inset carriera

 

Cliquez sur l'initiale de l'identifiant de la rue recherchée
(par exemple M pour Avenue Jean Médecin) :

A | B | C | D | E | F | G | H | I-J-K | L | M | N | O | P | Q-R | S | T | U-V | W-X-Y-Z

06000
de la rue Halévy à l’avenue Gustave V

 

fauret.jpgC’est un compositeur français, né à Pamiers (Ariège) en 1845, mort à Paris en 1924.
Élève de l’École de musique sacrée où il reçut l’enseignement de Saint-Saëns, il devint maître de chapelle à l’église de la Madeleine à Paris, puis inspecteur des beaux-arts en 1892, directeur du conservatoire de Paris en 1905 et membre de l’Institut en 1909. Avec Debussy et Ravel, il domina la musique française contemporaine.
Il a excellé dans la mélodie, le piano et la musique de chambre.
Ses œuvres vocales et instrumentales sont très nombreuses. On lui doit, en outre, des œuvres dramatiques, musiques de scènes, pour « Caligula », « Shylock », « Pelléas et Mélisande », « Masques et Bergamasques » et deux tragédies lyriques « Prométhée » et « Pénélope » créées en 1913 à Monte-Carlo.
Vers la fin de sa vie, il passa plusieurs hivers à Nice. Il avait inauguré la salle des fêtes du cercle de l’Artistique en 1911 et en avait été nommé président d’honneur. Le 20 février 1913 c’est lui qui tint les orgues de la cathédrale Sainte-Réparate pour le mariage du préfet André de Joly. Il fréquenta aussi Menton, Monte-Carlo, Saint-Raphaël; la Côte d’Azur fut pour lui un éblouissement, ce qu’il exprima ainsi dans une lettre datée de Nice en février 1918: « Quels heureux pays que ceux-ci, si beaux, sous un ciel si pur et si lumineux! »


separator
Mini plan : | Angle : | Afficher les noms des rues :
Imprimer

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers