inset carriera

 

Cliquez sur l'initiale de l'identifiant de la rue recherchée
(par exemple M pour Avenue Jean Médecin) :

A | B | C | D | E | F | G | H | I-J-K | L | M | N | O | P | Q-R | S | T | U-V | W-X-Y-Z

06000
de la rue de France 74 à la rue Bottero 15
ancienne rue Washington

 

fricero.jpgPeintre de grand talent, né et mort à Nice (1807-1870), réputé pour ses portraits et ses aquarelles, il fut très à la mode aux alentours de 1835-1840. Sa famille, originaire de Cairo, en Etrurie, était venue s’établir à Nice. Il étudia la peinture à l’atelier Barberi et devint très vite connu. À dix-huit ans, il partit étudier dans les musées de Florence. À partir de 1843, il visita Paris, l’Espagne, l’Afrique, la Grèce et l’Orient dont la lumière excessive lésa sa vue. Il épousa une princesse russe et le couple fut très estimé à la cour de Russie.
Ses œuvres sont disséminées dans de nombreux pays; on en trouve, notamment, en Angleterre et, plus, en Russie, au musée de l’Ermitage de Leningrad dans lequel il eut d’ailleurs un atelier. Dans sa villa « La Commanderie » sur les hauteurs de Saint-Philippe, passionné de Nice, il consacra son immense talent à célébrer la beauté de son ciel, le charme des sites agrestes, le calme et la paix des campagnes du XIXe siècle. Au n° 49 de l’avenue d’Estienne d’Orves une plaque en marbre avec médaillon du peintre nous apprend que Joseph Fricero et sa femme Joséphine, peintre comme lui, y vécurent de 1852 à sa mort. Ils y reçurent l’impératrice douairière Alexandra Feodorovna, veuve du tzar Nicolas Ier. Joseph Fricero repose au cimetière de Caucade.


separator
Mini plan : | Angle : | Afficher les noms des rues :
Imprimer

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers