inset identite

 

paques-pan-bagnat_copyNICE PAQUES PAN-BAGNAT - C’est le temps de Pâques, printanier cette année du fait de la date tardive de la fête.

Quand le printemps vient, le Niçois frétille. Poussé par une atavique nécessité champêtre, le voilà qui court la campagne, qui s’approche à nouveau de la mer, et qui observe avec attention les étals dans l’attente d’y voir apparaître les vrais composants, de saison, du premier délicieux pan-bagnat de l’année, entre autres les févettes et les petits artichauts violets, objets d’un culte particulier sous nos cieux.

A cet appel annuel et culinaire s’ajoute donc cette année la célébration de Pâques, fête substituée, diront les puristes, aux rituels païens du retour du printemps. Et par un curieux esprit d’escalier, voilà qu’il me vient à l’esprit une conversation tenue il y a quelques années avec un éminent représentant du service départemental d’Architecture, plus connu sous le nom de Bâtiments de France. Pourquoi l’esprit de l’escalier, entre Pâques, le pan-bagnat et les Bâtiments de France ? Parce que cette conversation portait, à l’occasion de la restauration d’un autel de l’église paroissiale de Tourrettes-Levens, sur le mode d’éclairage des édifices du culte avant l’apparition du pétrole, du gaz puis de l’électricité. Et que, contrairement à une idée assez profondément ancrée, ce mode d’éclairage était, non pas la chandelle, mais l’huile.

La chandelle, ou cierge dans le langage d’église, est faite de suif (graisse de porc ou de mouton) ou de cire d’abeille. De ce fait, son prix varie en fonction de l’abondance de la ressource. Et si son prix est élevé, son usage est rare. Il en va ainsi chez nous. Peu d’élevage ovin ou porcin, peu de ressources en apiculture, à l’exception notable mais insuffisante de La Brigue. Résultat, toutes les sources le confirment : le cierge est rare et cher, cher parce qu’il est fait de cire d’abeille, plus propre et plus parfumée, plutôt que de suif, malodorant et gras, et si cher qu’il ne saurait être question de le gaspiller en éclairage. Son usage est donc bref, borné à l’accompagnement des cérémonies solennelles, notamment nocturnes et pascales, dans des proportions limitées à quelques exemplaires, voire douzaines, et aux célébrations politico-religieuses éclatantes, comme les obsèques de souverains, où le nombre de cierges, dépassant parfois le millier est aussi la marque de la richesse et de la puissance du prince ou du défunt. Encore faut-il noter que le prix même de l’objet, qui donne lieu à une tarification extrêmement soignée, conduit les donateurs à  récupérer ensuite, avec soin, la cire fondue, afin de la réutiliser postérieurement, dans des circonstances similaires, exemple salutaire et précoce d’éco-recyclage.

Donc, à défaut de cierge, la lumière est produite, dans les espaces intérieurs, par l’huile de lampe. On sait que dans les moulins à huile, une petite partie de la récolte est réservée, dès la pression, à cet emploi. C’est bien sûr la partie la moins mangeable, la plus décantée. Il n’en demeure pas moins que l’usage est partout attesté, que ce soit sous la forme de l’éclairage domestique ou celle de lampes d’autels, souvent offertes à grand frais d’orfèvrerie et d’argenterie par tel ou telle conseil communal ou corporation, avec sa provision renouvelée d’huile, afin de maintenir perpétuellement allumé ce signe d’adoration publique. Aujourd’hui encore, parfois transformés en lustre électrique, ces objets, massifs et volumineux, semblables souvent à des toupies, suspendus à des chaînes d’argent, s’observent ici et là, par exemple devant l’autel du Saint-Sacrement de Sainte-Réparate.

Et si l’on ajoute que Pâques est aussi le temps de la consécration annuelle des saintes huiles qui accompagnent les sacrements de baptême, de confirmation et le dernier d’entre eux, on le voit mieux, mon esprit d’escalier, celui qui, par le goût fruité de notre huile, relie, au printemps, le pan-bagnat et le paradis.

pan-bagnat-paques


Copyright ©2011 NRV Nice RendezVous. Tous droits réservés.

logo-nicerendezvousToutes les actualités les plus récentes de NRV, NiceRendezVous, le site de rencontre avec les événements, la culture et l'histoire de Nice, de la Côte d'Azur et de la Principauté de Monaco, sont présentées ici par Google actualité


PAN-BAGNAT La Recette d'actualité à NICE Riviera Côte d'Azur

( Les Actualités de Nice et de la Côte d'Azur /Cuisine)

thumb_nice-news-3058...le Pan-Bagnat est à Nice et sur la Riviera Côte d’Azur le partenaire incontournable du pique-nique. Coloré et appêtissant, il est la quintessence de la cuisine niçoise, une cuisine simple et goûteuse élaborée à partir de ces merveilleux produits que l’on peut se procurer sur les bords de la Méditerranée. Casse-croûte complet, le pan bagnat a longtemps été la merenda ...

05-08-2009 

pan-bagnat

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers