inser visite

 

Berre-les-Alpes

Dominant les vallée du Paillon de Contes et de l'Escarène, Berre-les-Alpes est un superbe village perché du moyen pays de Nice au riche passé.

Mentionné dès 1108 sous l'appellation “Castellum Barra”, le fief appartient à la famille de Berre de 1271 à 1701; il passe ensuite aux Dalaise puis aux barons Terrazani. Il y eut, suivant la tradition, des cours d’amour au château (XIVe siècle) animées par le troubadour Guillaume de Berre

Le château de Berre-les-Alpes fut construit par le baron Raymond Graglieri, officier de Charles d’Anjou. Restauré et agrandi en 1350, il devint le rendez-vous de la noblesse de Nice et des environs. La baronne Yolande Galléan, des seigneurs de Châteauneuf, épouse de Gaspard de Berre, y donna des fêtes splendides. Guillaume Bojéro de Nice, célèbre troubadour de l’époque, y chanta la beauté et les bienfaits de cette dame. Son fils Honoré de Berre, fidèle serviteur de la reine Jeanne, fut lieutenant du Comté de Nice, sous le sénéchal de Provence Foulques d’Anjou. Il se trouvait à la tête des troupes envoyées en 1363 pour soumettre les Lascaris de Tende et les forcer à rendre hommage à la reine Jeanne. Il reçut en récompense la seigneurie d’Entraunes, dans la haute vallée du Var.

Pour se rendre a Berre-les-Alpes au départ de Nice

Quitter Nice par le CD 2204 en direction de la Trinité. Continuer sur cette route jusqu'au hameau de la Pointe. Au carrefour avec le CD 15, prendre à droite le même CD2204 en direction de l'Escarène. Gravir les quelques lacets du col de Nice et emprunter, au sommet du col, le CD615 jusqu'au premier carrefour. Prendre à droite le CD215 pour arriver à Berre (24 km). Le retour s'effectuera avec profit par l'autre versant en revenant en arrière jusqu'au carrefour avec le CD615 que l'on empruntera à droite jusqu'à Contes (voir notre Idée Week-end n°1) et de là retour à Nice par le CD 15 et le CD2204 (25 km).


La visite

Berre-les-Alpes _001Le village : perché en avancée sur un promontoire, groupé-étagé selon un appareil semi-concentrique ; grand caractère des hautes maisons alpines serrées en extra-muros.
Point de vue : des abords du cimetière, magnifique panorama sur les Préalpes de Nice à la mer.
Ruines du château féodal du XIIIe siècle, agrandi au XIVe, détruit à la Révolution.
Église Saint Laurent, reconstruite en 1368, puis en 1804, la façade néo-Renaissance de 1864, clocher carré à coupole; statue en albâtre de la vierge à l'Enfant fin XVe, statue de saint Sébastien de 1620 dans la niche à gauche, ostensoir et croix de procession.
Chapelle de la Sainte-Croix ou des Pénitents Blancs, sur le parvis.
Chapelle N.-D. des Anges, à l’entrée du village, récemment restaurée avec de magnifiques fresques d’Alexandre Dubovnik inspirées de “L’Annonciation”, (visibles en permanence).

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers