inset histoire

 

depart-des-volontaires-1866
Le départ des Volontaires en 1866 : Huile sur toile de Gerolamo Induno, Milan, Museo del Risorgimento.
bataille-navale-lissa
La bataille navale de Lissa. Milan, Museo del Risorgimento.
bezzecca
La bataille de Bezzeca. Milan, Museo del Risorgimento.
le-bouffon
La participation de Garibaldi au Congrès de la Paix à Genève suscitent les railleries des journaux bonapartistes français. Collection privée.
mentana
Garibaldi à la bataille de Mentana. Huile sur toile d’Archimede Tranzi, Gênes, Museo del Risorgimento.
  • juin 1866 : Garibaldi reçoit le commandement d’un corps pour opérer sur les hauteurs de Bergame. Malgré une opposition farouche des Autrichiens, les hommes de Garibaldi occupent le mont Suello.
  • 25 juin 1866 : les troupes italiennes de La Marmora et Cialdini sont défaites à Custoza et Garibaldi reçoit l’ordre de stopper son avance.
  • 3 juillet 1866 : le Prussien Von Moltke écrase les Autrichiens à Sadowa.
  • 21 juillet 1866 : la victoire de Garibaldi à Bezzeca, au cours de laquelle il sera blessé à la jambe, sauve l’honneur de l’Italie défaite sur mer à Lissa.
  • 25 juillet 1866 : un armistice est signé. Garibaldi arrête à nouveau sa progression : “J’obéis”.
  • 22 octobre 1866 : par plébiscite, la Vénétie rejoint le royaume d’Italie.
  • 24 septembre 1866 : Garibaldi rentre à Caprera.
  • décembre 1866 : la France a évacué Rome, placée sous la protection d’une armée pontificale.
  • février 1867 : à l’occasion de la campagne électorale pour le renouvellement de la Chambre, Garibaldi, candidat de gauche et anticlérical, parcourt l’Italie (Florence, Bologne, Ferrare, Vérone, Trévise, Vicenza, Venise…).
  • septembre 1867 : Garibaldi se rend à Genève au Congrès international de la Paix. A la tribune, il réclame encore Rome et demande la déchéance de la Papauté, “la plus nocive de toutes les sectes”.
  • 11 septembre 1867 : Garibaldi quitte Genève pour les villes proches de l’Etat pontifical.
  • 24 septembre 1867 : Garibaldi est arrêté par les carabiniers italiens et transporté à Caprera. L’île est mise en quarantaine.
  • 7 octobre 1867 : Menotti Garibaldi  et ses volontaires pénètrent dans les Etats pontificaux et tentent de soulever les Romains.
  • 14 octobre 1867 : seul à bord d’une petite embarcation, Garibaldi s’évade de Caprera. La nouvelle met la foule en délire.
  • 26 octobre 1867 : Garibaldi et ses Chemises rouges pénètrent dans les Etats pontificaux, avec la complicité des gardes frontières italiens, et encerclent Rome. La population montre une certaine passivité.
  • 30 octobre 1867 : les premières troupes françaises, venues pour défendre Rome, débarquent à Civita-Vecchia.
  • 2 novembre 1867 : Garibaldi se retire à Tivoli.
  • 3 novembre 1867 : l’affrontement entre garibaldiens et troupes franco-pontificales a lieu à Mentana. Garibaldi, vaincu, se retire des Etats pontificaux. Arrêté, il est à nouveau enfermé au fort du Varignano à La Spezia.
  • 25 novembre 1867 : Garibaldi rejoint Caprera.


chassepot
La culasse
des nouveaux fusils français Chassepot
qui «firent merveille»
à Mentana.
Photographie extraite de
Lorenzo Innocenti : Per il Papa ré, Esperia ed., 2004.
mort-cairoli
La mort d’Enrico Cairoli à la villa Glori (23 octobre 1867). Huile sut toile de Gerolamo Inuno, Pavie, Musei Civici.

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers