Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
Chronologie détaillée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Lundi, 02 Novembre 2009 16:54
Ça s'est passé en avril dans le Comté de Nice ...
 954 (3 avril)
Guido de Vintimille élit sa sépulture à Tende.
 1144 (5 avril)
L’évêque Pierre Ier fait confirmer par le pape Luce II les privilèges de l’église de Nice.
 1153 (7 avril)
Raymond Béranger II prend sous la protection l’évêque de Nice Arnaud et son église et confirme leurs privilèges; il se fait livrer la place et laisse au pouvoir la faction épiscopale.
 1169 (7 avril)
La Brigue est condamnée à respecter les droits de Tende.
 1184 (2 avril)
Le pape intime à Saint-Pons de rentrer dans le devoir.
 1234 (14 avril)
Jourdan Riquieri cède 4 setiers de terrain pour construire un couvent de Saint-Dominique à Nice.
 1243 (14 avril)
Jourdan Riquier donne quatre seterées de terre aux Dominicains pour construire un couvent à Nice au lieu-dit Saleya.
 1282 (12 avril)
Guillaume Rostaing de Beuil se voit déposséder de certains droits dans le Comté de Beuil par le sénéchal de Provence.
 1289 (5 avril)
Charles II confirme les privilèges de Nice et de Saorge et autorise Sospel à acheter le sel 12 deniers le setier à la gabelle de Nice.
 1301 (10 avril)
La paix est signée à Nice entre Gênes et Charles II. François Grimaldi doit rendre Monaco aux Spinola.
 1325 (24 avril)
Robert Ier achète Coaraze.
 1346 (19 avril)
Charles Grimaldi acquiert des droits sur Menton et Roquebrune.
 1358 (8 avril)
Guillaume Pierre Lascaris partage ses biens entre ses fils, ce qui fut l’origine des comtes de Tende.
 1368 (18 avril)
Barnabo Grimaldi fait son testament à Puget, lègue 300 florins aux héritiers de Bertrand Caïs, et élit sa sépulture à la Madone de Thiéry.
 1380 (16 avril)
Balthazar Spinola, sénéchal de Provence pour Duras, confirme les privilèges de Nice lors de son passage.
 1381 (20 avril)
Projet, sans suite, de construire un pont sur le Var à Nice.
 1383 (25 avril)
Spinola reçoit le serment de fidélité des Niçois, qui en reçoivent confirmation de leurs privilèges, et le boycott des vins étrangers.
 1384 (13 avril)
Jean Grimaldi reçoit Roure, confisqué à Pierre Balp.
 1387 (3 avril)
Jean Grimaldi, lieutenant de Spinola, confirme à Levens certains droits à Pietro Marchesano.
 1388 (2 avril)
Dans son château de Thiéry, Jean Grimaldi se place par acte notarié sous la suzeraineté d’Amédée VII, en présence des notaires Jean Roccamona de Nice et Pietro Clari de Péone : avec cette procuration Ludovic Grimaldi devait s’aboucher avec le comte de Savoie à Chambéry.
 1389 (21 avril)
Ludovic Grimaldi, qui aurait livré ses deux filles au Comte Rouge, en reçoit un coursier de 160 florins.
 1390 (29 avril)
Les hommes de l’Escarène reconnaissent à Nice devant Jean Grimaldi avoir usurpé les biens ecclésiastiques de leur prieur.
 1397 (25 avril)
Un rescrit d’Amédée VIII confirme les privilèges de Villars.
 1402 (14 avril)
Tende quitte le diocèse de Sospel pour celui de Vintimille.
 1405 (5 avril)
Benoît XIII confirme la permission aux Ermites de Saint-Augustin de bâtir un couvent à l’intérieur des murs de Nice “à cause des calamités de la guerre”.
 1430 (15 avril)
Les délégués des communes se réunissent à Nice pour demander une réduction d’impôt qu’Amédée VIII accordera en raison de la peste.
 1434 (12 avril)
Commencement d’effervescence populaire à Nice.
 1435 (20 avril)
Ludovic Grimaldi étant mort sans héritier, Villars, le Val de Massoins et tout son héritage passent à son frère Jean, qui envoie son aîné Pierre s’en faire investir.
 1458 (8 avril)
Les marchands sont empêchés de quitter Villefranche par des corsaires catalans.
 1463 (18 avril)
Les habitants de Tende s’engagent à participer à la reconstruction de leur église.
 1472 (30 avril)
La duchesse Yolande au nom de son fils mineur Philibert accorde à Nice le privilège qu’aucun sauf-conduit ne soit plus délivré aux corsaires et malfaiteurs.
 1520 (24 avril)
Charles III, “prévoyant quelque tempête sur ses états” vient visiter Nice et ses fortifications.
 1531 (3 avril)
Le duc de Savoie rachète le château de Sainte-Agnès à Augustin de Monaco contre son juste prix, plus cent galériens pour les intérêts.
 1533 (9 avril)
La duchesse de Savoie en route pour l’Espagne débarque à Nice en raison de sa grossesse avancée.
 1538 (10 avril)
Chales III se voit confirmer la venue du pape pour conclure la trêve de Nice.
 1539 (10 avril)
Charles-Quint envoie à Nice, un ambassadeur rappeler de bien garder le château !
 1544 (9 avril)
Le capitaine général Erasme Doria Gallean (fils du fameux Jean Galléan) meurt à Nice.
 1553 (4 avril)
Les Français, appelés par la Comtesse de Tende, s’emparent par traîtrise du château de Saorge, qu’ils ne peuvent tenir plus de huit jours.
 1556 (20 avril)
Terrible tremblement de terre à la Bollène : 150 morts.
 1557 (5 avril)
Giaume de Libanchi pose la première pierre du fort du Mont-Alban.
 1559 (3 avril)
“Honteux traité du Câteau-Cambresis” rendant ses états au duc de Savoie, et lui accordant pour épouse Marguerite de France, sœur de Henri II. La France retiendra trois ans quelques places-fortes en Piémont jusqu’à examen de ses droits prétendus sur le Comté de Nice. Fin des guerres d’Italie.
 1560 (15 avril)
Le duc de Savoie confirme les privilèges du port de Villefranche.
 1573 (13 avril)
L’évêque de Vence Louis Grimaldi rétracte ses opinions hérétiques devant le Saint office et le Pape.
 1575 (10 avril)
Convention sur la vente du Comté de Tende entre la Savoie et Henriette de Savoie-Lascaris.
 1584 (20 avril)
Le duc de Savoie s’embarque pour Oneglia.
 1590 (26 avril)
Le pape donne à Louis Grimaldi de Beuil l’abbaye de Saint-Pons.
 1591 (29 avril)
Mort à Nice, à soixante-huit ans, d’Honoré Grimaldi, à qui son fils Annibal succède dans ses charges, tandis que 13 galères mouillent à Villefranche.
 1592 (1er avril)
Le cardinal de Joyeuse de retour du conclave de Rome où sévit la peste doit faire la quarantaine à Villefranche.
 1595 (4 avril)
Un nouveau renfort de 80 soldats est envoyé de Nice à Saint-Paul.
 1596 (2 avril)
Nouvelle tentative sur Aspremont et Levens des soldats provençaux, qui s’enfuient devant les soldats du Comte de Beuil.
 1597 (18 avril)
La ville de Nice fait saisir (et payer à juste prix) en raison de la famine un navire chargé de grain ancré à Saint-Hospice.
 1599 (12 avril)
Dernière ordonnance de Villars à être rédigée en provençal.
 1601 (5 avril)
Rixe entre les Piémontais de la citadelle de Nice et les Espagnols, ce qui entraîne le départ de ces derniers.
 1602 (13 avril)
Le roi d’Espagne fait annoncer à Nice qu’il accepte la venue à sa cour des princes de Piémont.
 1608 (2 avril)
Annibal Badat est nommé gouverneur du fort de Villefranche.
 1613 (24 avril)
Le refus du duc de Nevers d’accepter les bonnes manières proposées par le gouverneur de Nice serait une cause indirecte de la guerre du Montferrat, la cause principale étant les prétentions savoyardes sur cette région.
 1614 (12 avril)
Réception par Annibal et par le duc de Carlo Doria, qui va donner la chasse aux Turcs.
 1615 (2 avril)
Ludovic Solaro des comtes de Moretta, marquis de Dogliani, est nommé gouverneur de Nice. Puis le prince de Piémont quitte la ville.
 1621 (4 avril)
Destruction du château de Toudon.
 1624 (21 avril)
Rassemblement à Nice d’approvisionnement, puis à Villefranche de soldats, en raison d’une guerre probable contre l’Espagne et Gênes.
 1625 (13 avril)
Dogliani ayant rassemblé 6.000 miliciens et 400 soldats niçois, les conduit à Sospel transformée en place d’armes pour mener la guerre contre Gênes.
 1626 (13 avril)
Nice est à nouveau déclaré port-franc.
 1628 (23 avril)
Apparition dans le ciel de Nice d’un arc-en-ciel tricolore et d’un second soleil au Nord !
 1629 (16 avril)
Les milices du comté sont licenciés tandis que de nombreux approvisionnements transitent par Nice vers Casale.
 1630 (27 avril)
Le duc, furieux des dégâts commis en Piémont par les Français, fait revenir de Sospel et de l’Escarène sur Nice les convois de grains à eux destinés.
 1633 (26 avril)
Un édit oblige à la rédition des comptes communaux depuis 1618, avec révision de tous les contrats.
 1639 (27 avril)
Les visites secrètes d’envoyés français à Nice fait craindre aux Niçois que ceux-ci ne veuillent y introduire des troupes.
 1640 (26 avril)
L’évêque de Nice baptise à Sainte-Réparate Maurice Grimaldi, fils d’André de Laval, en présence du cardinal Maurice, parrain.
 1642 (16 avril)
D’ultimes ambassades espagnols (dont celle de l’évêque de Nice Giacomino Marengo) échouent à conserver l’alliance du cardinal Maurice.
 1643 (9 avril)
Saint-Martin doit payer lourdement le logement des cuirassiers de Fleury.
 1647 (28 avril)
Le père Larezzano blesse de 3 coups de couteau au bas-ventre le sous-prieur de Saint-Dominique.
 1650 (24 avril)
Procession à Nice pour éloigner le danger de la peste, accompagnée d’un prêche éloquent de l’évêque.
 1658 (3 avril)
Le jésuite Giuglaris prêche si bien à Saint-Dominique que la quête rapporte une somme considérable.
 1677 (7 avril)
Le capitaine Giay fonde 12 messes perpétuelles à la chapelle Sainte-Marie Madeleine de Villars elles seront assurées jusqu’à 1816, date où on les rachète.
 1691 (1er avril)
Le marquis de Frossasco demande à capituler.
 1699 (30 avril)
Le docteur Jean Ribotti est inféodé comte de Saint-Sauveur.
 1700 (12 avril)
Victor Amédée II présent à Nice, obtient grâce à son intendant Mellarède un aveu solennel de la souveraineté de SAR dans le Comté.
 1702 (15 avril)
Le Comté se voit imposer la gabelle du tabac.
 1705 (10 avril)
Reddition de Nice. Carail s’enferme au château.
 1711 (22 avril)
Arrivée du “commissaire ordinateur pour le service de SM dans la ville de Nice”, Alexandre le Grand.
 1712 (18 avril)
L’ordonnateur français Alexandre le Grand menace Villars d’exécution militaire pour lui faire payer l’impôt.
 1716 (19 avril)
Les jésuites Costanzo et Cancellotti arrivent à Nice.
 1717 (25 avril)
Scènes de flagellation devant la procession des Pénitents Rouges de Nice.
 1726 (7 avril)
Françoise Galléan, fille d’un coseigneur de Châteauneuf, discourt au nom d’Asmodée… on enquête sur ce cas de possession, qui implique aussi la veuve Lucrèce Bornoïna.
 1744 (1er avril)
L’armée franco-espagnole (les Gallispans) franchit le Var et campe à Carras, sans rencontrer de résistance.
 1745 (12 avril)
Don Philippe et le maréchal de 5llebois reviennent à Nice avec le gros de l’armée après les quartiers d’hiver.
 1747 (12 avril)
Les Austro-Sardes retraitent sur Sospel.
 1780 (10 avril)
Intérêt stratégique du poste de Nice : le consul anglais fait un rapport sur le port de Toulon.
 1790 (18 avril)
Leseurre rassure les communes frontalières sur les “libelles incendiaires” imprimées à Nice par les émigrés.
 1791 (8 avril)
Le comte Lascaris parraine à Nice le fils de l’émigré Forbin.
 1792 (27 avril)
On annonce à Nice un rassemblement prochain de 15.000 hommes de troupes, à l’annonce de la déclaration de guerre.
 1793 (1er avril)
Le 1er bataillon de la Phalange 3eillaise, “gens déterminés à tout oser”, entre à Nice.
 1794 (1er avril)
Buonaparte exprime au représentant Turreau “la honte d’être resté à la porte de l’Italie depuis un an”.
 1795 (1er avril)
La liberté des cultes rétablie, le vicaire général Garidelli officie à Sainte-Réparate de Nice.
 1796 (28 avril)
L’armistice de Cherasco, signé par Bonaparte dans le Palais du Comte Salmatoris du Villars, met fin à la campagne contre les Sardes.
 1798 (21 avril)
Six voleurs sont fusillés à Rauba Capeu.
 1800 (14 avril)
Une bande de Barbets dépouillent des militaires en vue de la Turbie.
 1802 (13 avril)
“La divagation des cochons continue” à Puget, écrit le sous-préfet.
 1804 (12 avril)
Une louve attaque un troupeau de la Turbie avant d’être tuée par le berger Pastorelli.
 1805 (6 avril)
Les Barbets Gallo, Frabon et Galvagna sont pris.
 1808 (18 avril)
Pauline ayant épuisé son musicien Blangini, quitte Nice pour Sospel, Saorge et Turin, avec le gouverneur son mari, qu’elle traite fort mal.
 1814 (3 avril)
Huit brigands assassinent trois gendarmes près de la Roquette et emportent la recette du receveur de Puget.
 1816 (16 avril)
La francophilie de Roquebillière est sanctionnée par le transfert du mandement à Saint-Martin.
 1817 (4 avril)
Mort de Masséna à Paris. Il avait refusé de juger le Maréchal Ney.
 1821 (10 avril)
Nice salue avec joie l’abolition de la constitution libérale obtenue par la Révolution de 1821.
 1822 (12 avril)
Le château est cédé par l’état à la ville de Nice, qui en fait une promenade.
 1825 (20 avril)
Un “trium vivat” de chanoines interdit de faire le prône de 11 h à Sainte-Réparate.
 1831 (14 avril)
Après l’insurrection de Romagne, Louis Napoléon Bonaparte et la Reine Hortense franchissent le Var à Nice pour aller demander audience à Louis Philippe.
 1832 (11 avril)
Le conseil de Ville de Nice demande l’établissement d’un cordon sanitaire le long du Var contre le choléra.
 1835 (29 avril)
L’évêque réclame par lettre aux chanoines le silence dans la sacristie de la cathédrale.
 1857 (1er avril)
Nouveau séjour du roi à Nice.
 1858 (25 avril)
Mgr Sola fait son entrée à Nice.
 1860 (1er avril)
Cavour prie Malausséna de rester syndic de Nice, où la troupe italienne fait ses adieux.
 1863 (10 avril)
Installation d’une gare provisoire place des Phocéens.
 1865 (4 avril)
Ouverture de la Bourse de Commerce de Nice.
 1869 (13 avril)
Mort à Nice du prince valaque Stirbey Bibesco.
 1871 (30 avril)
Des élections remplacent les commissions municipales. Le séparatisme a été rayé des programmes.
 1872 (27 avril)
Triomphe de Dejazet au théâtre français.
 1874 (5 avril)
Fin du litige de La Turbie avec la Dame Blanc qui détournait les eaux du Mont Agel pour la S.B.M. fondée par son mari à Monaco.
 1875 (3 avril)
Incendie de l’hôpital Saint-Pons.
 1877 (25 avril)
Marie Barkirtseff va aux courses à l’Hippodrome de Nice.
 1883 (4 avril)
Incendie du Casino de la Jetée Promenade, peu avant son inauguration.
 1886 (19 avril)
Le comité républicain démocratique du Docteur Balestre remporte les élections municipales de Nice.
 1888 (2 avril)
Nietzsche quitte Nice.
 1890 (5 avril)
Riposte cinglante de l’Eclaireur de Nice aux articles tendancieux du Pensiero di Nizza soutenant la politique antifrançaise de Crispi.
 1892 (3 avril)
Trois 5sons s’écroulent à Touët : un mort.
 1894 (6 avril)
Aristide Bruant se produit à la Jetée Promenade.
 1896 (26 avril)
Le conseiller ouvrier Martin qualifie le 5re de Nice de “capitaliste”.
 1898 (4 avril)
Rencontre imprévue de la Reine d’Angleterre, en promenade à Passable, avec le roi des Belges qui y a offert un do5ne à sa maîtresse. Il l’appelait Très-Belle, elle l’appelait très vieux.
 1899 (27 avril)
La reine Victoria inaugure le Pont Barla à Nice.
 1901 (8 avril)
Séjour à Nice du Président de la République.
 1902 (25 avril)
Le cirque Barnum arrive à Nice.
 1903 (24 avril)
On pose la première pierre de la cathédrale russe.
 1909 (24 avril)
Inauguration à Nice, place Béatrix (Libération-Charles de Gaulle) du monument Gambetta.
 1910 (9 avril)
100.000 personnes assistent au meeting aérien de Nice.
 1915 (29 avril)
Les hôteliers de Nice se plaignent des réquisitions.
 1918 (30 avril)
7.378 réfugiés habitent les Alpes-Maritimes.
 1920 (5 avril)
Le Président de la République inaugure à Nice la Place et la plaque à la mémoire du XVe Corps.
 1927 (23 avril)
Mort de Pierre Gautier, à qui succèdera Alexandre Mari à la 5rie de Nice.
 1930 (9 avril)
La Jetée Promenade présente Chanson d’amour.
 1933 (2 avril)
Parution du journal communiste bimensuel la Barricade.
 1934 (27 avril)
Conférence de Henriot et contre-manifestation antifasciste à Nice.
 1935 (21 avril)
La traction électrique atteint Breil.
 1936 (26 avril)
Au premier tour des législatives, percée communiste : 17,5 % des voix des Alpes-Maritimes (contre 3,7 % en 1932). Médecin et Baréty sont réélus.
 1937 (21 avril)
Obsèques à Nice de Rossi, assassiné le 18 à Cannes.
 1938 (2 avril)
Discours de Jean Médecin “plaçant la patrie au sein des partis” pour “5ntenir l’unité française”.
 1939 (10 avril)
Menton inaugure le monument à Victoria.
 1940 (3 avril)
Le 3ème Tribunal militaire condamne Barel à 5 ans de prison.
 1941 (9 avril)
L’ambassadeur des U.S.A. fait distribuer des vivres.
 1942 (10 avril)
Le cinéaste Natanson se suicide en se jetant dans la Baie des Anges.
 1943 (13 avril)
Un avion allié en difficulté se déleste de quatre bombes sur des propriétés de la route de Grenoble à Nice.
 1944 (5 avril)
La Gestapo tue un résistant et en arrête quatre à Dina.
 1945 (1er avril)
Le S.S. Skorzeny, libérateur de Mussolini, s’infiltre dans nos lignes pour acquérir la conviction d’une attaque imminente.
 1946 (26 avril)
Maurice Petit, voleur de voiture, est arrêté à Nice après un rodéo à 80 km/h avenue Saint-Barthélemy.
 1947 (10 avril)
Le port de Nice est remis en état.
 1958 (8 avril)
Les T.N.L. de Nice desservent Gorbella.
 1978 (12 avril)
Le Palais de la Méditerranée dépose son bilan.
 1981 (14 avril)
Anatole Jakovsky “pape de l’art naïf” donne à Nice sa collection de peinture.
 1987 (4 avril)
Le T.G.V. atteint Nice.
 1990 (28 avril)
Championnat départemental d’orthographe.
 1994 (26 avril)
Le F.N.L.C. s’en prend à Nice aux épreuves de l’agrégation.

Extraits de : "Chronologie illustrée de l'histoire du Comté de Nice" © Serre Editeur

Rechercher une date de l'Histoire du Comté de Nice

Saisissez une année (entre l'an 1000 et l'an 2000) :   

ou Sélectionnez un mois :

 Janvier    Février    Mars    Avril    Mai    Juin
 Juillet    Août    Septembre    Octobre    Novembre    Décembre


 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales