi réunit à Nice les Etats de la Provence; on réduit les fouages en fonction de la diminution des populations.
 1396 (8 février)
Oddon de Villars est déclaré sénéchal de Provence et gouverneur de Nice, poste dorénavant réservé aux nobles de Savoie.
 1398 (6 février)
Les biens des Grimaldi et de leurs partisans sont confisqués à Nice.
 1399 (4 février)
Boniface de Challant, homme à poigne, est nommé commissaire général en Provence pour lutter contre les Grimaldi.
 1412 (14 février)
Villars pris par trahison, la bannière de Savoie flotte sur ses murs, le Val de Massoins se rend.
 1442 (20 février)
Mariage de Marguerite, fille de Pierre Grimaldi, à Levens.
 1444 (17 février)
Louis de Savoie réitère l’interdiction de donner des sauf-conduits aux corsaires à Villefranche.
 1454 (3 février)
Nice ayant saisi des marchandises de Savoie en représailles contre Gênes est priée de faire droit à la requête des commerçants en cause.
 1459 (12 février)
Visite à Nice du troisième fils de Savoie, Jean, nommé gouverneur.
 1464 (6 février)
Une lettre de Louis Ier soussignée par l’évêque de Nice Barthélemy Chuet mentionne la récente acquisition du Saint-Suaire par la 5son de Savoie.
 1465 (14 février)
Le bienheureux Amédée IX demande aux Niçois de bien garder leur cité et d’assurer la paix sur mer. Il nomme pour cela Lambert Grimaldi de Monaco capitaine général.
 1468 (19 février)
Mise en chantier à l’arsenal de Nice de la galère Santa-Maria de Auxilio.
 1474 (4 février)
Le poison est administré à Honoré Lascaris dans son château de Tende.
 1489 (5 février)
Nouveau passage de Zizim à Nice.
 1498 (10 février)
Le comté de Tende passe à la postérité à venir de René Grand Bâtard de Savoie et d’Anne Lascaris.
 1503 (15 février)
“Nulle personne noble ne pourra acquérir de biens” à Contes.
 1511 (20 février)
La communauté de Villars vient de faire construire et peindre sa chapelle Sainte-Brigitte.
 1548 (11 février)
Claude de Tende et sa mère prêtent serment à la couronne de France.
 1550 (5 février)
Antoine Marchesano de Gandis prête hommage pour Coaraze, Roccasparviera et Falicon.
 1558 (28 février)
Un édit de Tête de Fer règlemente le droit de Villefranche.
 1564 (20 février)
Le duc à Nice remercie l’ambassadeur turc et refuse ses propositions de bon traitement dans les ports ottomans.
 1567 (4 février)
Sur l’instance de la viguerie de Sospel, le duc confirme que les femmes ne sont pas admises à la succession en concurrence avec les frères.
 1568 (23 février)
Le taux d’intérêt maximum est fixé à 12 % à Puget.
 1575 (7 février)
Renée d’Urfé entame des négociations pour vendre Tende à la Savoie.
 1576 (1er février)
Des Turcs fugitifs de la chiourme de Villefranche s’enfuient jusqu’à la Tour.
 1589 (17 février)
Les envoyés de Guillaumes à l’assemblée d’Aix se déclarent pour la Ligue.
 1590 (26 février)
Le duc de Savoie arrive à Nice.
 1591 (18 février)
Quelques régiments passent par Nice pour aller défendre le Piémont.
 1592 (11 février)
Henri de Savoie vient informer la duchesse des évènements en Dauphiné, et reste quelques jours chez le comte de Beuil.
 1593 (9 février)
Visconte et une vingtaine de ses hommes s’échappent sur Nice.
 1595 (12 février)
Conférence secrète entre les Grimaldi et le gouverneur savoyard de Grasse.
 1596 (14 février)
Vaine tentative du rebelle français Monsieur du Bart, repoussé à Barrimasson.
 1600 (12 février)
Annibal rentre à Nice par un froid extrême, sans autre succès que de s’être rendu suspect à son maître en raison de l’accueil aimable que lui ont fait Henri IV et Sully.
 1601 (11 février)
Le cardinal Aldobrandini venant de conclure la paix entre France et Savoie, s’arrête deux jours à Nice.
 1602 (2 février)
Annibal et son oncle Louis sont promus dans l’ordre de l’Annonciation.
 1608 (5 février)
Mort à Nice de Louis Grimaldi, enterré le lende5n à Saint-Pons.
 1613 (9 février)
Fondation du port-franc de Nice-Villefranche. Le premier à en bénéficier est le riche corsaire anglais Peter Eston, qui “n’a pas trop justement acquis ses richesses”.
 1614 (17 février)
Naufrage du brigantin du Droit de Villefranche : 31 noyés.
 1615 (9 février)
La Comtesse de Beuil est entreprise successivement par le prince de Piémont et l’évêque Martinengo.
 1626 (23 février)
Levens et Contes reçoivent en renfort 380 fantassins français.
 1629 (24 février)
Rassemblement à Nice de tous les hommes valides, et renforcement des fortifications, suivi de l’appel des milices tandis que les Français demandent libre passage pour aller secourir Casale.
 1631 (3 février)
A Nice, premiers décès dus à la peste.
 1635 (13 février)
Une galère savoyarde rendue par Gênes arrive à Villefranche, 5s une nouvelle guerre entre Français et Espagnols va faire renforcer la garnison de Nice.
 1639 (9 février)
800 soldats français débarquent à Nice, 500 autres deux mois plus tard, pour aller en Piémont prendre part aux guerres madamistes.
 1640 (6 février)
Cette guerre civile entretenue par les appetits français et espagnol fait proposer par Madame Royale que le Cardinal épouse sa fille aînée afin de réunir la 5son de Savoie. Pas de suite immédiate, car le Prince Maurice veut inclure son frère dans le traité de paix.
 1641 (9 février)
La dévote religieuse Maria rend visite à son frère le cardinal.
 1643 (1er février)
Le prince Maurice et sa femme quittent Nice pour Turin
 1645 (12 février)
Le prince Maurice offre une fête aux Niçois pour témoigner de l’harmonie (apparente) entre lui et Madame Royale.
 1647 (22 février)
Tempête à Nice, apaisée par l’exposition du Très Saint Sacrement par l’évêque.
 1650 (13 février)
Entraunes fixe ses statuts.
 1651 (14 février)
Claudio Costantino est décapité publiquement au château de Nice pour avoir voulu livrer Saint-Hospice à l’Espagne.
 1660 (12 février)
Don Antoine de Savoie, fils naturel de Charles Emmanuel II, devient gouverneur de Nice.
 1665 (11 février)
Inféodation de Villars au comte piémontais Jean Michel Vergagno.
 1672 (23 février)
Supplice des Turcs révoltés de Nice.
 1693 (15 février)
Vauban rédige son rapport sur les fortifications de Nice, qu’il conseille à Louis XIV de garder. Il se rend à Sospel, qu’il va faire remettre en état de défense.
 1697 (1er février)
Victor Amédée repart de Nice.
 1709 (13 février)
“Le terrible hiver de 1709” fait geler le vin et les plantations, le marquis de Montgeorges sauvera Nice de la famine.
 1724 (26 février)
L’Espagne et 3eille se rachètent pour 40.000 livres par an, pour 7 ans, du droit de Villefranche.
 1728 (20 février)
Ouverture du cimetière de Villars au Champ du Paradis.
 1729 (27 février)
Une donation de 1.500 livres permet d’installer à Villars le chirurgien Pietro Michel Fabri.
 1738 (24 février)
Des ingénieurs piémontais envisagent de creuser un port au Pré aux Oies, en détournant le Paillon sur Lympia.
 1747 (3 février)
Les Austro-Sardes repassent le Var à Saint-Laurent, et rompent pour se couvrir ce pont et celui d’Aspremont.
 1748 (15 février)
Breil résiste victorieusement au siège des Gallispans.
 1749 (14 février)
Le nouveau gouvernement piémontais arrive à Nice avec quatre bataillons.
 1752 (16 février)
Trois secousses de tremblement de terre inquiètent Nice, sans causer aucun mal.
 1764 (26 février)
Epidémie à Roquebillière, traitée par les processions.
 1765 (5 février)
Voyage au col de Tende du grincheux Smolett, qui a du moins à Nice recouvré la santé.
 1767 (7 février)
Faible tremblement de terre à Nice.
 1770 (18 février)
Don Honorato Leotardi bénit le cimetière de Villars.
 1774 (6 février)
Le Conseil de Villars veut reconstruire en pierre le pont de Sainte-Pétronille.
 1781 (15 février)
Le roi accepte le plan de Robilant pour le port de Nice.
 1782 (1er février)
Le roi cède des terrains pour réaliser la place de Nice.
 1787 (17 février)
La Planargie est nommé commandant de Nice (jusqu’au 25 8 1792).
 1789 (2 février)
Le ministre Léoménie de Brienne, banni de France, reçoit à Nice le chapeau de cardinal et fait d’abondantes aumônes au milieu de la disette générale.
 1793 (6 février)
Nice se voit réclamer 1.837 livres 10 sols, la pension jadis exigée par l’évêque.
 1794 (2 février)
Contes demande à s’appeler “Punta Libera” (pointe libre).
 1795 (1er février)
Le génois Sabatier est dénoncé pour avoir vendu de la viande “corrompue et tout a fait mauvaise” (!) aux canonniers.
 1796 (3 février)
Près de 1800 Français de Dallemagne stationnent à Sospel.
 1799 (4 février)
Formation d’une colonne mobile contre les Barbets de l’Esteron et du Var moyen.
 1802 (8 février)
Châteauneuf-Randon s’installe à Nice comme préfet des Alpes-Maritimes.
 1803 (4 février)
Fodéré signale au préfet le délabrement de l’instruction dans le haut pays.
 1804 (14 février)
Le citoyen Chartroux, administrateur des jardins de Nice s’emploie à envoyer des graines à Joséphine, amoureuse des fleurs.
 1809 (20 février)
L’ex-officier sarde Gibellin assassine son beau-frère Murris à Saint-Etienne.
 1813 (8 février)
Pauline embarquée à Toulon, sur le conseil de son illustre frère, arrive à Nice où elle se réinstalle villa Grandis.
 1814 (12 février)
Pauline va s’entretenir avec le pape.
 1818 (24 février)
Tremblement de terre.
 1822 (2 février)
Ouverture du nouveau séminaire de Nice, qui compte 68 élèves (dont 40 ne savent pas lire, selon Bonifaci).
 1824 (17 février)
Mg Colonna célèbre à Sainte-Réparate le service funèbre du roi décédé.
 1832 (17 février)
Saint-Etienne est séparé de Saint-Pierre d’Arène.
 1848 (6 février)
Nice murmure contre le gouverneur de 5stre au sortir de la messe à Saint-François.
 1849 (7 février)
“Un montagnard” signale les avantages qu’il y aurait “si nous étions français”.
 1850 (25 février)
Une plaque rappelle le transfert près de la porte de Turin (avenue de la République) du nouvel hôpital Sainte-Croix.
 1854 (9 février)
Mini-tremblement de terre à Nice.
 1859 (26 février)
La Société d’assistance des vétérans décorés de la médaille de Sainte-Hélène vient d’être créée à Nice.
 1860 (2 février)
Service à Sainte-Réparate pour Stéphanie de Beauharnais (mère de Gaspard Hauser) qui vient de mourir à Nice.
 1861 (2 février)
Monaco, passant sous protectorat de la France, lui cède ses droits sur Menton et Roquebrune.
 1862 (2 février)
F. Halévy, auteur de la Juive, meurt Promenade des Anglais.
 1864 (27 février)
L’union syndicale de Nice élit son bureau.
 1871 (8 février)
Election à l’Assemblée Nationale de Bordeaux. Garibaldi arrive en tête à Nice.
 1872 (7 février)
Bref séjour à Nice de l’Empereur du Brésil.
 1873 (23 février)
Saëtone organise le nouveau Carnaval de Nice.
 1878 (26 février)
Belle entrée de Mgr Balaïn à Nice.
 1879 (27 février)
Mlle Godard monte en ballon, place de la Préfecture à Nice pour atterrir propriété Bermond (clinique du Belvédère).
 1880 (22 février)
Après avoir “traîné les pieds” deux ans, Contes se conforme à la loi accordant la gratuité de l’enseignement pri5re.
 1881 (27 février)
Triomphe à Nice de la cantatrice Patti.
 1882 (14 février)
Mort à Nice de Barbier, l’auteur des Iambes
 1884 (27 février)
La Vicomtesse Vigier obtient le prix des voitures fleuries durant le Carnaval de Nice.
 1885 (7 février)
Inauguration avec Aïda du nouveau théâtre de Nice, reconstruit par l’architecte Aune.
 1887 (22 février)
Le prince de Galles soupe avec Cécile Montaland au Garden House de Nice (emplacement du Crédit Lyonnais) la veille du tremblement de terre.
 1914 (14 février)
Le roi de Wurtemberg commence au Cap Martin son huitième séjour sur la Côte.
 1915 (18 février)
Première matinée artistique au cercle russe de Nice.
 1916 (1er février)
Ouverture à Nice de l’Ecole Pratique de Commerce pour jeunes filles.
 1923 (23 février)
Le “faux de Nice” (un timbre de 25 centimes bleu contrefait) est découvert par le philatéliste belge Serrane.
 1928 (22 février)
Arrestation à Nice d’un communiste distribuant des tracts antimilitaristes aux marins.
 1933 (18 février)
Création à Nice du CUM (Centre Universitaire Méditerranéen).
 1937 (9 février)
Le militant PPF Fournier est arrêté à Menton pour trafic d’armes avec l’Italie.
 1938 (6 février)
Premier courrier postal sans surtaxe par la ligne aérienne Paris-3eille-Nice.
 1939 (16 février)
“Nuit de Nice” avec le roi de Suède.
 1940 (23 février)
240 réfugiés polonais arrivent d’Italie.
 1941 (15 février)
Jean Gabin quitte le Cap pour Hollywood.
 1942 (12 février)
Inscriptions antijuives sur la statue de Gambetta à Nice.
 1943 (9 février)
Vernissage à Nice de la Galerie Romanin (Jean Moulin).
 1944 (3 février)
Le résistant Robert Thivin est étranglé dans sa cellule à Nice.
 1945 (7 février)
Les G.I. anéantissent une patrouille fasciste et milicienne à Turini.
 1946 (1er février)
Le trafic ferroviaire reprend entre Menton et Vintimille.
 1947 (21 février)
Le comte Bernadotte en visite à Nice.
 1966 (24 février)
Le Conseil Municipal élit Jacques Médecin 5re de Nice.
 1972 (11 février)
Réunion à Nice du Bureau européen du Conseil des Communes d’Europe.
 1973 (7 février)
Inauguration à Nice du square Normandie-Niémen.
 1982 (1er février)
Graham Greene part en guerre contre le “milieu” de la Côte.
 1983 (14 février)
10 cm de neige sur la Promenade.
 1986 (7 février)
Le F.L.N.C. revendique l’attentat contre le Palais de Justice de Nice.
 1988 (14 février)
Francis Gag meurt à Nice.
 1989 (26 février)
Raz de marée de 10 à 15 m sur la Côte.
 1991 (1er février)
Le Carnaval de Nice est supprimé en raison de la guerre du Golfe.
 1993 (6 février)
Une exploitation de Nice-Pessicart reçoit le 1er prix des bouquets à Paris.
 1994 (2 février)
Omar Raddad est condamné à Nice à 18 ans de réclusion pour l’assassinat d’une vieille dame.

Extraits de : "Chronologie illustrée de l'histoire du Comté de Nice" © Serre Editeur

Rechercher une date de l'Histoire du Comté de Nice

Saisissez une année (entre l'an 1000 et l'an 2000) :   

ou Sélectionnez un mois :

 Janvier    Février    Mars    Avril    Mai    Juin
 Juillet    Août    Septembre    Octobre    Novembre    Décembre


Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers