Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
Chronologie détaillée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Lundi, 02 Novembre 2009 16:54
Ça s'est passé en octobre dans le Comté de Nice ...
 1026 (28 octobre)
Réouverture de l’église Saint-Lazare de Tende
 1162 (15 octobre)
Concordat entre Tende et la Brigue.
 1198 (16 octobre)
Jourdan Riquieri institue par testament un hôpital à Nice.
 1206 (1er octobre)
Guillaume Ricard fait don au Temple de la moitié de sa terre de “Font Gairaut”.
 1245 (10 octobre)
La veuve de Raymond Béranger déclare Nice et son territoire inaliénables de la couronne.
 1265 (12 octobre)
Traité entre Tende et la Brigue sur les pâturages et les bois.
 1273 (20 octobre)
La viguerie de Nice envoie 30 familles, et le baillage de Puget, 20, pour coloniser la Sicile, au prix de nombreux avantage qui excitent la haine des autochtones.
 1274 (5 octobre)
Les hommes de Peille donnent satisfaction à la mense épiscopale pour avoir endommagé le château de Drap.
 1277 (3 octobre)
Sentence contre Limone en faveur de Tende.
 1285 (11 octobre)
Pierre Balbo est obligé d’emprunter à l’université de Tende.
 1316 (3 octobre)
Brunorio Richier seigneur d’Eze est admis parmi les familiers du roi Robert.
 1327 (20 octobre)
Trêve entre le comté de Tende et les villages du roi Robert.
 1352 (10 octobre)
Jacques Richier dit le Nain de Nice, évite l’aliénation de la cité (aux marquis Malaspina) envisagée par la reine Jeanne.
 1353 (18 octobre)
Création de la foire de la Saint-Luc à Sospel.
 1357 (20 octobre)
Philippe de Tarente fait fortifier la partie occidentale de Nice.
 1366 (31 octobre)
Guillaumes prête serment à la reine Jeanne.
 1384 (28 octobre)
Jean Roncaglia et Nicolo Spinola, durassiens, sont récompensés sur les revenus des châteaux d’Eze et de la Turbie.
 1385 (12 octobre)
Charles Duras confirme à Andarotto Badat les fiefs d’Eze et Villefranche.
 1386 (12 octobre)
Jean Grimaldi accorde des faveurs à Daluis au nom de Spinola.
 1387 (1er octobre)
Fin de la guerre de la ligue d’Aix, qui se soumet au roi Ladislas. Balthazar Spinola annonce son départ aux syndics de Nice.
 1388 (3 octobre)
Les envoyés d’Utelle jurent fidélité à Amédée VII puisque “la reine Jeanne étant morte, ô douleur, ils resteraient sans seigneur”.
 1400 (23 octobre)
Adhésion définitive des Grimaldi à la paix.
 1401 (1er octobre)
Sigale obtient de dépendre de la judicature de Nice et non plus de Puget.
 1402 (20 octobre)
Une ordonnance communale règlemente le foulage des draps à Nice.
 1412 (29 octobre)
Le “spécialiste” Mathieu Presbitero fait sauter le château de l’Esperon, les armes de Savoie sont peintes sur les murs de Villars (coût 1 florin).
 1414 (10 octobre)
Contes doit construire à ses frais sa propre route (pour aller à la foire de Lantosque) sur le territoire de Luceram.
 1419 (5 octobre)
La paix est conclue entre Yolande d’Anjou et Savoie; Amédée VIII conserve Nice et renonce à une partie de la somme due au Comte Vert pour l’aide apportée jadis à Louis Ier d’Anjou.
 1433 (3 octobre)
Paganino del Pozzo, gabelier général, construit la route du sel de Nice à Levens, Lantosque et Saint-Martin.
 1434 (14 octobre)
Le duc de Milan promet d’installer à Monaco un castelan, pour veiller aux intérêts et des hommes de la Turbie.
 1435 (3 octobre)
Le recteur de Peille est délégué par le pape pour instruire le procès de François Caïs.
 1437 (26 octobre)
Acquisition des terrains pour construire la Tour Bellanda.
 1439 (21 octobre)
Pietro Berengaro fonde à Villars “une messe par se5ne”.
 1445 (12 octobre)
Gui de Luriac, capitaine de la galère des hospitaliers de Nice, se plaint que huit esclaves mores se sont échappés de son pouvoir.
 1446 (10 octobre)
Le bailli de la Brigue refuse de remettre plusieurs sorcières à l’église.
 1449 (17 octobre)
Louis Buschetta prête l’hommage pour le Mas.
 1450 (13 octobre)
Les Français ayant pénétré dans les vigueries de Barcelonnette et de Puget, les syndics de ce lieu demandent à ceux de Nice le pourquoi de cette intrusion.
 1454 (14 octobre)
Melchior Grimaldi de Nice est accusé d’avoir pris un vaisseau florentin chargé de blé dans les Bouches de Bonifacio.
 1474 (31 octobre)
Marguerite del Carretto confirme les privilèges de Tende.
 1492 (19 octobre)
Honoré de Beuil devient seigneur d’Ascros, Roquesteron, Lieuche et Rigaud.
 1494 (30 octobre)
Moneto Lorioni s’engage à verser 10 florins par an pour l’instruction des enfants de Puget.
 1516 (8 octobre)
Le gouverneur français de Gênes réclame la cargaison d’une nef naufragée devant Nice le 19 9.
 1519 (13 octobre)
Antoine de Bellegarde fait l’inventaire du château de Nice.
 1521 (1er octobre)
Tournois sur la plage de Nice en l’honneur du mariage ducal.
 1524 (3 octobre)
Les Impériaux se regroupent aux portes de Nice.
 1525 (20 octobre)
Une inondation dramatique de la Roudoule dépeuple Puget.
 1527 (8 octobre)
Le grand maître des Hospitaliers établit sa base à Villefranche.
 1530 (9 octobre)
Le vieux village de Contes est entièrement enseveli sous plusieurs mètres de terre par une crue du Paillon.
 1531 (17 octobre)
Les communautés voisines font assigner Puget, qui a volé leurs biens et leur bétail.
 1533 (5 octobre)
Le duc de Savoie quitte Nice pour ne pas rencontrer le pape et ne point donner ombrage à l’Empereur…
 1537 (26 octobre)
La duchesse de Savoie réussit à faire partir les 2.000 Espagnols qui exploitaient Nice (comme Monaco) et voulaient s’emparer du château.
 1543 (16 octobre)
Charles III nomme Erasme Doria capitaine général de Nice.
 1548 (18 octobre)
On termine le renforcement des fortifications du château de Nice.
 1551 (2 octobre)
Nice renforce ses remparts et transporte à Sainte-Claire ses Cisterciennes.
 1560 (9 octobre)
Contestation entre Gilette et Bonson “à propos de la barque sur le Var”.
 1574 (14 octobre)
Emmanuel Philibert reconnaît les droits de Jacques d’Urfé sur Tende.
 1577 (30 octobre)
Jacques Portanero gouverneur du Puget est envoyé à 3eille chercher une galère achetée par la 5son de Savoie.
 1579 (21 octobre)
Transaction d’Henriette duchesse de 5ne avec la couronne de Savoie : elle lui cède à son tour le comté de Tende.
 1589 (1er octobre)
Le baron de Vins passe à Nice la revue des troupes savoyardes.
 1590 (4 octobre)
Le duc reçoit les envoyés du Parlement d’Aix.
 1591 (15 octobre)
Le taux maximum d’intérêt est ramené à 10 %.
 1592 (7 octobre)
La duchesse quitte Nice à son tour.
 1593 (12 octobre)
En dépit de la trêve, Charles Emmanuel envoie sur Nice des renforts pour la Provence; il appelle pour conférer Louis Grimaldi, tandis qu’arrive à Nice son parent Honoré, mal accueilli car tenant des Bigarrés.
 1595 (5 octobre)
Le comte de Beuil va saluer à Villefranche, dans la tempête, le cardinal Albert d’Autriche, gouverneur des Pays-Bas.
 1596 (25 octobre)
Echec des Provençaux devant Monaco.
 1597 (1er octobre)
Devant des menaces françaises sur Puget, Annibal Grimaldi ordonne de faire bonne garde et de rassembler les milices.
 1600 (2 octobre)
Après une autre tentative infructieuse des Français sur la Marine, les Niçois hissent la Croix de Savoie sur le Château. Conférence entre les partis au Pré aux Oies. Le comte de Beuil accepte de verser 3400 écus en deux fois pour obtenir une trêve de six mois.
 1604 (24 octobre)
Début de construction du monastère de Sainte-Claire à Nice.
 1611 (8 octobre)
La flotte savoyarde regagne Villefranche après une croisière sans grands résultats.
 1613 (30 octobre)
Le Conseil de Nice se réunit pour discuter de l’insinuation récemment instituée.
 1621 (18 octobre)
Horrible assassinat de deux pêcheurs en mer près de Villefranche. Les 4 marins coupables seront pendus puis coupés en quartiers pour inspirer la terreur à Nice.
 1624 (30 octobre)
Jacques d’Urfé, nommé général des galères, arrive à Nice.
 1627 (30 octobre)
Edit invitant les étrangers à bénéficier du port-franc qui ne fait point déroger à la noblesse et permet l’ennoblissement des bourgeois.
 1633 (30 octobre)
Nouvel édit concernant le port-franc de Nice.
 1634 (25 octobre)
Un ambassadeur piémontais quitte Villefranche pour aller négocier le rachat des captifs niçois à Tunis.
 1637 (12 octobre)
Deuil public à Nice et dans le comté, toutes les boutiques sont fermées.
 1638 (31 octobre)
Ouverture d’un registre mortuaire par le prêtre Ciprian de Bres à Villars.
 1639 (12 octobre)
“André Grimaldi qui s’intitule Comte de Beuil” vient faire sa cour au Cardinal dans l’espoir, de retrouver son héritage paternel.
 1641 (4 octobre)
600 Espagnols débarquent à Nice, dont 300 accompagnés de milice, sont dirigés sur Puget pour s’opposer aux Français qui s’y sont fortifiés avec l’aide des habitants et qui les repoussent.
 1642 (5 octobre)
Joyeuse entrée des époux à Nice.
 1646 (18 octobre)
Le prince Maurice revient jouir à Nice d’un hiver plus doux qu’au Piémont.
 1650 (3 octobre)
Echec à Monaco d’une conspiration espagnole : 7 condamnés sont pendus, et leurs têtes exposées.
 1679 (17 octobre)
Séjour à Nice de Don Gabriel de Savoie.
 1682 (5 octobre)
Jacques Spinelli acquiert le moulin de la Brigue.
 1684 (30 octobre)
Victor Amédée révoque l’inféodation de Saint-Martin au jurisconsulte Hievonymus Marcel de Gubernatis : “i abitanti a veulò nen ti, a veulò mi”
 1688 (23 octobre)
Arrivée à Nice du Vice légat d’Avignon, dont Louis XIV s’est emparé.
 1689 (1er octobre)
Le Paillon envahit la plaine de Riquier à la suite de pluies torrentielles.
 1705 (12 octobre)
A l’expiration de la trêve, le duc de Berwick est désigné pour prendre le château de Nice.
 1714 (16 octobre)
Le roi débarque à Villefranche à son retour de Sicile.
 1722 (12 octobre)
L’intendant de Nice Pavia est révoqué pour malhonnêteté ?
 1727 (23 octobre)
Entrée solennelle du nouvel évêque de Nice, Mgr Recrosio.
 1731 (10 octobre)
Les Cavendish séjournent à Nice, et y ont un fils.
 1743 (10 octobre)
Naissance à Nice du savant chimiste anglais Cavendish.
 1744 (30 octobre)
1000 lits sont réquisitionnés à la ville de Nice.
 1746 (7 octobre)
Les Austro-Sardes prennent Menton.
 1747 (2 octobre)
Villars est occupé par 30 Piémontais, 5s le pont de Malaussène est “raccommodé” par les Français.
 1748 (17 octobre)
Fête à Nice des officiers français en l’honneur du fils de leur chef.
 1749 (28 octobre)
La Compania di Cartocia se rassemble au Plan de Tende.
 1761 (4 octobre)
(Procès)-verbal de plantement de bornes depuis la mer jusqu’au ruisseau du Riolan… “poteaux aux armes des deux rois sur les ponts de Roccasteron, et de Sigale”, établi par le Sénat de Nice.
 1764 (20 octobre)
Smolett souligne qu’il est impossible de trouver à Nice des locations meublées.
 1777 (2 octobre)
Le Paillon sort de son lit à Nice.
 1783 (24 octobre)
Le conseil communal de Nice accorde des subsides pour “la formation de la place et la plantation d’arbres”.
 1791 (7 octobre)
Les officiers émigrés à Nice reçoivent de la Planargie l’ordre de quitter la ville sous deux jours.
 1792 (1er octobre)
Les pluies de la Saint-Michel arrivent trop tard pour empêcher l’invasion. Un club patriotique s’installe au couvent des Dominicains de Nice.
 1793 (2 octobre)
Les Croates sont à Tourrette, les Sardes à Revest.
 1794 (1er octobre)
Les élèves des deux sexes assisteront à la revue du Quintidi de la Société populaire.
 1795 (17 octobre)
Joseph Dabray modéré, battu aux Cinq-Cents, est sauvé par le décret des 2/3, qui le coopte.
 1796 (1er octobre)
On établit à L’Escarène un tribunal militaire pour juger les Barbets.
 1797 (5 octobre)
Lannes met Nice en état de siège, le 5re Pauliani se dresse contre lui.
 1798 (14 octobre)
La seule contribution foncière est plus élevée que les anciens impôts, d‘après les administrateurs niçois.
 1799 (11 octobre)
Deux dragons sont assassinés par les Barbets près de Sospel.
 1800 (7 octobre)
Un bataillon “polonais” (déserteurs autrichiens) au service de France, saccagent et tuent une jeune fille montée sur un arbre pour cueillir des figues.
 1803 (3 octobre)
Un gendarme est assassiné au Col de Tende par les Barbets.
 1804 (4 octobre)
Malgré les affirmations du préfet, quelques assassinats sont imputables aux Barbets.
 1807 (9 octobre)
Arrivée à Nice de la Princesse Pauline, venant de Grasse.
 1810 (8 octobre)
Famine à Duranus, sauvée par le “fruit insipide de pommes de terre”.
 1811 (18 octobre)
Masséna intervient de nouveau en faveur du lycée.
 1815 (3 octobre)
L’administration niçoise émet – en vain – le vœu que soient annulés les confiscations faites à l’église et aux émigrés.
 1816 (3 octobre)
Le couvent franciscain de Cimiez est rétabli.
 1821 (30 octobre)
La comtesse de Beaumont vient passer six mois à Nice pour y rétablir sa santé.
 1827 (26 octobre)
Inauguration du Théâtre de Nice, reconstruit.
 1829 (29 octobre)
L’avocat Massa, jadis surnommé Levo-Crous, meurt dans le sein de l’église.
 1833 (17 octobre)
Mgr Colonna d’Istria quitte Nice.
 1835 (23 octobre)
Le conseil municipal de Nice félicite l’abbé de Cessole.
 1839 (4 octobre)
Victor Hugo passe à Nice avec Juliette Drouet.
 1847 (29 octobre)
“Statuto” libéral de Charles-Albert.
 1848 (3 octobre)
Le Conseil de Nice décide la démolition de la Porte de Turin.
 1849 (12 octobre)
Service funèbre à Sainte-Réparate en l’honneur de Charles-Albert.
 1856 (26 octobre)
Arrivée du tsar à Nice.
 1857 (19 octobre)
De grandes pluies provoquent le débordement du Var et du Paillon.
 1858 (12 octobre)
Garibaldi revient à Nice pour un deuil familial.
 1860 (1er octobre)
Réouverture du Théâtre de l’opéra italien à Nice.
 1863 (28 octobre)
Installation à Nice de la loge de rite français.
 1864 (17 octobre)
Ouverture au public de la ligne Cagnes-Nice.
 1868 (18 octobre)
Inauguration de la ligne ferroviaire Nice-Monaco.
 1870 (8 octobre)
Baragnon, juge indésirable à Nice, gagne Tours avec le père de Gambetta pour se justifier. Il est remplacé par un administrateur provisoire, Noël Blache, qui lève l’état de siège.
 1871 (23 octobre)
Séance historique du Conseil Général à Nice.
 1874 (18 octobre)
Deux députés républicains remplacent Piccon et Bergondi : G. Médecin et Léon Chiris.
 1876 (13 octobre)
400 chasseurs du 24e font étape à Villars pour rejoindre leur garnison de Villefranche.
 1877 (14 octobre)
Borriglione est réélu à Nice.
 1885 (4 octobre)
Victoire de Borriglione et des candidats des Palmiers aux législatives.
 1887 (1er octobre)
Le café niçois La Régence s’éclaire à l’électricité.
 1889 (29 octobre)
Saint-Martin Lantosque prend son nom actuel.
 1895 (29 octobre)
Le député socialiste Rouanet dénonce les “lenteurs et fraudes… dans l’affaire des chemins de fer du Sud”.
 1900 (1er octobre)
La voie ferrée est ouverte jusqu’à Vievola.
 1902 (16 octobre)
Le Président Kruger arrive à Menton.
 1903 (17 octobre)
Le mistral déracine un superbe eucalyptus rue Barla.
 1917 (2 octobre)
Le préfet Armand Bernard dénonce au Conseil Général “l’insolente propagande de l’ennemi” et la présence à Nice d’étrangers indésirables.
 1923 (7 octobre)
Le député Donadei offre une vin d’honneur électoral “à ses amis” de Villars.
 1924 (1er octobre)
Inauguration de la ligne de Gilette.
 1928 (4 octobre)
Sa défaite au Conseil Général devant Eugène Donadei (dans une élection annulée d’ailleurs pour fraude électorale) entraîne la démission d’Alexandre Mari.
 1933 (18 octobre)
Jean Médecin demande au préfet d’arbitrer la grève des T.N.L.
 1935 (26 octobre)
Les communistes prennent position en faveur de la “saison” (pour faire de la Côte “la Crimée de la France”).
 1936 (31 octobre)
Heurts à Nice entre le P.C. et les assistants du meeting de Doriot.
 1937 (7 octobre)
Un dépôt d’armes est découvert à Nice chez un militant PPF.
 1939 (1er octobre)
Le Congrès Eucharistique Mondial de Nice, prévu en 1940, est renvoyé aux Calendes.
 1940 (1er octobre)
Darnand est nommé président départemental de la Légion Française des Combattants (L.F.C.) première section départementale créée en France.
 1941 (9 octobre)
L’Amiral Darlan à Nice.
 1942 (1er octobre)
Création du R.N.P. (Rassemblement National Populaire) de Nice, tendance Déat : 20 membres !
 1943 (4 octobre)
Il est interdit de photographier la zone côtière, où l’on construit le Mittelmeerwall (Mur de la Méditerranée).
 1944 (2 octobre)
Une mission alliée vient d’Italie du Nord pour assurer des livraisons régulières à travers les lignes allemandes, en passant entre Breil et Sospel.
 1945 (1er octobre)
Aux cantonales, Jean Médecin rentré dans la vie publique retrouve le 4° canton de Nice.
 1946 (3 octobre)
Un biplan s’écrase dans le lit du Var.
 1947 (12 octobre)
Succès massif du plébiscite : Molières 99 %, Tende (96 %) devient chef-lieu de canton, La Brigue (94 %), Libre (68 %), Piene (65 %). Isola récupère Chastillon. Saint-Martin récupère Le Boréon et la Madone de Fenestre. Belvédère récupère la Gordolasque.
 1949 (28 octobre)
Une Glocester Meteor relie Nice à Londres en 1 h 24.
 1954 (15 octobre)
Une demi-douzaine de paroisses voient leurs frontières déplacées.
 1955 (30 octobre)
Le nouveau plan d’urbanisme de Nice est accepté.
 1965 (13 octobre)
Jean Médecin est victime d’un malaise dans son bureau.
 1970 (11 octobre)
IV° Congrès International d’archéologie sous-marine à Nice.
 1973 (1er octobre)
Nice fête le 525e anniversaire de son tribunal de commerce fondé en 1448, la plus ancienne juridiction consulaire de France.
 1976 (26 octobre)
Spaggiari et ses complices sont arrêtés.
 1979 (6 octobre)
Inauguration de la ligne Nice-Coni.
 1980 (9 octobre)
Le Docteur Robini, sénateur des Alpes-Maritimes, Conseiller Général de Villars, est élu vice-président de la commission des affaires sociales du Sénat.
 1982 (2 octobre)
La liaison entre Tinée et Vésubie désenclave les villages.
 1983 (28 octobre)
Ouverture de la nouvelle piste de l’aéroport de Nice.
 1984 (4 octobre)
Le sénateur-5re de Levens fête ses 50 ans de Conseil Général.
 1985 (26 octobre)
Nice célèbre le bicentenaire de Rancher.
 1986 (15 octobre)
La crucifixion de Bréa revient au Monastère de Cimiez, après 15 ans de réfection.
 1988 (14 octobre)
“Le Chef de Tribu”, gravure des Merveilles, est transporté à Tende par hélicoptère dans un souci de protection.
 1989 (6 octobre)
Le théâtre Ilot des Serruriers à Nice prend le nom de Francis Gag.
 1990 (13 octobre)
Présentation de l’Arboretum de Roure.
 1991 (31 octobre)
Le Parc Zygofolies est vendu à la Chambre de Commerce de Nice.
 1993 (17 octobre)
A Nice, noces de diamant sacerdotales de Mgr Daumas.
 1994 (11 octobre)
Les Niçois manifestent contre l’insécurité.

Extraits de : "Chronologie illustrée de l'histoire du Comté de Nice" © Serre Editeur

Rechercher une date de l'Histoire du Comté de Nice

Saisissez une année (entre l'an 1000 et l'an 2000) :   

ou Sélectionnez un mois :

 Janvier    Février    Mars    Avril    Mai    Juin
 Juillet    Août    Septembre    Octobre    Novembre    Décembre


 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales