inset villages

 

Saint-Dalmas-le-Selvage Bâti, selon toute vraisemblance, autour d'un prieuré dépendant de l'abbaye bénédictine de Saint-Dalmas de Pedona (aujourd'hui Borgo San Dalmazzo, en Piémont), cité en 1067 dans le Cartulaire de la Cathédrale de Nice, Saint Dalmas le Selvage est ainsi nommé à cause des forêts qui composent l'essentiel de son territoire (du latin silva, forêt). Saint-Dalmas-Le-Selvage est la commune la plus septentrionale des Alpes Maritimes. Elle est située à près de 100 km de Nice et à 8 km au nord de Saint-Etienne-De-Tinée. Elle est constituée d’un village et de hameaux :
Le Pra (le pré), hameau le plus important, cité à partir de 1617, qui compta jusqu’à 160 habitants. Il y avait au début du siècle un prêtre, une école, une gendarmerie et, compte-tenu de la proximité de la frontière, un poste de douane. Malheureusement, il était frôlé par un terrible torrent dévastateur, le Salso Moreno, qui le ravagea à plusieurs reprises et mit un terme définitif à son existence permanente.
Bousieyas (du verbe bosear, souffler en tempête) est le hameau le plus élevé des Alpes Maritimes (1950 m) et peut-être aussi le plus venté ? Quelques centaines de mètres au-dessus de Bousieyas se trouve le Camp des Fourches, ouvrage militaire actuellement en ruine.

 

Imprimer


Code postal
Insee
Canton (avant 2015)
Latitude
Longitude
Altitude Superficie Nice à
06660
06119
Saint-Etienne-de-Tinée
44.28 °
6.87 °
1 500 m
8 100 ha
102 km
 
Démographie (1701-1999)
  Les "ménétriers" de Saint-Dalmas
     
1701 629 Population de Saint-Dalmas-le-Selvage  
Les habitants de la haute vallée de la Tinée ont un talent bien agréable. Ils apprennent de bonne heure à jouer de la vielle et d’autres instruments, avec lesquels ils vont dans les villes de France éxécuter cette musique (...). Leurs oreilles sont accoutumées, dès l’enfance, à l’harmonie, et l’on voit les enfants tressaillir en apercevant une vielle entre les bras de leur père. C’est ordinairement le 1er novembre que le départ a lieu, et le retour le 1er Mai. (Fodéré, Voyge aux Alpes-Maritimes, 1804).
1754 700
1800 735
1828 822
1861 505
1901 242
1936 270
1962 133
1999 123
         
Le blason
 
Renseignements
 
A visiter...


Blason de Saint-Dalmas-le-Selvage


D’argent aux trois sapins de sinople, en fasce accompagnés, en chef, d’une croix du Temple de gueules
 
Intercommunalité :
Métropole Nice Côte d'Azur

Mairie :
06660 ST-DALMAS-LE-SELVAGE
Tél : 04.93.02.41.01
Fax : 04.93.02.48.82
email :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Office de Tourisme :
Maison du Haut Pays
06660 ST-DALMAS-LE-SELVAGE
Tél : 04.93.02.46.40
Fax : 04.93.02.46.40
email :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
L’église paroissiale, en contrebas du village, dans un petit enclos est un ancien prieuré de Pedona. Remaniée au XVIIIe siècle, cloché de type roman lombard de 1718,
Triptyque de Saint-Pancrace, à droite dans le chœur (anonyme, 1515).
Triptyque de Notre-Dame-Des-Grâces est daté de 1521.
La chapelle Sainte-Marguerite des Pénitents blancs. Peintures murales du XVe siècle, retrouvées en 1996, qui étaient dissimulées derrière un retable. Attribuées à Jean BALEISON, elles représentent, Saint Pierre de Vérone, Sainte-Marguerite et la Vierge à l’enfant, Saint-Louis d’Anjou et un saint évêque bénissant.
Les églises du Pra et de Bousieyas : Au Pra, Guiglielmo Thaone compose en 1711 une Vierge à l’Enfant de Guillaume Thaon (1711), A Bousieyas, l’église la plus élevée des Alpes Maritimes, renferme une toile datée de 1680, signée Giuseppe Puons.
Le charnier de Bousieyas, curiosité historique : le hameau a été l’un des derniers à utiliser ce mode de sépulture.
Les cadrans solaires, nombreux sur les façades des habitations
Le col de la Bonette-Restefond (2802 m) est le col le plus haut des Alpes.
Un peu avant l’arrivée au col, l'oratoire de Notre-Dame-du-Très-Haut fait l’objet d’un pélerinage annuel au mois de juillet.
         
Galerie photo
Maires de Saint-Dalmas-le-Selvage

Jean-Pierre ISSAUTIER (2001 - ?)

 

   
Monument aux Morts 
         
Etienne CHEMIN (1914-1918)
DARDALLON (1914-1918)
Jean IMBERT (1914-1918)
Casimir ISSAUTIER (1914-1918)
Eugène J. ISSAUTIER (1914-1918)
Eugène M. ISSAUTIER (1914-1918)
Eugène V. ISSAUTIER (1914-1918)
Louis POURCHIER (1914-1918)
Pierre POURCHIER (1914-1918)
HEMERY (1939-1945)
VIAL (1939-1945)
   
Bibliographie


Vous disposez d'autres informations ou d'autres photographies concernant Saint-Dalmas-le-Selvage et vous souhaiteriez les voir publier sur Nice-Rendezvous... Rien de plus simple ! Cliquez sur ce bandeau pour accéder au formulaire d'envoi des fichiers...


Sources : Saint Dalmas le Selvage, par Guy Estadieu

 

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers