inser visite

 


Agrandir le plan

nice-palais-audiberti nice-porte-de-turinnice-dedicace-porte-de-turinnice-place-garibaldi

nice-plan-place-victornice-plaque-barlanice-linteau-maison-advigor

Palais Audiberti de Saint-Etienne.
Date : 1847
Contemporain de l'aménagement de la place devant l'église du Vœu, le palais des comtes Audiberti de Saint-Etienne, construit de 1844 à 1847, est symptomatique de l'influence croissante du modèle piémontais sur l'architecture niçoise, aussi bien dans les plans que dans les couleurs et les volumes. Ce modèle se retrouve ailleurs, en particulier rue Cassini. La famille Audiberti, anoblie du titre de comte de Saint-Etienne (de Tinée) en 1738, a donné surtout des édiles municipaux, en particulier au XIXe siècle, où deux Audiberti de Saint-Etienne seront consuls de Nice. Par mariage, le palais passa, à la fin du XIXe siècle, dans la famille des comtes Renaud de Falicon.

pietonTraverser l'esplanade et les jardins du Théâtre de Nice et du Musée d'Art Moderne et Contemporain, contourner la Tête Carrée i de la Bibliothèque municipale puis prendre à droite la traverse Barla, puis à droite l'avenue de la République.

Au carrefour Barla/République s'élevait jadis la Porte Victor, encore dénommée Porte de Turin, arc de triomphe qui marquait l'entrée dans la zone urbaine de Nice jusqu'au milieu du XIXe siècle. L'inscription qui en ornait le fronton a été conservée et le marbre rescellé dans la plate-forme du donjon, au Château.

pietonPoursuivre dans l'avenue de la République vers l'aval pour déboucher sur la

Place Garibaldi
plaça Vitour, Garibaldi, ou Galibardi.
Date : 1782-1792. Architecte : Antoine Spinelli.

C'est évidemment une des plus belles places de Nice, baptisée piazza Vittoria, jouant à la fois sur le prénom du roi de Sardaigne d'alors (Victor-Amédée III) et sur le mot victoire. La place prit le nom de Garibaldi en 1871. Auparavant s'y tenait la grande foire de Nice, dite de la Saint-Barthélémy (du 24 août au 2 septembre) : foire aux ustensiles, aux tissus, à la bimbeloterie et aux bestiaux qui occupait tout le sud de la place, sous les arcades des Pénitents bleus et tout le Bastion jusqu'à la place Saint-François. Les grandes manifestations politiques l'utilisèrent aussi : fêtes révolutionnaires, réception de souverains, Charles-Félix comme Napoléon III, etc...

pietonPrendre les arcades à droite :

Maison Barla 
6 place Garibaldi
C'est la propriété de la famille Barla, dont l'illustration la plus connue est Jean-Baptiste Barla (1817-1896), naturaliste niçois de renommée mondiale. Il aménagea à ses frais le premier Museum d'histoire naturelle de Nice, dont la porte de son immeuble fut longtemps l'entrée. Une plaque, sur le premier palier de l'escalier, rappelle sa mémoire (texte en latin). Noter la qualité architecturale de la cage d'escalier.

pietonRevenir sur ses pas, traverser l'avenue de la République et poursuivre sous les arcades

Maison Avigdor
10 place Garibaldi
Cette immeuble fut le siège de la banque Avigdor. La famille Avigdor, une des plus anciennes familles juives de Nice, marqua de son empreinte la vie politique et économique de Nice au XIXe siècle. Jules fut, entre autres, fondateur du journal «L'Avenir de Nice», conseiller municipal et député au parlement de Turin, comme son frère Henri. Ce, dernier fut même anobli par la république de Saint-Marin, comme en témoignent les armoiries au-dessus de la porte. La banque ne survécut guère à l'annexion de 1860, en faveur de laquelle les Avigdor furent pourtant de fervents militants. En 1872, elle fit faillite et disparut.

pietonPoursuivre sous les arcades et prendre à gauche la rue Bonaparte

Rue Bonaparte
camin de Vilafranca (chemin de Villefranche)
Ce chemin seul conduisait à Villefranche-sur-mer par le col, jusqu'à l'ouverture de la basse corniche dans les années 1880. Il fut rendu carrossable en 1770 sur tout son tracé. Le passage par le col, et non par le bord de mer, s'explique par l'omniprésente crainte des Barbaresques pirates jusqu'au début du XIXe siècle.
Au n°6, voir la plaque rappelant le premier séjour à Nice de Napoleon Bonaparte en 1793, posée en 1913.

pietonRevenir sur ses pas et gagner le centre de la place.

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers