inset carnaval

nice-bataille-de-fleurs

Les batailles de fleurs sont parmi les fêtes les plus gracieuses et les plus renommées de Nice et de la Côte d’Azur.

La première bataille de fleurs à laquelle les Niçois assistèrent, eut lieu au cours de l'hiver 1830, à l'occasion du séjour à Nice du roi Charles-Félix, venu passer l'hiver à Nice, "pour y jouir de son doux climat". Il précédait ainsi dans la tradition, les souverains et princes russes, anglais, allemands qui séjourneront à Nice.

nice-bataille-de-fleurs-a

L'habitude de jeter des fleurs pendant les défilés de carnaval subsista au cours du siècle. Alphonse Karr, le poète jardinier souhaitait vivement qu'il y ait de véritables défilés de chars fleuris, au cours des fêtes carnavalesques. Son vœu fut exaucé quelques décennies plus tard. C'est ainsi, qu'en 1874, le carnavalier Jean Cuggia, auteur du char de "la Paix", épuisa, avec ses amis, pour une seule journée de corso, près de 15 000 bouquets de fleurs !

nice-bataille-de-fleurs-b

En 1876, Andriot Saëtone créa, à l'instigation d'Alphonse Karr et du Comte de Cessole, la première bataille de fleurs, sur la Promenade des Anglais. Sans nul doute, les incidents qui émaillèrent le Carnaval de 1875, influencèrent la séparation de la fête carnavalesque en deux parties différentes :
- les défilés carnavalesques avec les batailles de confetti, avaient lieu Cours Saleya, place de la Préfecture et rue St-Francois de Paule.

- les défilés élégants de voitures fleuries avec batailles de fleurs se déroulaient sur la Promenade des Anglais. D'un côté, la fête populaire, décontractée, et de l'autre, la fête apollinienne, esthétique, où défilait "l'élite" de la société. La première bataille de fleurs fut un timide essai, en raison de l'innovation du lieu choisi : le parcours respectait d'abord le tracé traditionnel du Carnaval, place de la Préfecture (avec tribune d'invités) et Cours Saleya, puis évoluait sur la Promenade des Anglais, sans aucune tribune et ressemblait davantage à une promenade-exhibition, qu'à une véritable "bataille de fleurs".

nice-bataille-de-fleurs-36

Le public s'habitua peu à peu, à échanger ou "batailler" avec des fleurs. Toutes les célébrités de l'époque, participèrent aux batailles de fleurs. D'autres villes de la Côte d’Azur suivirent l'exemple de Nice, et Cannes inaugura sa première bataille de fleurs en 1898.

L'exemple niçois inspira également Isabelle, fille de Pedro II du Brésil, qui organisa à Rio le premier défilé de voitures fleuries pour célébrer l'abolition de l'esclavage. Nice est aussi à l'origine de la célèbre parade fleurie de Pasadena (Tournoiement of Roses) (USA) qui fut créée en 1890 par Francis Rowland, après qu'il ait assisté à la bataille de fleurs de Nice. Cela permet de mieux comprendre le prestige de cette fête niçoise à la Belle Époque et sa renommée internationale. Certains confondent d'ailleurs Carnaval et bataille de fleurs, corso carnavalesque et corso fleuri.

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers