inser visite

 

logo-googleBoulevard du Tsarewich
06000 Nice


nice-eglise-russenice-eglise-russe-dessin-laugeryL'idée de sa construction est due à l'archiprêtre Serge Lubimoff qui su convaincre la tsarine Marie Feodorovna (née Dagmar de Danemark) et s'assurer de son appui.
Une commission fut constituée et le projet fut confié à l'architecte russe M.T. Preobrajensky. On acquit une vaste parcelle à l'angle des rues Verdi et Berlioz à la fin de 1901.
L'architecte, qui avait construit la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski de Talliun (Estonie) et l'église russe de Florence, dresse un projet de style vieux-russien inspiré des églises de Moscou (Saint Basile-le-Bienheureux) et de Iaroslav de l'époque pré-pétrovienne (fin XVIe-début XVIIe siècle).

C'est ainsi qu'une coupole centrale majeure est flanquée de quatre coupoles plus petites. Deux entrées à porches monumentaux devaient ouvrir sur chacune des deux rues. Toutefois l'architecte préféra, pour cet édifice à construire dans la lumière méditerranéenne, des couleurs claires et vives qui le différencient des teintes sombres habituellement choisies en Russie.
nice-eglise-russe-tympanMais lorsqu'on entreprit les fondations on se rendit compte que le terrain choisi ne supporterait pas l'édifice et le projet dû être abandonné. Grâce à l'impératrice douairière son fils le tsar Nicolas II fit don des terrains acquis par son grand père sur le domaine Bermond. La première pierre fut posée le 25 avril 1903. En 1906 nouvelle interruption faute de crédit. Nicolas II interviendra encore financièrement en 1908 pour que les travaux reprennent. Le choix des matériaux fut particulièrement soigné : briques inaltérables de la région rhénane, taille des marbres par des lapicides italiens, majoliques bleu pastel et tuiles polychromes de Florence et de Blois, etc.…
Pour l'iconostase et les fresques intérieures on choisit un membre talentueux de l'école de peinture Strogonoff, L. Pianovsky qui s'inspira des églises de Iaroslav, de la cathédrale de l'Assomption du Kremlin, de St Basile et de St Jean Baptiste du monastère de Tolchkova. Un nombre important d'icônes, de boiseries sculptées et peintes et de mobilier cultuel fut réuni sous le contrôle de Pianovsky.
Le 17 décembre 1912 on pouvait procéder à l'inauguration solennelle de la cathédrale achevée. Elle avait coûté plus de 1.500.000 francs or de l'époque. C'est aujourd'hui par le nombre et la qualité des œuvres d'art qu'elle abrite un véritable musée de l'art orthodoxe russe. C'est le plus grand et le plus bel édifice de ce type hors des régions où le culte orthodoxe est majoritaire.

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers