actualites

 

NICE Festival des Arts et Cinémas russes, révolutionnaire !FESTIVAL ARTS - L’esplanade des Arts devant le Théâtre national de Nice sera transformée en Place Rouge par l’Association Internationale ACR (Arts et Cinémas russes) du 17 au 25 novembre 2006 à l’occasion du Festival du même nom dont le président d’honneur est Eugény Sidorov Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la Fédération de Russie pour l’UNESCO. Sauf le lundi, à partir de 18 heures, le Festival Rusk-Off, dans un village russe reconstitué, proposera une foule d’animations gratuites, des dégustations de spécialités, une exposition consacrée à la «petite eau» de Monsieur Smirnoff, qui vécut à Nice, des jeux d’échecs des chants chamaniques …
La culture russe est très souvent associée à son riche patrimoine classique : le folklore russe traditionnel, le ballet impérial, les romans de Léon Tolstoï et Fédor Dostoïevski, le théâtre d’Anton Tchekhov et Stanislavski ou la peinture de l’époque des modernistes. Les exemples actuels de ces genres telle la danse contemporaine, le new writing, l’ethno jazz, le vidéo art, ou encore le théâtre visuel non-verbal, sont plutôt assimilés à des pays de l’Europe occidentale, mais certainement pas à la Russie.
De ce point de vue, le programme du 8ème Festival des Arts et Cinémas russes de Nice peut être considéré comme révolutionnaire : pas de classicisme russe, plus de clichés souvenirs, plus de fresques héroïco étatiques. À la place : le théâtre d’Olga Pona, pionnière de la danse contemporaine en Russie ; la pièce amère de Vassily Sigarev, à rendre jaloux les Allemands et les Anglais ; l’ensemble Va.Ta.Ga. entre le jazz et le folk ; les deux spectacles, Orphée du Théâtre Ten’ et Faust3 du Théâtre AKhE, sont aussi éloignés des principes du classicisme russe que Nice de la Sibérie. Même le folklore représenté par le théâtre de marionnettes et l’ensemble de musique traditionnelle est de la petite république de Khakassie (turcophone).
Pour ceux qui craignaient que l’ombre sourde et figée du monolithe de la culture russe s’étende sur le Festival des Arts et Cinémas russes, il leur apparaîtra taillé sur mesure, avec ses multiples facettes, un espace plurilinguistique, vivant, démocratique, ouvert à tous les maux et espoirs de la civilisation moderne, à tous les vents de la création actuelle.Ballet Olga Pona
  • 17 et 18 novembre | 20 h.30 | Salle Pierre Brasseur • Durée estimée 1h15
Théâtre de Danse Contemporaine de Tcheliabinsk • Deux chorégraphies d’Olga Pona

Attente • Danseurs Vladislav Morosov, Andrey Zykov, Artyom Sushenko, Olga Sharova, Maria Gerasimova, Maria Greyf • Musique A. Aigei, V. Starostin, Folklores de Touva, de Bulgarie et de Russie, Urban Tribe, David Cunningham • Scénographie, costumes, son Olga Pona • Lumière Horst Mühlberger • Production Théâtre de Danse Contemporaine de Tcheliabinsk, Tanzhaus NRW Düsseldorf Allemagne • Masque d’Or 2003

Attendre. Attendre une vie meilleure, promise par le communisme, attendre le capitalisme pour réaliser ses rêves les plus fous, attendre la fin de l’hiver, le retour du printemps, attendre le prochain train, le prochain bus… C’est ainsi que se passe l’essentiel de la vie des russes, nous dit Olga Pona, non sans humour : dans l’attente. Quand on passe autant de temps à attendre, toute l’existence se transforme en une devise : demain sera mieux qu’aujourd’hui.

Nostalgie • Danseurs Vladislav Morosov, Andrey Zykov, Michael Abramov, Artyom Sushenko, Vladimir Vdovenko, Artyom Udanskiy, Olga Sharova, Maria Gerasimova, Maria Greyf, Svetlana Lvova • Musique R. Ikeda, Arvo Pärt, T.Yamanaka, Body Electric, Urban Tribe • Scénographie, costumes, son Olga Pona, Irena Jarutis • Lumière Vladimir Karpov • Production Tanzhaus NRW Düsseldorf, Haus der Kulturen der Welt Berlin et Künstlerhaus Mouson Turm, Frankfurt • Créé dans le cadre de l'American Danse Festival à Durham, USA

Dix danseurs évoluent dans une forêt de bouleaux, symbole de la Russie même, espace réel mais aussi espace mental. "Se promener dans une forêt, c'est passer du temps, parcourir un bout de vie. C'est un lieu idéal où l'on peut vivre des expériences à la fois difficiles et heureuses, où l'on peut rêver et avoir des illusions."


Douleurs fantômes
  • 18 novembre | 21 h. | Salle Michel Simon • Durée estimée 1h30
Spectacle en russe surtitré
Vassili Sigariev • Mise en scène Irina Kerutchenko • Avec Elena Liamina, Valentin Samokhine, Kirill Pletnev, Vladislav Kaptur • Scénographie Maria Utrobina • Son Olga Tomenko • Lumière Vladislav Kaptur • École du MKHAT - Théâtre d’Art de Moscou

Du jeune auteur russe Vassili Sigariev, originaire d'Ekaterinbourg, dans l'Oural, Douleurs fantômes est une fable hallucinatoire, fantasmagorique et terriblement émouvante sur l'amour, la folie, la tendresse et l'espoir. Une pièce bouleversante qui a l'authenticité et la sagesse des élans les plus fous. Elle est mise en scène par une élève de Kama Ginkas, Irina Kerutchenko, interprétée par de jeunes comédiens.

presse
Un goût amer de vodka perestroïkée… Une scénographie conçue par Maria Utrobina qui évoque irrésistiblement le paradis moscovite des appartements collectifs chers à Boulgakov, sauf qu'il s'agit ici d'un dépôt de tramway. Des acteurs fantastiques, un très beau spectacle, tour à tour émouvant et drôle, irrésistible même.
Christophe Panzer

Chants et danses d’Altaï
  • 19 novembre à 15 h. et 19 h. | Salle Pierre Brasseur • Durée estimée 1 h.20
Ensemble folklorique Ulger (Constellation)
Huit musiciens et sept danseurs se sont réunis en 1989 pour créer un ensemble afin de préserver et de faire connaître la richesse de l’expression traditionnelle musicale du peuple Khakasse. Sonorités envoûtantes des instruments venus de leurs ancêtres, chants chamaniques,
couleurs vives de leurs robes, danses cérémoniales, une première partie de spectacle pour entrer de la façon la plus authentique dans cette culture unique.

Altyn Ayakh (La Coupe d’or) • Théâtre Skazka d’Abakan en Khakassie • Mise en scène Evqueni Ibraguimov • Chorégraphie Vladimir Buinov • Musique Sibdey Tom • Scénographie Alexandre Alekseyev • Ertuk Jety Sary, voix (khai, chant overtone) et percussions, Toma Tchousteyeva, cordes et percussions, Emil Terkish, cordes et voix (khai) et douze danseurs du groupe Uch-Sume-R • Le spectacle a reçu le Prix International Kontakt, Turon, Pologne

Faust, projet théâtral
Première européenne • Projet international 2006 • Kampnagel Festival, Hambourg • Teatro Linea De Sombra, Mexico • Théâtre d’Ingéniérie AKHE, Saint-Pétersbourg • En collaboration avec le Théâtre National de Nice
Qu’est-ce qu’un homme serait prêt à sacrifier pour arriver à son but ?
Les magiciens de Saint-Pétersbourg nous répondent : tout ! Jusqu’aux limites de son imagination.

Faust en 2360 mots
  • 21 novembre  à 21 h. et 22 à 19 h. | Attention, horaires Salle Michel Simon • Durée estimée 1 h.20 • Spectacle en russe surtitré
Avec Andrey Sisntcev, Maxim Issaev, Pavel Semchenko • Lumière Vadi Gololobov • Direction Jana Toumina

Un monologue en 2360 mots assemblant les extraits des citations de tous les livres saints, livres de chevet, lettres d'amour, journaux intimes d'intellectuels, contes des mille et une nuits, haïkus japonais et ouvrages ésotériques moyenâgeux. Avec un Faust qui serait aussi DJ - télégraphiste, musicien, technicien son capable de capter tous les signaux, lire le texte et appuyer sur de nombreux boutons.
Deux Méphistophélès jouant simultanément, surveillant les efforts de leur nouvel apprenti, s’accrochant au plafond, fumant des tabacs
aromatiques, s’affairant au fourneau, éclairant l’espace et préparant l’ascension rituelle de Faust.

Faust. La Signature
  • 22 à 21 h. et 23 à 19 h.30 novembre | Attention, horaires Salle Pierre Brasseur • Durée estimée 1 h.30 • Spectacle visuel
Théâtre AKHE Saint-Pétersboug et Teatro Linea De Sombra Mexico • Avec Maxim Issaev, Pavel Semchenko et Maria Luna, Alicia Laguna, Roberto Sosa, Alberto Perez, Emir Meza, Ricardo Leal, Gerardo Trejoluna, Jorge Vargas…

Le thème de Faust colle totalement à l'histoire du théâtre AKHE. Depuis leur début au théâtre ils ont joué les docteurs Faust sans nous le dire pour autant. Si nous retrouvons les mêmes accessoires, le même laboratoire infernal : écrans, loupes, éprouvettes, récipients, câbles, fils…
La différence est évidente : en s'identifiant enfin avec leur héros mythique, ils disent adieu à cette enfance. En ceci réside l'idée même de la création du Faust “autobiographique”, un Faust qui se retourne sur sa vie, de façon posthume.

Orphée
  • 24 et 25 novembre | 20 h.30 Salle Pierre Brasseur • Durée 1 h.20
Théâtre Ten' et l’Ensemble de cordes Opus Posth • Spectacle musical créé à partir de l’Opéra Orphée et Eurydice d’Eugène Fomine (1791) • Livret Yakov Kniajine • Directrice du projet Tatiana Grindenko • Mise en scène Ilya Epelbaum, Maya Krasnopolskaya • Danseurs A. Babenko, S.Kouvshinova • Musiciens T.Grindenko, E.Poluyanchenko, N.Kocherguine, L.Egorova, V.Metelev, M.Akinfine, E.Ivanenko, I.Solokhine, F.Stroganov • Scénographie Ilya Epelbaum, Michal Obrezkov • Ensemble de cordes Opus Posth sous la direction de Tatiana Grindenko

De nombreux spectateurs se souviennent de l'hilarant opéra Le Lac des cygnes, présenté par le théâtre Ten' en 2002. Ilya Epelbaum et Maya Krasnopolskaya fidèles à la provocation scénique ont installé le chœur au parterre, l’orchestre danse sur scène, la salle est transformée en gigantesque karaoké… La scénographie débordante d’Orphée ne manquera pas de surprendre par le mélange original des expériences scéniques, propre au théâtre Ten'. Jamais l'opéra n'a dévoilé les talents de ses musiciens dans une telle diversité.

Va.Ta.Ga. ethno-jazz
  • 23 et 24 novembre | 21 h. | Salle Michel Simon • Durée estimée 1 h.20
Alexandre Leonov, voix, instruments à vent, cordes, youhikko, Olga Gaidamak, voix, violon, Alexey Derevlyov, guitare acoustique, Arkady Sokolov, percussions, Sergey Shelyapin, contrebasse

De tous temps, des hommes sont partis vers de nouveaux mondes à la recherche d’une vie meilleure emportant avec eux leurs traditions, leurs chants. Mêlant leur culture à celles des pays traversés, s’enrichissant mutuellement.
Cette notion de voyage, cette quête de l’autre, ce désir d’intégrer différentes cultures musicales est développé par le groupe Va.Ta.Ga.

Créé en 2000, en Carélie, au nord de la Russie, le groupe Va.Ta.Ga. a enregistré son premier album Les gens étranges en 2002 et aussitôt a été reconnu dans le monde musical. Depuis ils sont invités dans les plus prestigieux festivals.

 

Articles en relation

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers..
J'ai bien noté que les données de ce formulaires étaient directement transmises par mail à la rédaction de NiceRendezVous sans être enregistrées sur ses serveurs, sauf si je m'abonne à la Lettre. En cochant la case d'abonnement, je déclare accepter la Politique de protection des données personnelles de NiceRendezVous

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers