inset carriera

 

Cliquez sur l'initiale de l'identifiant de la rue recherchée
(par exemple M pour Avenue Jean Médecin) :

A | B | C | D | E | F | G | H | I-J-K | L | M | N | O | P | Q-R | S | T | U-V | W-X-Y-Z

06100
du boulevard de Cessole 104 à la rue Victorien Sardou

 

C’était un poète, né et mort à Nice (1883-1914), trop tôt disparu, admirable chantre de sa ville natale et des rivages méditerranéens. Il a fait paraître avec L. Géry, F. Bonjean et V. Rocca un recueil « Quelques poèmes » et a créé « Le Cahier des Poètes » en 1912.
Un médaillon du poète se trouve au bas de la montée Eberlé vers le Château. Il est dû au sculpteur niçois Victor Nicolas et a été inauguré en 1950 pour remplacer une précédente effigie, œuvre du sculpteur américain Sanders, enlevée par les Allemands pendant la guerre. Voici son poème « Nice »:
« Je suis fils du pays dont rêvent les pucelles;
Comme un printemps les fleurs parfument mon hiver,
Et le ciel est si pur et si tiède en est l’air,
Qu’on y boit en tous temps le vin sous les tonnelles.
L’âme s’enivre, et pour rêver devant la mer,
Chose étrange! on entrouvre en janvier les ombrelles;
Jusqu’aux vieillards, qu’on voit protégeant leurs prunelles
De lorgnons noirs. Le ciel flambe comme un feu clair.
Aussi tous: fortunés, amants, princes et reines,
Viennent vers mon soleil comme au feu les phalènes,
Abandonnant patrie et foyer. De tous lieux,
De tous lieux: Prusse, Écosse, Allemagne ou Norvège
Ils viennent vers le rêve azuré de mes cieux…
Moi, l’hiver, je voudrais voir tomber de la neige.
»


separator
Mini plan : | Angle : | Afficher les noms des rues :
Imprimer

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers