Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/nicerend/www/car/components/com_dicohisto/config.class.php on line 1016

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/nicerend/www/car/components/com_dicohisto/config.class.php on line 1030
Dictionnaire historique et biographique

ELEVAGE


Auteur :
Alain RUGGIERO

Dans un espace géographique aussi réduit et au relief aussi contrasté que celui du Comté, l'élevage, toujours présent, est indissociable des habitudes anciennes que peut développer une agriculture qu'on peut qualifier « d'agriculture de subsistance ». Même si on peut repérer des zones plus particulièrement actives dans l'élevage de moutons comme la haute vallée de la Roya (considérée dans l'imaginaire local comme un pays de bergers), toutes les anciennes communautés comptaient quelques têtes de bétail : moutons surtout, élevage rémunérateur, chèvres partout présentes (qualifiées de « vaches du pauvre » par Raoul Blanchard), plus rarement bovins sans compter les animaux de trait indispensables jusqu'à la Seconde Guerre mondiale (plutôt des ânes et des mulets que des chevaux). Le nombre de têtes à partir du moment où il est connu paraît très important (plus de 86 000 ovins en 1754) et on a souvent parlé dans le Nord du Comté de « surcharge pastorale » surtout à partir de la forte augmentation du nombre des animaux dans la première moitié du XIXe siècle. Une autre composante importante de cette activité reposait sur la transhumance qui rendait très visible la présence ou le passage de troupeaux qui utilisaient souvent des pâturages caractérisés par un statut original de régime juridique les « bandites* ». Il est difficile de trouver des repères chronologiques précis des évolutions qui furent entraînées notamment par le développement des réseaux de communication et par la rapide croissance urbaine du littoral ; les besoins en produits maraîchers, en lait et en viande de cette population urbaine modifièrent profondément la répartition des zones agricoles puisque depuis l'abaissement du coût du transport une bonne part des cultures qui étaient jusque-là indispensables mais qui de tout temps avaient été caractérisées par des rendements médiocres ne se justifiaient plus : l'élevage des moutons resta à la fin du XIXe siècle une activité agricole dominante dans le moyen-pays alors que les communes d'altitude développaient de façon plus sélective un cheptel bovin plus important et que des élevages porcins se développaient près du littoral et près de vacheries d'altitude. A partir du début du XXe siècle, et plus particulièrement après la guerre de 1914-1918, l'abandon des zones cultivées s'accentua, ce qui libéra un espace vite conquis par les troupeaux. L'enquête agricole de 1929 montre la présence de bovins dans les cantons de Sospel, de Breil, de Saint-Etienne de Tinée et de Saint-Martin Vésubie (alors que celui de Nice regroupe encore plus de 2 000 têtes...). L'arrondissement de Puget-Théniers comptait ainsi en 1929, 817 mulets, 573 ânes, 143 porcs mais surtout 5 134 bovins, 30 551 ovins, 12 468 caprins

Le nombre de bêtes diminua dans l'entre-deux-guerres puis remonta légèrement avant de subir les profondes modifications de structure du dernier tiers du siècle (diminution du nombre de têtes, nouvelle augmentation du poids des bêtes à viande, meilleur suivi sanitaire, recherche de qualité). Aujourd'hui, cette activité est peu représentée en dehors de l'élevage bovin des communes d'altitude, celui de l'agneau et de quelques troupeaux de moutons dans le moyen-pays.

Bibliographie :
Arbos Philippe, La vie pastorale dans les Alpes-Maritimes françaises, Paris, Colin, 1920. ‚
Jean Casimir, Monographie agricole de 1929, Paris, 1937, Min. de l'Agriculture, 1937. ‚
Costamagna Henri, « Aspects et problèmes de la vie agropastorale dans le Comté de Nice au XVIIIe siècle », Revue d'Histoire Economique et Sociale, 1971, n° 4, p. 508-531. ‚
Giusto-Magnardi Nathalie, « L'activité pastorale dans la Haute-Roya et la sélection des races locales au XIXe siècle », Nice-Historique, mai-juin 1997, p. 74-79. ‚
Blanchard Raoul, Le Comté de Nice, Paris, Fayard, 1960.

  

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales