inset villages

 

Le Mas : église paroissiale Le Mas est rattaché à la France en 1718. Son vaste territoire s’étend sur une haute vallée encaissée ouest-est entre les montagnes de Charamel au nord, et de Thorenc. Le Mas, en position défensive, est construit à l’extrémité d’un éperon surplombant la Gironde. Le site est occupé dès l'Antiquité par les Ligures Valauni.
Le castrum de Macio apparaît dans le cartulaire de Lérins au début du XIIIe siècle. Mais le village fortifié se situait peut-être sur le sommet qui domine au nord le village actuel. Son église, ecclesia de Massio, est mentionnée au XIVe siècle. Elle a été reconstruite sur place tandis que le premier castrum est abandonné au profit d’un nouveau château construit au XIVe siècle au sud du village, sur le rocher. En amont du village actuel, cette église reste le témoin de l’organisation médiévale.
Au sortir de la crise des XIVe et XVe siècles, le village est reconstruit sur le col qui se trouve entre les deux sites médiévaux. Un nouveau château occupe la pente orientale de l’éperon et l’église est nettement séparée du village.
L’agglomération elle-même comporte trois parties. Au nord, les constructions suivent un plan grossièrement circulaire qui garde probablement la trace du village du XIIIe siècle. Tout à fait au sud de l’agglomération, on saisit la trace d'un second château. Entre les deux, sur le col où passe également la route, les maisons sont édifiées selon un plan plus géométrique ; elles correspondent aux reconstructions qui commencent au XVIe siècle.

Imprimer


Code postal
Insee
Canton
Latitude
Longitude
Altitude Superficie Nice à
06910
06081
Saint-Auban
43.85 °
6.87 °
900 m
3 215 ha
72 km
Démographie (1701-1999)
1944 : le crash du bombardier américain

1701 - Population du Mas
N.B.:
Commune détachée du Comté de Nice en 1760
Le 27 mai 1944, un B24 Liberator Flanckfinder décolle avec 3è autres appareils de la base de Toretta à 6h30 du matin pour bombarder le terrain de Salon de Provence. Au large du Cap d'Antibes, ils sont pris sous les tirs de la DCA allemande. Le B24, touché, l'aile droite en flammes, largue sa cargaison de bombes avant que les 10 membres de l'équipage ne l'évacuent en se parachutant sur le Cheiron. Les aviateurs sont cachés par la population jusqu'à la Libération. L'avion, livré à lui-même, vient s'écraser au Pic de l'Aigle où subsistent quelques vestiges. Son train d’atterrissage et une partie de son équipement radio sont exposés au village. Une plaque est aposée au col de Bleine.

1754 -
1800 -
1828 -
1861 -
1901 331
1936 51
1962 41
1999 136
Le blason
Renseignements
A visiter...

Blason de Le Mas

D’azur à la maison d’argent sur un tertre de sinople ; au chef parti : au premier : de gueules à la croix d’argent ; au second : d’azur aux trois fleurs de lis d’or

Intercommunalité :
Communauté de Communes des Monts d'Azur

Mairie :
16, Route de Saint-Auban
F-06910 Le Mas
Tel : 04 93 60 40 29
Fax : 04 93 70 69 68
Ouvert du lundi au samedi de 9h00 à 12h00
email :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’église paroissiale Notre-Dame et Saint-Arnoux
Superbe édifice roman récemment restauré, constitué par une nef de quatre travées couverte en berceau brisé et terminée par une abside semi-circulaire voûtée en cul de four. Une petite chapelle à demi enterrée dans la pente du terrain a été tardivement élevée dans la troisième travée, du côté nord. Un clocher arcade, lui aussi tardif, s’élève sur le mur sud.
L’église est restée inutilisée jusqu’en mai 2007 quand l’évêque de Nice est venu procéder à une nouvelle consécration à Notre-Dame qui reprend l’ancienne titulature.
L'église renferme un tableau du XVIIe siècle représentant la Vierge Marie remettant le Rosaire à saint Dominique et à sainte Catherine de Sienne.
La chapelle Saint-Arnoux
Au coeur du village, elle sert d'église paroissiale depuis très longtemps. Elle a probablement été édifiée à la fin du Moyen Age ou au XVIe siècle.
A voir : le magnifique buste reliquaire de saint Arnoux.Le tableau du maître-autel (XVIIe s.) représente trois saints évêques. Celui du centre est probablement saint Arnoux. Derrière eux, saint Pierre de Vérone, à gauche et saint Antoine de Padoue.
La chapelle des pénitents blancs
Au hameau des Sausses : l’église paroissiale Saint-Sauveur

Le tableau du maître-autel, représentant la Tansfiguration, est une copie de celui commandé en 1517 à Raphaël par le cardinal Giulio de Médicis, évêque de Narbonne.
Maires de Le Mas

Marcel REBUFFEL (2001 - 2008)

Fabrice LACHENMAiER (2008 - ?)

Monument aux Morts
Monument aux Morts de Le Mas
PROMICE Ernest (1914-1918)
COMBE Baptistin (1914-1918)
FABRE Joséphin (1914-1918)
SAIMPONS Paulin (1914-1918)
FRAISSE Bathélemy (1914-1918)
EMERIC Ferdinand (1914-1918)
JUSTIN Jules (1914-1918)
REBUFFEL Théodore (1914-1918)
REBUFFEL Léopold (1914-1918)
SOLOMAS Rosain (1914-1918)
Bibliographie

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers