inset carriera

 

Cliquez sur l'initiale de l'identifiant de la rue recherchée
(par exemple M pour Avenue Jean Médecin) :

A | B | C | D | E | F | G | H | I-J-K | L | M | N | O | P | Q-R | S | T | U-V | W-X-Y-Z

06100
du boulevard Henri Sappia à l’avenue du Parc Maria

 

fabre.jpgCette rue qui bénéficie d’un jardin de 1100 m2 conduit notamment au collège du même nom, commémore un savant entomologiste français, né à Saint-Léons près de Millau (Aveyron) en 1823, mort à Sérignan-du-Comtat (Vaucluse) en 1915.
Après des études difficiles et solitaires car sa famille était pauvre, il fut successivement instituteur à Carpentras et professeur à Ajaccio. Devenu licencié de physique et de mathématiques, puis docteur ès sciences, il fut nommé professeur à Avignon où il rencontra Roumanille et Mistral. Véritable inventeur de l’entomologie, ses patientes observations sur les insectes le firent connaître avec son œuvre principale « Souvenirs entomologiques » (1879-1886).
Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il fut un écrivain de langue d’oc, qui, au travers de ses poésies, eut le mérite d’alerter ses contemporains sur les dangers de défigurer la nature provençale et sur la nécessité absolue de la protéger. Déjà! Jean Henri Fabre devint majoral du Félibrige en 1909. Il se nommait lui-même « lou félibre di tavan » (… des hannetons).
 


separator
Mini plan : | Angle : | Afficher les noms des rues :
Imprimer

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers