inset carriera

Cliquez sur l'initiale de l'identifiant de la rue recherchée
(par exemple M pour Avenue Jean Médecin) :

A | B | C | D | E | F | G | H | I-J-K | L | M | N | O | P | Q-R | S | T | U-V | W-X-Y-Z

06300
de la rue Barla 20 à la place Île de Beauté
(ancienne rue Lunel)

 

Cet écrivain dialectal est mort à Nice en 1874. Bien que né à Brignoles (Var) en 1803, François Guisol peut être considéré comme Niçois.
En effet, ses parents s’installèrent à Nice l’année de sa naissance; il fut le compagnon de jeu de Joseph Garibaldi sur les quais du vieux port Lympia. À l’origine, ouvrier tanneur, il devint poète, danseur, journaliste, comédien, auteur et pamphlétaire redouté. Il a été, somme toute, le disciple le plus notoire de Rancher, pour avoir démontré que la langue niçoise pouvait parfaitement être utilisée au théâtre et dans les journaux. Il a créé le théâtre niçois contemporain et fut aussi le fondateur de la presse dialectale niçoise avec le journal la « Mensoneghiera » (1854-1855).
Il joua un rôle déterminant en faveur du rattachement de notre Comté à la France, vis-à-vis de la classe populaire niçoise; il est l’auteur de la célèbre chanson « Lou festin de li verna » et il est aussi l’ancêtre du comédien Henri Guisol (décédé en 1994) ainsi que ce dernier se plaisait à le rappeler (Nice-Matin du 2 mars 1976).
Une plaque rappelle le souvenir de François Guisol sur l’immeuble du n° 2 de cette rue.


separator
Mini plan: | Angle : | Afficher noms de rues:
Imprimer

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers