inset identite

 

charles-emmanuel-2NICE SAVOIE FACE BOOK - Le croirez-vous ? Charles-Emmanuel II, duc de Savoie, né en 1634, monté sur le trône en 1638, après la mort prématurée de son père le duc Victor-Amédée Ier en 1637, et celle de son frère aîné, François-Hyacinthe l’année suivante, Charles-Emmanuel II, donc, mort en 1675, vient de m’écrire sur Facebook pour me demander si je voulais être son ami. A moi, infime descendant d’un de ses sujets, vivant aujourd’hui en terre étrangère, sous l’empire de la République française !

Comment donc m’a-t-il trouvé ? Pourquoi moi ? Connaît-il mes efforts en faveur de la connaissance de l’histoire de son règne, en particulier de ses bons effets sur le Comté de Nice ? Un ami lui a-t-il recommandé mon nom ? Se livre-t-il plutôt à ce sport connu des Facebookiens, le friending, qui consiste à accumuler le plus grand nombre d’amis possible dans une tentative inégalée de battre un record, quitte à ne pas les connaître et à encore moins leur écrire jamais ? Considéra-t-il au contraire que ma modeste personne, toute émue de fidélité, méritait son auguste attention ? Apprit-il que je travaillais en ce moment à l’édition de son éloge funèbre, composé en 1677 par le jésuite niçois Camille-Marie Audiberti, et qui donna lieu à une éclatante cérémonie, glorieusement funèbre, avec cénotaphe spectaculaire et inscriptions latines, dans notre Sainte-Réparate, et voulait-il m’en complimenter, ou bien en critiquer le contenu, voire ce titre splendide, Le Capitole ardent ? En tout cas, voilà que le duc me demande de le rejoindre ! Abîme de perplexité ! Précipice élevé d’indignité ! Que dois-je faire ? Et j’ai répondu oui, ce que S.A. agréa.

J’ai ainsi pu découvrir que tous les princes de la maison de Savoie, depuis Humbert Blanche-Main jusqu’à l’actuel Emmanuel-Philibert (l’époux de Clotilde Courau, pas le vainqueur de Saint-Quentin ou le grand amiral de la flotte d’Espagne), ont leur page Facebook. Tous les critères sont respectés : la photo, la date et le lieu de naissance, leurs passions, leurs appartenance à des groupes, tout, vous dis-je.

Bon, je dois à la vérité de reconnaître que depuis que Charles-Emmanuel II et moi sommes amis, il ne m’a guère écrit, ni manifesté d’intérêt. Il n’a pas écrit sur mon mur, ni sur le sien, d’ailleurs. Je veux bien être infime, mais du moment qu’il m’a sollicité, je m’attendais à un peu plus d’attention de sa part. Il se comporte un peu comme s’il était… mort. D’ailleurs, vous l’aurez noté, il l’est, mort, et depuis bien longtemps. Vous pouvez voir son tombeau, baroque, en marbre gris et noir, dans la chapelle du Saint-Suaire, au cœur de la cathédrale de Turin, ou tout au moins, vous pourrez bientôt, quand les travaux de restauration consécutifs à l’incendie de 1997 seront finis. Et je n’ai pas ouï dire que, même à l’occasion de ces travaux, sa dalle sépulcrale avait été suffisamment déplacée pour qu’il sorte de son dernier sommeil et vienne spontanément surfer depuis un cyber-café voisin.

Je dois donc bien admettre que Charles-Emmanuel II, ses ancêtres et ses successeurs, disposent, quelque part dans l’Internetosphère, d’un fan, voire de plusieurs, qui se sont scandalisés de l’absence de ces personnalités dans cet espace si fréquenté, et qui ont employé jours, nuits, neurones et claviers pour leur permettre d’accéder à une nouvelle vie et, pourquoi pas, à un regain de notoriété. C’est bien méritoire, et je ne doute pas que cela leur vaudra bientôt la croix de chevalier des ordres des Saints-Maurice-et-Lazare, dignité à laquelle j’aspire moi aussi depuis deux décennies au moins.

On peut évidemment se demander : à quoi ça sert, que les princes de Savoie aient leur page Facebook ? La réponse est tout aussi évidente : à rien, d’autant moins que ces pages ne vivent pas, sauf à considérer que pour exister encore aujourd’hui, il faut aussi occuper tous ces terrains virtuels. Ca ne sert à rien, d’accord. Mais à moi, ça me fait bien plaisir.

 

Copyright © 2011 NRV Nice RendezVous. Tous droits réservés.
 
logo-nicerendezvousToutes les actualités les plus récentes de NRV, NiceRendezVous, le site de rencontre avec les événements, la culture et l'histoire de Nice, de la Côte d'Azur et de la Principauté de Monaco, sont présentées ici par Google actualité

 

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers