inset histoire

 

 

couv-barberiCe peintre et architecte niçois naît à Rome en 1775. Après de solides études de peinture et d’architecture à la fameuse Academia di San Lucca, le jeune Barberi, adepte des idées neuves, s’enrôle dans l’armée républicaine des envahisseurs français. Après le départ de ces derniers, Barberi préfère quitter Rome et s’installer à Nice en 1801. Là, ses préoccupations romaines le poursuivent. C’est d’abord la pédagogie : il crée une école gratuite de dessin, enseigne au lycée cette matière, dirige l’école municipale de dessin qu’il contribue à faire ouvrir en 1823. Parmi ses élèves figurent la majorité des artisans d’art et des peintres niçois réputés, tels que les frères Trachel, Fricero, Costa, Bensa, etc. Le développement des arts appliqués à Nice, l’essor d’un goût local pour la peinture de paysage doivent une part importante au professeur romain. C’est ensuite l’appartenance à la franc-maçonnerie, fréquente chez les militaires et les intellectuels partisans des pensées nouvelles. Barberi est membre d’une loge niçoise. Il va créer un temple à Saint-Tropez et un second à Fréjus, dont il est le Vénérable. C’est encore l’engagement catholique.

barberi-paysannesPénitent rouge à Rome, Barberi intègre la confrérie niçoise de la Très-Sainte-Trinité. Il en rédige les statuts, fait relever la chapelle du Saint-Suaire et en devient le prieur en 1829. En plus de ces multiples activités, Barberi publie en 1831 un Album de vues et de costumes sur Nice et ses environs à partir de ses multiples dessins. Avec ses nombreux amis, il anime des réunions littéraires où l’on lit de la poésie, discute de philosophie dans l’esprit des salons du Siècle des Lumières. Barberi meurt à Nice en 1847. De sa vie consacrée à la pédagogie et au prosélytisme restent, comme héritage, la confrérie niçoise des pénitents rouges et l’école municipale de dessin de la villa Thiole, créée par Fanny Trachel en 1908 sur le modèle de l’école de Barberi, disparue en 1881.

Jean-Paul POTRON (in Dictionnaire Historique du Comté de Nice, Serre Editeur, 2002)

 


 


 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers