Serre Editeur
header-plan
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
AVENUE JEAN MÉDECIN ? Imprimer Envoyer
06000
de la place Masséna 1 au boulevard Raimbaldi
(anciennement avenue du Prince Impérial
puis avenue de la Gare et avenue de la Victoire)

Jouan Médecin consou de Nissa 1928-1965 Maire de Nice

 

medecin-14.jpgLe buste de ce grand Niçois est dans le jardin Albert 1er, face au début de la promenade des Anglais, son œuvre, et une plaque commémorative marque le lieu de sa naissance au n° 24 de l’avenue Saint-Jean-Baptiste.
Il s’agit de Jean, François, Pierre, René, Horace, né et mort à Nice (1890-1965). Issu d’une famille à vocation juridique très affirmée, son père et deux de ses frères furent avocats, il s’installa avocat à Nice en 1919 après avoir eu, pendant le premier conflit mondial, une conduite exemplaire qui lui valut d’être décoré sur le front des troupes.
Collaborateur d’Alexandre Mari jusqu’en 1924, il acquit par la suite une grande réputation comme avocat d’assises. Cette notoriété et la vocation politique locale de sa famille l’amenèrent à s’engager dans la vie politique régionale et municipale plus particulièrement.
Il fut élu maire le 5 décembre 1928, réélu les 5 mai 1929 et 5 mai 1935, confirmé dans les fonctions le 13 mars 1941. Il fut écarté de la mairie sur ordre des occupants en octobre 1943 et incarcéré en forteresse de juin à septembre 1944. Après une éclipse qui vit deux délégations spéciales (Hector Cendo et Virgile Barel) et une municipalité élue œuvrant du 13 mai 1945 au 19 octobre 1947, Jean Médecin revint à la mairie en octobre 1947. Il fut réélu les 26 avril 1953, 8 mars 1959 et 14 mars 1965. Il fut aussi conseiller général et président de l’assemblée départementale, député puis sénateur et secrétaire d’État. Dans l’histoire contemporaine de la cité, il est difficile de résumer brièvement une œuvre de trente années capitales autant par l’incidence de la Seconde Guerre mondiale sur les structures sociales que par l’extraordinaire développement de la ville passant au 5e rang des villes de France avec plus de 340000 habitants. Étant donné l’importance et l’étendue de son œuvre, nous nous bornerons à une énumération sans pouvoir approfondir tous les domaines de l’administration municipale: achèvement de la promenade des Anglais par une double voie des Ponchettes au Var, aménagement de la place Masséna, agrandissement de l’hôpital Pasteur, acquisition du petit lycée Carabacel, construction de l’École hôtelière, ouverture du cimetière de l’Est, des stades Roland Garros, XVe Corps, du parc des Sports, construction de l’aéroport, création du marché de gros, installation de la mairie annexe (Corvesy) après aménagement de la mairie principale, affectation de la villa Mezzo Monte aux anciens combattants, de la villa Baudoin au laboratoire municipal et au service d’hygiène, assainissement de la baie des Anges, aménagement du Château, création des instituts (Droit, Lettres), création du Centre universitaire méditerranéen, assainissement et embellissement de la vieille ville, protection de la plage, endiguement et couverture du Paillon, modernisation des abattoirs, construction du centre de protection civile, couverture du marché du cours Saleya, étude et début de réalisation des grandes voies modernes de dégagement et de pénétration, construction du Palais des Expositions, réalisation des musées Lascaris, Ponchettes, villa des Arènes, installation du conservatoire à la villa Il Paradiso, fondation de crèches, pouponnières, dispensaires, Restaurant d’entraide, transfert de l’hospice de la Charité à Cimiez, construction de logements sociaux avec création de l’office municipal d’H.L.M., etc. Jean Médecin était un homme passionné de Nice, aimé et estimé des Niçois, respecté parce que respectable, même de ses adversaires politiques. Un homme de rigueur aussi, on l’a dit autoritaire mais le « roi Jean » que l’on a voulu en faire était profondément démocrate et à l’écoute de tous pour le bien de la cité. Nos parents (bouòn’ ànima) ont dit quand il est mort: « C’est comme si nous avions perdu un membre de la famille ». Il repose au cimetière de Gairaut.
Jean Médecin était le père de Jacques Médecin, élu maire de Nice en 1966, réélu pour la troisième fois en 1983, démissionnaire en 1989.
medecin2.jpgPour en revenir à l’avenue, ses changements de nom font partie de l’histoire de la cité. D’abord du Prince Impérial pour honorer Napoléon III dont le gouvernement avait participé à son aménagement puis après 1870, de la Gare, l’arrivée à Nice du train en 1964 ayant été un événement considérable et enfin, de la Victoire en 1918, cette décision ayant été prise par un Conseil municipal extraordinaire siégeant le jour même du 11 novembre. À noter qu’au cours de cette séance le boulevard du Pont Vieux devenait des Italiens et la place de la Liberté était dénommée Wilson.
Depuis de très nombreuses décennies, l’avenue est le lieu privilégié des cortèges carnavalesques qui la « descendent » vers la place Masséna, étant censés venir de la gare, au milieu d’une foule en liesse très participative, ce qui n’est pas tout à fait le cas de la place, à cause des tribunes qui fixent le public.


separator
Mini plan: | Angle : | Afficher noms de rues:

{mosmap address=Nice,France,Avenue JEAN MÉDECIN}


 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales