inser visite

 

peillon

A 19 kilomètres de Nice, Peillon est un superbe archétype de village perché du Comté de Nice.

peillon-village-percheLe bourg faisait partie de de la commune de Peille jusqu'en 1235 et connut donc la même administration consulaire. Le fief resta partagé jusqu'à la Révolution entre de nombreux co-seigneurs dont les plus marquants furent les Caïs, les Berre, les Tonduti, les Borriglione, les Barralis.
L’ancien hameau de Sainte Thècle, célèbre pour sa source qui, durant des décennies, alimenta la ville de Nice en eau potable, situé dans la vallée, au pied de l’éperon rocheux sur lequel est placé le vieux village, est devenu depuis 1948, le chef lieu de la commune. Là se trouvent la mairie, la poste, l’école, la gare SNCF, l’église et les autres services. L’église a été reconstruite sur des fondations du XIIe siècle. La commune comporte trois hameaux principaux (Borghéas, Sainte Thècle et Châteauvieux) et de nombreux écarts secondaires.



Pour se rendre à Peillon au départ de Nice :

Quitter Nice par la M 2204 qui longe la vallée du Paillon, traverser La Trinité et Drap. A la sortie de Drap, tout de suite après le superbe pont de pierres qui enjambe le Paillon de Peille, emprunter à droite le CD 21. Le premier hameau traversé, Borghéas, est déjà sur la commune de Peillon. Poursuivre le CD 21, passer Sainte Thècle (chef-lieu administratif de la commune) et, sur la droite, emprunter le CD 121, étroite route tortueuse qui aboutit à Peillon/Châteauvieux où elle se termine en cul-de-sac.


La visite :

Le village : fortifié perché, tassé en rond sur un nid d'aigle au vif d'une falaise à pic; l'un des plus beaux (sinon le plus beau) villages perchés de la Côte d'Azur : toits, maisons, appareil, bonnes restaurations, en font un ensemble médiéval homogène; hautes maisons serrées formant extra-muros; vestiges de remparts, maisons reliées par des arcades enjambant les rues, escaliers, passages voûtés, rues en calade; fontaine 1800.
L'Église paroissiale de la Transfiguration du 18e siècle, est bâtie à l'emplacement de l'ancien donjon : fronton triangulaire classique, clocher à haute lanterne octogonale ; toiles des 17e et 18e siècles, Christ en bois sculpté 18e.

07-Eglise-Chateau


Chapelle des Pénitents Blancs
(N.-D.-des-Douleurs) remaniée au 16e: nef à chevet plat, petit clocher à tuiles vernissées; peintures murales du 15e siècle attribuées à Jean Canavesio : la Passion, la Crucifixion, la Mise au Tombeau en 10 panneaux, retable de bois sculpté 17e; sur l’autel, Pietà naïve en bois polychrome.

Peillon, chapelle des Pénitents Blancs. Fresques de Jean Canavesio. Photo Alain PHILIPPON.
Peillon, chapelle des Pénitents Blancs. Fresques de Jean Canavesio. Photo Alain PHILIPPON.
Peillon, chapelle des Pénitents Blancs. Fresques de Jean Canavesio. Photo Alain PHILIPPON.
Peillon, chapelle des Pénitents Blancs. Fresques de Jean Canavesio. Photo Alain PHILIPPON.
Peillon, chapelle des Pénitents Blancs. Fresques de Jean Canavesio. Photo Alain PHILIPPON.
Peillon, chapelle des Pénitents Blancs. Fresques de Jean Canavesio. Photo Alain PHILIPPON.
Peillon, chapelle des Pénitents Blancs. Fresques de Jean Canavesio. Photo Alain PHILIPPON.


Chapelles modernes des hameaux de Sainte-Thécle et de Borghéas.

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers