RUE JACQUES OFFENBACH ? Imprimer
06000
de la rue de Russie 5 à la rue d’Angleterre 4
(anciennement rue Bergère, puis rue Bardon)

 

offenbach.jpgCe compositeur, né à Cologne, naturalisé français, mort à Paris (1819-1880) fut l’auteur de cent deux opérettes parmi lesquelles « La vie parisienne », « La Belle Hélène », « Orphée aux Enfers », « La Grande-Duchesse de Gerolstein », « La Périchole », etc., et d’un opéra-comique, les « Contes d’Hoffmann ».
Sa musique d’imagination, pleine de fantaisie et de verve entraînante, est très originale et donne le reflet d’une époque. Offenbach vint plusieurs fois à Nice en 1866, 1867, 1869. Il était dans la vie comme dans sa musique, spirituel et cocasse; le journal de Nice du 31 décembre 1867 publiait une lettre qu’il adressait au directeur du Théâtre Français (qui se trouvait angle rues Saint-Michel (actuelle Sacha Guitry) et de l’Hôtel des Postes) pour se plaindre « que les grenouilles qui coassent dans les prés avoisinant le théâtre portent ombrage aux choristes ». Il résida à la Pension Millet, rue Saint-Étienne, devenue plus tard le Palace-hôtel, rue Alphonse Karr. Son répertoire fut un succès pendant vingt ans de 1865 à 1885 pour le Théâtre Français. C’est ainsi que « La Belle Hélène » fut jouée 106 fois, « La Grande Duchesse de Gerolstein » 116 fois, « Orphée aux Enfers » 99 fois, etc.


separator
Mini plan: | Angle : | Afficher noms de rues:

{mosmap address=Nice,France,Rue JACQUES OFFENBACH}