inset histoire

 

 

port-par-costaVoici l’un des peintres niçois les plus productifs et les plus appréciés du public. Né à Menton le 25 décembre 1833, il étudie le dessin et la peinture à Nice et à Turin où il enseigne un temps à la Reale Accademia Albertina. Italianophile, il voyage beaucoup dans la péninsule. Il se marie avec une Vénitienne, professeur de piano, avec qui il a treize enfants. Emmanuel ouvre avec plusieurs de ses fils, notamment Hyacinthe, Camille et Frédéric, un atelier niçois très couru. Les Costa exposent beaucoup, vendent énormément d’œuvres, des aquarelles surtout, le médium préféré des hivernants britanniques, mais aussi des bannières en soie et des objets en bois peint.

costa-touet-var-Décorateur, fresquiste, on doit de nombreux intérieurs à Emmanuel Costa, comme le plafond de l’Opéra de Nice. Admirateur de Giambattista Tiepolo dont il copie de nombreuses œuvres durant ses voyages, il adopte volontiers ses coloris et ses mises en place. Il est également un portraitiste talentueux et un peintre religieux méconnu. Il meurt le 31 mars 1921 à Nice.

Emmanuel Costa reste avant tout un virtuose de l’aquarelle qui peut atteindre de grands formats. Il préfère les sites urbains, les panoramas, mais s’attache aussi à des lieux moins "touristiques" comme Tourettes-Levens ou les ruelles entourant le port de Nice. La cote de ses œuvres souvent mises en ventes publique reste toujours élevée.

Le musée d’Art et d’Histoire de Nice conserve de nombreuses aquarelles monumentales, ainsi qu’une intéressante mais très imaginative reconstitution de « Cemenelum », la Nice romaine.

Jean-Paul POTRON (in Dictionnaire Historique du Comté de Nice, Serre Editeur, 2002)


 


 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers