actualites

 

Pour sa grande exposition de l’été, la Fondation Maeght présente, du 1er juillet au 19 novembre 2017, une rétrospective de l’oeuvre du peintre Eduardo Arroyo intitulée « Dans le Respect des Traditions ».

 

arroyo sqARROYO FONDATION MAEGHT - Eduardo Arroyo naît à Madrid en 1937 dans une Espagne franquiste, c’est ce qui le conduit à choisir l’exil en 1958 et à s’installer à Paris. L’exposition « Dans le Respect des Traditions » que lui consacre la Fondation Maeght prend le nom d’une des oeuvres présentées dans laquelle Arroyo peint quatre versions d’un même paysage en s’inspirant à chaque fois d’un courant pictural. Ce titre interroge : doit-on le lire au premier ou au second degré ? Et ce questionnement se poursuit de salle en salle car le peintre joue tantôt l’humour, tantôt l’ironie grinçante ou l’hommage. Imaginée en séquences thématiques et non chronologiques, l’exposition s’ouvre sur l’Espagne obsédante avec une série de tableaux dont le portrait iconique de Tina, la femme du mineur Pérez Martinez tondue par la police franquiste dont le larmes ruissellent sur son visage, ses boucles d’oreilles arborant les couleurs du drapeau espagnol. Cette rétrospective permet de montrer l’oeuvre d’Eduardo Arroyo dans sa richesse et sa diversité : oeuvres picturales, dessins, collages, sculptures.
Exilé, engagé, rattaché au courant de la figuration narrative, Arroyo veut que la peinture soit accessible au plus grand nombre. Lui qui pensait être écrivain est devenu un peintre qui écrit et toute son oeuvre est traversée par l’histoire de l’art, la littérature, la politique. On pense à Cervantès en contemplant  « Retour de croisade » où, sur fond de paysages d’Espagne façon cartes postales, une sorte de Don Quichotte bien fatigué avance sur son cheval tout rapiécé. Dans la petite salle Miró, on entre dans un paradis des mouches, (une allégorie de l’Espagne) sur un papier peint imprimé de mouches sont accrochées des rangées de mouches qui survolent des vanités en pierre. Plus loin, « La Ronde de nuit aux gourdins » qui occupe tout un mur, revisite l’oeuvre de Rembrandt.

ARROYO lg1
Ronde de nuit aux gourdins 1975-1976.
 
ARROYO lg2
Eduardo Arroyo à la Fondation Maeght.

ARROYO lg3
Ramoneur, 1980.

ARROYO lg4
Olivier Kaeppelin, le directeur de la fondation Maeght, devant Sylvia Beach fête la publication d'Ulysse de Joyce / Dans la cuisine d'Adrienne Monnier, 2016.
 
Autre technique, des collages rendent hommage à Alvar Aalto, puis vient la série des ramoneurs et, en face « L’Agneau mystique », autre oeuvre monumentale, exceptionnelle par la taille et la puissance et qui transpose, en taille réelle, L’Adoration de l’agneau mystique par les frères flamands Hubert et Jan Van Eyck. Si les flamands peignaient des personnages connus, Arroyo y mêle quantité de personnages célèbres, à commencer par une jolie brochette de dictateurs (Mobutu, Pinochet, Franco, Pol Pot, Mussolini) mais aussi Sigmund Freud, Einstein, Stephan Zweig, Peggy Guggenheim. Figures politiques et personnages de pouvoir se pressent en séries dans la dernière salle : Bonaparte au pont d’Arcole, Churchill et la Reine d’Angleterre à cheval dont Arroyo baptise avec humour les tableaux Le plus beau cheval du monde. Une série de statues en pierre s’amuse avec les célébrités : on croise un Dante/Cyrano de Bergerac ou un Tolstoi, la littérature n’est jamais très loin ! mais que nous disent ces portraits ? Hommage ou irrévérence ?
 
ARROYO lg5
Série Le Meilleur cheval du monde, devant des sculpture de personnages célèbres.

ARROYO lg6
Dans le respect des traditions,1965.

ARROYO lg7
Au fond, La guerra de dos mudos, 2002, devant une série de sculptures.

ARROYO lg8
Vanitas, série de vanités en pierre et plomb, 2012.

Exposition Eduardo Arroyo
Dans le respect des traditions
1er juillet - 19 novembre 2017
Fondation Maeght
623 chemin des Gardettes
06570 Saint-Paul de Vence
239 pages
Prix : 35€


ARROYO lg9
Van Gogh sur le billard d'Auvers-Sur-Oise, 2016-2017.

ARROYO lg10
La Sonàmbula, 1972, Emile di Cristo, 1972 et extrait de la série des Ramoneurs.

ARROYO lg11
La lutte de Jacob et l'ange, 2011.
 
Légende photo du haut :Le retour des croisades, 2017.

Copyright ©2017 NRV Nice Rendezvous. Tous droits réservés.

logo-nicerendezvousToutes les actualités les plus récentes de NRV, NiceRendezVous, le site de rencontre avec les événements, la culture et l'histoire de Nice, de la Côte d'Azur et de la Principauté de Monaco, sont présentées ici par Google actualité

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers