Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
Chronologie détaillée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Lundi, 02 Novembre 2009 16:54
Ça s'est passé en août dans le Comté de Nice ...
 1074 (6 août)
Le premier Badat, Petri, est cité au cartulaire de Lérins.
 1151 (1er août)
Alisende et ses fils renoncent à tous les biens en litige avec l’église de Nice.
 1159 (8 août)
A Sainte-Réparate, les consuls de Nice se réconcilient avec leur évêque Arnaud qui s’exempte à perpétuité des impôts communaux moyennant 700 sols.
 1174 (6 août)
Les Génois acquièrent des droits sur la Turbie.
 1210 (21 août)
Alphonse II est reconnu comte de Provence par les Niçois dans la plaine de l’Ariane.
 1239 (11 août)
Sentence territoriale favorable à Tende.
 1245 (19 août)
Mort de Raymond Béranger V, dernier comte de Provence de la 5son de Barcelone. Sa quatrième fille, Béatrice, reçoit en dot la Provence; 5s son père avait hypothéqué pour désintéresser ses trois aînées, Nice, qui protestera bientôt contre cette aliénation.
 1279 (21 août)
Traité de paix entre Tende et Cuneo.
 1282 (20 août)
Nouvelle convention sur les droits de Tende et de la Brigue, signée à l’église de Breil, terre neutre.
 1292 (9 août)
Les Niçois participent à la guerre pour reprendre la Sicile par un donatif extraordinaire de 10.000 livres coronat.
 1295 (10 août)
Charles II fonde le port de Villefranche.
 1305 (15 août)
Les hommes de Sospel acceptent “par grâce spéciale” de servir le roi Charles en Piémont, au-delà des cols, par acte signé à Saint-Martin-Vésubie.
 1311 (7 août)
Nice est autorisée à recevoir 3000 moutons et 100 bœufs de Puget, Grasse, Digne et Castellane.
 1325 (23 août)
Trêve entre Tende et le roi Robert.
 1330 (9 août)
L’antipape Nicolas V (Pierre de Coaraze) abjure ses erreurs dans la cathédrale de Nice devant l’évêque Jean II Artaud.
 1346 (9 août)
Les différends entre Ilonse et les Grimaldi de Beuil est apaisé par sentence arbitrale rendue à Saint-Martin-Vésubie.
 1358 (29 août)
La reine Jeanne aliène divers fiefs dont Roccasparviera – ce qui est peut-être à l’origine de sa légende sanglante, et Guillaumes inféodé à Geoffroy Lascaris, de Gênes.
 1359 (24 août)
Les Génois assiègent Castillon et s’en emparent.
 1381 (5 août)
Jeanne prisonnière de Charles Duras n’en récompense pas moins Guillaume Chiabaud d’avoir guerroyé pour elle, par l’octroi de 100 florins sur les revenus annuels du Val de Massoins.
 1383 (13 août)
L’hospice de la Ca, près du col de Tende, est exempté du tribut dû à l’évêque de Vintimille par bulle de Clément VII.
 1388 (1er août)
Par acte synallagmatique, Amédée VII confirme aux Grimaldi de nombreux fiefs en leur possesion, plus 23 à conquérir. Louis au nom de son frère Jean s’engage à lui remettre les vigueries de Nice et de la Tinée, le Val de Lantosque et la baillie de Barcelonnette : prélude à la dédition de Nice.
 1391 (25 août)
Les frères Grimaldi continuent à recevoir des fiefs confisqués par Amédée VII au parti angevin, ainsi Puget.
 1399 (4 août)
Pierre Marchesan fait hommage au comte de Savoie pour les fiefs de Coaraze et Roccasparviera.
 1406 (24 août)
Benoît XIII s’arrête à nouveau à Nice, et y ensevelit le cardinal Michel de Salva.
 1410 (25 août)
Les troupes de Gui de Grolée saccagent les récoltes dans le Val de Massoins.
 1411 (15 août)
La Brigue fait reconnaître les droits anciens de pâture sur les Alpes.
 1412 (28 août)
Laurent de Berre écrit que les Villarois refusent de fournir argent et vivres à ses soldats (en provençal).
 1424 (10 août)
Ludovic Grimaldi “en possession pacifique de tout le val de Massoins”, renonce aux 300 florins annuels sur la gabelle de Nice prévus par l’accord de 1 1400.
 1436 (8 août)
La peste donne un sursis au jugement des 66 prisonniers.
 1437 (2 août)
Les dépenses, pour la solde, après la révolte de Nice, se montent à 4800 florins.
 1440 (28 août)
Amédée VIII fait rendre aux Archives de Nice “le livre rouge” contenant ses privilèges, confisqué lors de la révolte de 1436.
 1449 (30 août)
Le duc de Savoie interdit aux syndics de Nice de se faire réélire avant cinq ans après leur sortie de charge.
 1453 (4 août)
Les Niçois prêtent assistance au Français de Pierre de Trougnon, assaillis en rade de Villefranche.
 1457 (27 août)
Lambert Grimaldi devient seigneur de Monaco, et d’une part de Menton et Roquebrune, dont l’autre part attribuée à ses cousins Louis et Luc fait hommage au duc de Savoie.
 1458 (18 août)
Défense à Nice de donner des sauf-conduits aux corsaires.
 1485 (20 août)
Le duc de Savoie menace de soumettre Tende si “l’Amazone” ne libère pas son vassal, Pietrino Lascaris, l’un des conjurés. Elle avait la rancune tenace et le libèrera plus tard.
 1487 (23 août)
Le duc de Savoie donne le fief de Mulazzano à Honoré Grimaldi en récompense de sa bravoure.
 1504 (5 août)
Prodige à Nice : quatre aigles survolent la ville durant huit heures annonçant la mort prochaine de Philibert le Beau.
 1511 (23 août)
Jacques Grimaldi, fils d’Honoré Ier, reçoit à Villars ses lettres de cléricature.
 1517 (19 août)
Les seigneurs de Gorbio font hommage au duc de Savoie à qui ils ont cédé leur fief.
 1521 (12 août)
Nouvel inventaire des armements du château de Nice.
 1522 (12 août)
Les canons de Nice saluent le passage au large du Pape.
 1523 (22 août)
Lucien Grimaldi, lui-même assassin de son frère Jean, est assassiné à Monaco par Barthélemy Doria.
 1525 (23 août)
Augustin Grimaldi de Monaco se plaint des représailles des Niçois et se déclare indépendant pour le lieu de Monaco.
 1526 (4 août)
René Grimaldi de Beuil demande au gouverneur d’être disculpé de son accusation de félonie.
 1527 (9 août)
Information ouverte à Coaraze contre René Grimaldi de Beuil, qui a occupé le château de Gilette et saccage les villages voisins.
 1529 (4 août)
Salué par l’artillerie de Nice, Charles-Quint sur les galères d’Andrea Doria, débarque à Villefranche, en route pour l’Italie.
 1532 (8 août)
Jouan Badat est nommé consul du commerce pour Gênes.
 1539 (7 août)
Jacques Faucon reconnaît la co-seigneurie de Sauze à François Ier.
 1542 (20 août)
Florent de Goret reçoit 300 livres des Français pour leur avoir fait obtenir le château d’Entrevaux.
 1543 (2 août)
Le gouverneur André de Montfort avec peu de troupes et seulement 300 miliciens se prépare à défendre Nice, d’où l’on a fait partir Emmanuel Philibert, qui écrit de Gênes à son père pour lui confirmer la collusion franco-turque.
 1545 (3 août)
Nice fait remettre en état le pont vieux après les dégâts du siège.
 1552 (11 août)
Le frère niçois Lucien Cays, chevalier de Malte, est nommé commandeur de Valence.
 1557 (10 août)
De grand feu de joie à Nice saluent le départ des Turcs, le même jour qu’Emmanuel Philibert bat les Français à Saint-Quentin.
 1561 (19 août)
Honoré II Grimaldi est nommé colonel et commandant général des armées.
 1567 (22 août)
On descend la grosse cloche de la tour d’Horloge, abîmée en 1543.
 1575 (23 août)
Honoré II de Savoie-Lascaris fait établir l’inventaire du château de Tende.
 1576 (18 août)
Don Juan d’Autriche est accueilli avec éclat par le baron de Beuil à son passage à Nice.
 1578 (28 août)
Les réformés de Pigna dévastent la chapelle de la Vierge.
 1580 (19 août)
Aventure galante à Sauze, de la femme d’un menagier monté aux alpages, nouvelle Madame Putiphar qui convainc son ouvrier Sauvayre de coucher avec elle dans le foin.
 1589 (2 août)
Les troupes promises commencent à arriver à Nice.
 1591 (8 août)
De nouvelles compagnies quittent Nice pour la Provence.
 1592 (8 août)
Ayant pris enfin le fort d’Antibes, le duc rentre à Nice d’où il amène sa femme voir sa conquête.
 1593 (28 août)
Trêve entre les partis après l’abjuration de Henri IV.
 1597 (24 août)
300 Provençaux passent le Var, d’autres tirent sur Roquesteron. Ils sont repoussés.
 1599 (13 août)
L’avocat patrimonial Gallean quitte Nice sur la galère capitane; il va discuter à Rome des droits savoyards sur le maquisat de Saluces, 5s ne peut débarquer à cause de la peste.
 1600 (22 août)
L’espagnol Fuentes, régalé au large par Louis Grimaldi en l’absence de son neveu, alors à Villars, lui confirme les mauvaises intentions de la France contre Nice.
 1601 (15 août)
Le Paillon inonde le territoire de Nice à la suite d’un orage.
 1605 (4 août)
Passage à Nice et Villefranche du Nonce en Espagne …
 1606 (13 août)
Retour des princes à Nice, où ils restent jusqu’au 17.
 1612 (4 août)
Louis XIII déclare régnicoles les populations de la viguerie de Barcelonnette.
 1614 (1er août)
Le Prince Emmanuel Philibert, commandant la flotte espagnole, passe par Nice pour aller s’aboucher avec son père.
 1616 (6 août)
Traité secret d’Annibal avec l’Espagne : il lui remettra le comté de Nice, dont il restera seigneur absolu, à l’exception de quelques places, avec une pension annuelle de 20.000 écus (ceci par l’entremise du médecin Pietro Bruni). Le capitaine des galères Marc Antoine Lascaris est chargé de le rappeler à son devoir.
 1617 (4 août)
Les Espagnols menacent le comté de Nice.
 1620 (2 août)
Paul Giay de Villars et d’autres séides d’Annibal sont emprisonnés à Nice.
 1625 (7 août)
Don Félix réunit à Sospel 500 milices qu’il emmène contre la République de Gênes et revient à Nice.
 1627 (19 août)
Edit accentuant la fusion de la noblesse et de la bourgeoisie à Nice et Villefranche.
 1628 (11 août)
Feux de joie à Nice en l’honneur de la victoire savoyarde de Saint-Peyre, tandis que le cardinal Maurice fait lutter à Barcelonnette contre l’hérésie.
 1629 (16 août)
Naissance à Nice de Gioffredo.
 1634 (8 août)
Publication à Nice de la paix avec Gênes.
 1638 (28 août)
Les galères françaises font escale à Villefranche avant d’aller battre devant Voltri la flotte espagnole.
 1639 (5 août)
Le sénateur Cauda, envoyé par Madame Royale, 5s suspecté de vouloir faire entrer les Français, quitte Nice, comme la flotte française quitte Villefranche.
 1649 (8 août)
Massoins met en quarantaine quatre 3eillais suspects de porter la peste.
 1651 (2 août)
Mort accidentelle du prince de Monaco, tué par un de ses soldats d’un coup d’arquebuse.
 1653 (3 août)
Le révérend Jacques Moret insulte les capitaines de ville qui répartissent les tours de garde à Nice.
 1666 (23 août)
La Brigue accorde à Jean Castiglia les droits du moulin de Ceanessa.
 1668 (6 août)
Bourrasque de grêle qui emporte presque toute la récolte de vin à Nice.
 1671 (6 août)
On place les colonnes de frontière entre la Brigue et Triora.
 1673 (5 août)
Partage définitif entre Clans et Marie.
 1691 (12 août)
Roquebillière doit aller prêter serment au roi de France à Nice.
 1705 (16 août)
Menacée d’être saccagée, Tourrette-Revest se hâte de payer les réquisitions françaises.
 1707 (20 août)
Repoussés de Provence, les Austro-sardes rentrent à Nice.
 1711 (23 août)
Elisabeth Liousi, de Roubion, 100 ans, est enterrée à Malaussène.
 1714 (14 août)
Malaussène installe dans son église le retable de l’Assomption.
 1723 (10 août)
“Grand déménagement” de l’église de Rocasparvièra sur Duranus.
 1733 (15 août)
Le comte Gio Secondo Salmatoris impose un bail leonin à ses fermiers villarois les frères Orselli de Massoins.
 1745 (15 août)
Le conseil de Toudon obtient de la Délégation Royale quittance des réquisitions payées aux Gallispans en 1744.
 1746 (10 août)
Des renforts austro-sardes parviennent à Breil par le Col de Tende.
 1747 (30 août)
Les Austro-Sardes arrivent à Saint-Martin Lantosque.
 1748 (25 août)
Le maréchal de Belle-Isle, petit-fils de Fouquet, célèbre solennellement la fête de son roi à Nice.
 1749 (21 août)
Le brigand Filippo Cassio, dit Gorrin de la compania di Cartocia de Tende, tire un coup d’arquebuse sur la 5son du notaire de la Gabelle, Guido Guidi.
 1750 (6 août)
Le Paillon inonde sa rive droite.
 1756 (9 août)
Dans une échauffourée, des paysans de la Turbie tuent le Caporal Gastaud, grenadier du régiment des Flandres en garnison à Monaco.
 1762 (29 août)
Mission prêchée à Villars par Don Jean Garnier, curé de Sainte-Réparate, qui rassemble 1400 communions par jour.
 1766 (2 août)
Délibération aboutissant à la construction du nouveau clocher de Villars.
 1775 (20 août)
L’évêque Astesan échoue à convaincre le paysan “la Pinco” de mourir chrétiennement, à l’hôpital Saint-Roch.
 1787 (22 août)
Entraunes a enclos son cimetière pour empêcher la “dévoration par des bêtes sauvages des os de nos pauvres ancêtres”.
 1789 (1er août)
A l’approche de la Grande Peur, Puget et Roquesteron demandent des secours à Nice.
 1790 (16 août)
Le roi fait rapporter l’ordre donné à la Planargie d’éloigner les émigrés de Nice.
 1791 (25 août)
Les émigrés affluent à Nice, où ils célèbrent solennellement dans “ce petit Coblence” la Saint-Louis.
 1792 (10 août)
Le prêtre Bonnefoy de Bonson, précepteur des enfants du prince de Montmorency, est tué après la prise des Tuileries.
 1793 (3 août)
Les Français échouent sur la ligne de crêtes au-dessus d’Isola. Un volontaire communal est assassiné à Bairols.
 1794 (2 août)
Offensive sur la Stura, 5s la chute de Robespierre y mettra fin, tandis que Buonaparte va au camp de Siga reprendre le commandement de l’artillerie.
 1795 (2 août)
Tordo est nommé lieutenant des chasseurs niçois.
 1796 (3 août)
Nouvelle vente à Villars de biens nationaux ecclésiastiques.
 1797 (7 août)
Le tumulte niçois s’exacerbe : on veut “former de Nice une nouvelle Vendée”.
 1798 (27 août)
Fête républicaine de la vieillesse à Belvedère.
 1799 (30 août)
Le directoire de Puget signale le passage de déserteurs.
 1800 (5 août)
Les gendarmes arrêtent à Lantosque le Barbet Annibal Contes. Les éclaireurs arrêtent deux Barbets de Tende, Honoré Bensa et Claude Cabane, qui seront fusillés.
 1801 (11 août)
Arrestation du Barbet François Daniel à Breil qui a entre autres “coupé deux doigts à une femme pour lui prendre sa bague”.
 1803 (15 août)
Réouverture après reconstruction de la chapelle de Fenestres, détruite par la Révolution.
 1804 (11 août)
Fouché signale des communications par felouques entre l’Italie et Nice.
 1809 (9 août)
Le pape bénit une foule niçoise de 16.000 âmes.
 1810 (24 août)
Les Barbets assassinent au Braus Bellissime dit Campagnole, qui menait des bœufs à Nice.
 1814 (12 août)
Joseph Liautaud dit Le Gros remplace comme “consul” d’Entraunes le 5re francophile Hiacinthe Lions.
 1822 (10 août)
La chaleur est si précoce qu’à Châteauneuf on vendange déjà.
 1835 (1er août)
Le corps médical du bagne de Villefranche ayant été enfermé par surprise au Lazaret, le docteur Fighiera meurt du choléra.
 1839 (20 août)
Grande inondation du Var et du Paillon.
 1841 (7 août)
Mgr Galvano revient sur sa décision de supprimer la procession de Saint Roch à Saint-Sauveur.
 1847 (3 août)
Fondation à Nice de la Société d’agriculture.
 1848 (26 août)
Séjour de Garibaldi à Nice, avant son départ pour Gênes.
 1850 (14 août)
Emeute à Nice contre les mesures “jésuitiques” de l’Intendant Radicati, fermant les cabarets le dimanche.
 1852 (15 août)
Mg Galvano inaugure l’église du Vœu, à Nice.
 1853 (1er août)
Mgr Colonna est inhumé à Sainte-Réparate, après l’oraison funèbre prononcée par Mgr Galvano.
 1855 (20 août)
Les réfugiés français de Nice vont rejoindre à la Gaude les insurgés du Var.
 1858 (15 août)
Mgr Sola assiste à Saint-François de Paule à la célébration de la Saint-Napoléon.
 1859 (20 août)
Onorato Malausséna d’Utelle, ancien chasseur à cheval de 1813, reçoit la médaille de Sainte-Hélène.
 1860 (3 août)
Forte augmentation de salaires à la manufacture des tabacs de Nice.
 1862 (15 août)
30 becs de gaz “papillons” sont installés sur la Promenade.
 1863 (4 août)
Fondation à Nice de la loge maçonnique la Philanthropie cosmopolite, de rite français.
 1864 (17 août)
Règlement communal de Gilette qui apparaît aujourd’hui assez… folklorique.
 1866 (16 août)
Le préfet annonce la libération anticipée de 10 condamnés, “qu’on pourra faire reprendre plus tard ou les gracier”.
 1869 (15 août)
Inauguration à Nice du square Masséna et de sa statue sous la présidence du Général Reille, son petit-fils.
 1870 (6 août)
Elections municipales à Nice, la liste Malausséna n’obtient que 13 candidats sur 32 élus au premier tour.
 1882 (23 août)
Borriglione fixe le nouveau périmètre de l’octroi de Nice.
 1884 (6 août)
Borriglione veut rendre Nice “grande, belle et prospère”.
 1885 (5 août)
Roquebillière gagne son procès contre Belvedère à propos de la Terre de Cour.
 1889 (29 août)
A La Tour, orage épouvantable qui épargne la famille de Beauretour.
 1901 (18 août)
Jean Aicard arrive à Nice.
 1902 (20 août)
Campagne à l’étranger contre les conditions sanitaires de Nice.
 1914 (24 août)
Un article calomnieux du sénateur Gervais dans “le Matin” accuse, sur l’instigation du ministre de la guerre, la “lâcheté” du XVe Corps”, ceci pour occulter les fautes du haut commandement.
 1928 (15 août)
Inauguration à Villars de la 5son du Poilu, salle des fêtes dédiée aux anciens combattants.
 1931 (31 août)
Barel redevient secrétaire du P.C.
 1934 (4 août)
Le front antifascite manifeste contre la guerre au monument aux morts de Nice.
 1936 (4 août)
Arrivée à Nice du premier train des congés payés de l’A.T.P. (Association Touristique Populaire), accueilli par Barel.
 1939 (7 août)
72.500 arrivées encore en gare de Nice, contre 60.000 en 1938.
 1940 (10 août)
Affichage à Menton et Fontan du “Bando” Mussolinien.
 1941 (5 août)
Affiches communistes à Nice.
 1942 (23 août)
Pour le deuxième anniversaire de la Légion, chaque commune prélève de la terre, à verser dans le creuset de l’unité à Gergovie.
 1943 (5 août)
Sabotage de la voie ferrée à Roquebrune Cap Martin.
 1944 (2 août)
L’avocat Bensa (auteur des discours de Darnand) est abattu dans la rue à Nice.
 1945 (4 août)
Le 5re de Nice et trois adjoints sont agressés par des soldats américains (il y a 28 agressions du 9 5 au 30 8 et une vingtaine d’accidents de 6 à 8, tandis que la prostitution s’accroît).
 1946 (14 août)
Nice inaugure le Monument restauré de la Reine Victoria.
 1947 (15 août)
Le curé de Borgo S. Dalmazzo provoque un incident à la Madone des Fenestres : “la Vierge est italienne”.
 1971 (24 août)
Premier séminaire à Nice, des Nations Unies sur l’intolérance et la discrimination raciale.
 1981 (17 août)
Disparition de tout point noir sur les plages des Alpes-Maritimes.
 1983 (28 août)
Evolution à Nice de la Patrouille de France pour le 39° anniversaire de la Libération.
 1985 (27 août)
Incendie criminel du stade du Ray à Nice.
 1986 (23 août)
Nouvelle extension des incendies.
 1987 (27 août)
On découvre un canon d’une caraque génoise coulée vers 1520 en rade de Villefranche.
 1989 (24 août)
La façade du Palais de la Méditerranée, à Nice, vient d’être classée.
 1991 (20 août)
Villars se jumelle avec Cherasco en Piémont.
 1992 (29 août)
Effroyable orage sur le département.
 1993 (1er août)
Il fait 35° à l’ombre sur la Côte.
 1994 (6 août)
Terribles incendies de Bonson à Falicon.

Extraits de : "Chronologie illustrée de l'histoire du Comté de Nice" © Serre Editeur

Rechercher une date de l'Histoire du Comté de Nice

Saisissez une année (entre l'an 1000 et l'an 2000) :   

ou Sélectionnez un mois :

 Janvier    Février    Mars    Avril    Mai    Juin
 Juillet    Août    Septembre    Octobre    Novembre    Décembre


 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales