Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/nicerend/www/car/components/com_dicohisto/config.class.php on line 1016

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/nicerend/www/car/components/com_dicohisto/config.class.php on line 1030
Dictionnaire historique et biographique

EMIGRES DE LA REVOLUTION


Auteur :
Michel DERLANGE

La Révolution française provoque un exode de nobles et d'ecclésiastiques dont une partie se réfugie dès 1790 dans le Comté de Nice. On les a estimés à 2 000 pour les uns et à 400 pour les autres dont six évêques. A l'annonce de l'arrivée des troupes révolutionnaires à l'automne 92, ils se précipitent en Piémont en entraînant dans leur fuite tous ceux qui avaient pris peur du « Gallume » présenté par l'abbé Bonifacy* comme impie et sanguinaire. Ce reflux persiste toute l'année 93, grossi pour la moitié au moins de petites gens « travaillant de leurs mains ». Un phénomène original que l'on explique par l'instabilité première de ces manouvriers dépendant du devenir de leurs employeurs ayant eux-mêmes déguerpis en grande partie. Totalement déracinés outre-monts, ils reviennent discrètement et les plus marqués s'enrôlent dans le barbétisme. Il en est autrement pour l'émigré que le gouvernement révolutionnaire considère comme un ennemi de la République par définition, l'aristocrate, l'officier et le prêtre. Pour les Niçois, s'en aller en Piémont c'est-à-dire sur les domaines de leur roi, ce n'est pas à proprement parler émigrer mais attendre des jours meilleurs. La situation se prolongeant, les difficultés d'une nouvelle installation, puis l'annexion du Piémont devenu République cisalpine, amènent la majorité d'entre eux à entreprendre des démarches pour leur retour auprès d'un comité révolutionnaire au laxisme intéressé et à l'impartialité suspecte. A défaut de récupérer leur titre nobiliaire, ils peuvent espérer retrouver tout ou partie de leurs biens. Seule la grande noblesse et les détenteurs de biens les plus enviables se trouvent réellement lésés. D'autres ne reviennent jamais, par ailleurs auparavant très engagés avec la monarchie, tel ce Charles-François Thaon de Revel, commandant général, ou Joseph Lascaris, vice-roi de Sardaigne dès 1777, entraînant avec lui toutes les branches de sa famille. L'attitude des officiers militaires est plus ambiguë, les uns suivant le destin des coalisés comme Alexandre Michaud* au service du tsar, les autres ralliant l'armée impériale comme Charles-François Peyre de Châteauneuf ou Joseph Reinaldi, ancien comte de Falicon. De ceux qui reviennent sur leurs terres ou à Nice même, la grosse majorité se contente de vivre à l'écart, au contraire de quelques-uns qui considèrent comme un devoir de servir leur ville comme les Cessole ou cherchent la consécration comme Tonduti de l'Escarène, secrétaire général de Préfecture, puis membre du cabinet de l'intérieur de Napoléon, récupéré par Louis XVIII comme directeur des postes avant d'être un grand ministre de l'intérieur du roi de Piémont-Sardaigne. Car tous ceux qui le désirent peuvent retrouver titres et fonctions lors de la restauration sarde comme si de rien n'était, le roi considérant que leurs capacités tant administrative que militaire l'emportent sur un comportement passager qui ne remet pas en cause leur dévouement à la cause publique.
  

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales