inset histoire

 

toile-st-suaireIngénieur et peintre. Fils de Jean-Louis, ingénieur, peintre, sculpteur, actif à partir de 1622. La Ville le pressent fréquemment pour des peintures, décorations et sculptures, surtout à l’époque où il jouit de la protection de Maurice de Savoie qui se l’attache comme peintre particulier. Ainsi il aurait décoré de toiles marouflées les neuf caissons du plafond de la chambre nuptiale du prince dans le Palais sis 2 rue Jules Gilly (1642 ; E. Cais de Pierlas, in Il Pensiero di Nizza du 11 juin 1890). Nous indiquons d’abord ses travaux d’ingénieur. Projets pour un bastion de l’enceinte (1640), plans de restauration des murailles de la ville et de reconstruction du Bastion du Pont (1642), « Etat de la présente cité et du chasteau » sur la demande du duc de Savoie (1653), plan de Nice destiné à la publication du « Theatrum Statuum Sabaudiae Ducis… » (1661, non conservé), vue en perspective de la ville et plan détaillé du Château de Nice (1661), copies de plans d’agrandissement de Nice pour la municipalité, celui d’Arduzzi (1666), puis celui d’A. de Castellamonte (1669), plan de construction du petit Lazaret (1667).

Sa carrière de peintre est beaucoup plus importante même si ses débuts ne furent voués qu’à la confection d’armoiries et de décors éphémères pour des entrées ou des pompes funèbres des princes de Savoie. A partir de 1640, protégé du prince Maurice de Savoie dont il deviendra le peintre attitré en 1647, son activité se diversifie : décors de la Semaine Sainte chez les Minimes (1641), féerie maritime titrée « Le Prince des Argonautes » (1642), portraits de la Régente et du duc de Savoie pour la thèse de doctorat soutenue par les frères Provana à Turin (1644), dessins de pièces d’orfèvrerie dont l’exécution fut confiée à un artiste génois (1644 et 1652), planche gravée de l’ouvrage du R.P. de Sestri consacré aux miracles de Laghet (1654), expertise des collections d’Honoré II de Monaco (1664). Deux de ses toiles sont conservées : St Eloi et 4 saints (1661, cathédrale Ste Réparate), le St Suaire (1660) pour le chevet de la nouvelle chapelle des Pénitents Blancs homonymes (auj. chapelle des Pénitents Rouges).

Luc THEVENON (in Dictionnaire Historique du Comté de Nice, Serre Editeur, 2002)

 



 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers