Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
Chronologie détaillée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Lundi, 02 Novembre 2009 16:54
Ça s'est passé en mai dans le Comté de Nice ...
 1004 (11 mai)
Le moine Jean est élu abbé de Saint-Pons en présence du comte de Provence Roubaud.
 1197 (19 mai)
Les consuls de Peille vendent aux Génois des droits sur le port de Monaco.
 1219 (30 mai)
Tende et la Brigue promulguent des lois pénales, refusant aux bandits le droit d’asile.
 1223 (8 mai)
Tende, la Brigue, Breil et Saorge rétablissent la loi de “Faida” (vengeance) des Lombards.
 1241 (25 mai)
Raymond Béranger V donne quitus à Romée de Villeneuve de son administration, à Nice.
 1264 (15 mai)
Le troubadour Bertrand de Puget accompagne Charles Ier à la conquête de Naples.
 1285 (25 mai)
Delphine, veuve de Romée de Villeneuve, fait son testament dans l’église Sainte-Marie de Thiéry et choisit pour exécuteur testamentaire Guillaume Rostaing de Beuil.
 1301 (5 mai)
Charles II obtient les droits de Gênes sur le comté de Vintimille.
 1324 (28 mai)
Monaco et la Turbie établissent un compromis sur la pêche.
 1326 (25 mai)
Guillaume Pierre II, comte de Tende, rétablit la paix entre ses sujets.
 1333 (3 mai)
Léopard de Fulginet enquête sur les droits royaux, à Nice et en Provence.
 1340 (21 mai)
François Caïs achète le fief de Roure.
 1351 (3 mai)
Bertrand Malbecchi de Villars prête serment à la reine Jeanne et au roi Louis pour Astruge de Beuil.
 1352 (9 mai)
Le comte de Tende incendie Roquebillière.
 1365 (8 mai)
Barnabé Grimaldi obtient de la reine Jeanne la permission de fortifier son château de Beuil, contre l’avis des habitants, “plus de 300 hommes iniques”.
 1366 (14 mai)
Jeanne confirme à Nice sa promesse de ne mettre en place que des autochtones.
 1367 (20 mai)
Urbain V retournant à Roure à la prière de Sainte-Catherine de Sienne, fait escale à Villefranche.
 1379 (9 mai)
Mariage à Thiéry de Ludovica Grimaldi, fille de Barnabo.
 1382 (22 mai)
Jeanne est assassinée au château de Muro, étouffée sous des coussins sur l’ordre de Charles Duras.
 1387 (21 mai)
Jean Grimaldi reçoit le serment de Saint-Martin-Vésubie au nom du roi Charles Duras, dont la mort comme “celle de la reine Jeanne était encore en doute en Provence”.
 1388 (13 mai)
Ludovic Grimaldi reçoit d’Amédée VII 2.200 florins dont il transmet une partie à son frère Jean pour rassembler des gens d’armes.
 1397 (11 mai)
Les frères Grimaldi sont libérés par le comte de Saint-Pol sous la condition de remettre Monaco à son souverain le roi de France.
 1404 (10 mai)
Pierre Jaume de Pigna, est condamné pour avoir dit qu’il fallait que les Savoyards s’en aillent.
 1407 (14 mai)
Benoît XIII débarque à Villefranche et gagne à nouveau Nice pour tenter de mettre fin au schisme.
 1409 (1er mai)
Consécration du maître autel de la cathédrale Sainte-Marie de Nice.
 1410 (1er mai)
Consécration solennelle de la cathédrale Sainte-Marie de Nice.
 1412 (5 mai)
Parti de Thiéry à la nuit, Ludovic Grimaldi et son âme damnée Mounet Tournefort chassent du château de Villars le capitaine Manuel Ricordi.
 1418 (24 mai)
Prolongation de la trêve entre Anjou et Savoie.
 1421 (7 mai)
Amédée VIII interdit à ses officiers de saisir les biens des morts sous prétexte qu’ils auraient pratiqué l’usure.
 1425 (9 mai)
Les milices des vigueries sont réunies pour servir au-delà des Alpes par Honoré Marchesan.
 1434 (18 mai)
Un renfort arrive à Nice pour y faire la garde jour et nuit.
 1435 (18 mai)
Des messagers annoncent au duc de Savoie l’état dangereux de l’esprit public à Nice.
 1438 (12 mai)
Le duc de Savoie restitue à Nice, moyennant d’ailleurs un subside de 6000 florins, les privilèges dont elle avait été privée après la révolte des classes populaires.
 1446 (20 mai)
Le pape Félix V confirme aux Dominicains les droits sur l’arsenal de Nice.
 1451 (5 mai)
Barcelone et ses vallées feront désor5s appel à Nice, où la vacance des offices est réduite de 5 à 4 ans.
 1457 (4 mai)
Les Saint-Martinois, éprouvés par l’incendie de l’hospice, sont exempts d’impôt pour 5 ans.
 1461 (10 mai)
Pierre Grimaldi de Beuil obtient confirmation de ses antiques privilèges et rentre en grâce après s’être révolté.
 1468 (9 mai)
Antoine et Barthélemy Lascaris font hommage pour Castellar, qui obtient les mêmes privilèges que la baronnie de Beuil.
 1471 (13 mai)
Saint-Martin (Vésubie) ayant été complètement détruit par un incendie, Amédée l’exempte d’impôt pour douze ans, et pour que sa route soit plus fréquentée, interdit le transfert de la gabelle à Menton, sauf en cas de peste.
 1490 (14 mai)
Georges Grimaldi succède à son père Jacques, mort à Villars.
 1509 (23 mai)
Le duc de Savoie obtient 10.000 lires pour les dommages causés aux Niçois, qu’il investit dans les travaux du château de Nice.
 1520 (10 mai)
Le duc de Savoie ayant inspecté ses forteresses quitte Nice; sur l’annonce de “l’orage comme imminent” faite par son ambassadeur en France, Honoré Grimaldi.
 1521 (21 mai)
Villiers de l’Isle-Adam, grand maître des Hospitaliers, passe par Nice allant à Rhodes prendre sa charge.
 1523 (6 mai)
Le baron de Beuil Honoré Ier institue pour héritier universel son fils aîné René.
 1535 (15 mai)
Les Franciscains niçois élisent pour général l’espagnol Fra Vincenzo Lunello.
 1538 (4 mai)
Un fourrier du pape vient pour préparer les logements de son maître.
 1543 (18 mai)
Honoré II Grimaldi de Beuil prête hommage à Nice pour la Baronnie de Beuil. Lui sera toujours fidèle à son suzerain.
 1546 (1er mai)
Les syndics de Nice envoient Clément de Berre les défendre à Paris en raison d’une créance lyonnaise injustifiée, d’autant que les circonstances rendent douteuse la restitution des terres de Charles III occupées avant la trêve de 1538.
 1552 (14 mai)
Emmanuel Philibert résiste à Villefranche à une attaque navale des Français.
 1573 (21 mai)
Le duc fait armer à Nice, avant son départ, deux galères pour les chevaliers de SS Maurice et Lazare.
 1581 (26 mai)
Beuil et Massoins deviennent respectivement comté et baronnie, tandis qu’Honoré II Grimaldi est confirmé lieutenant général de Nice et de son comté.
 1582 (26 mai)
La France ratifie la prise de possession de Tende par la Savoie.
 1590 (23 mai)
Découverte macabre à Nice dans le béal du moulin, d’un cadavre inconnu, sans bras et sans jambes, ce qui est interprêté comme le symbole des divisions actuelles, de même que le passage, ja5s vu à cette date, d’une multitude d’étourneaux…
 1591 (4 mai)
Les galères quittent Villefranche pour aller transporter en Espagne le duc de Savoie.
 1592 (26 mai)
Le duc fait fortifier les gués du Var et les fait garder par une compagnie venue de Sospel.
 1593 (22 mai)
Le capitaine Bruna est pendu à Grasse, accusé d’avoir voulu s’emparer de la ville pour le parti savoyard.
 1595 (13 mai)
Reprise des hostilités : les royalistes capturent en mer quatre pêcheurs de Nice, et s’emparent du château de Dosfraires.
 1596 (16 mai)
La famine due aux pluies continuelles de l’automne fait distribuer par la ville un pain par jour aux pauvres.
 1598 (17 mai)
Le bombardier Pietro Antonio Millo est tué en tirant le canon au château en l’honneur de la paix de Vervins.
 1601 (13 mai)
“Le brave Crillon”, venu visiter (ou espionner) la citadelle de Nice, est arrêté par son gouverneur Ghirone Valperga, et prétend lui proposer un duel. L’évêque arrange les choses.
 1602 (1er mai)
Devant la menace d’une nouvelle guerre avec la France, on renforce la garnison du château de Nice.
 1603 (2 mai)
Banni de France, le maréchal de Joinville frère de Guise passe par Nice.
 1609 (8 mai)
Incendie du palais ducal de Nice.
 1613 (25 mai)
Accueilli dans sa villa de la Mantega par Annibal Grimaldi, Victor Amédée prince de Piémont laissant son frère Thomas à Nice, part en Espagne exposer le point de vue savoyard.
 1614 (20 mai)
Rassemblement à Nice de tous les hommes “aptes à la guerre” qui menace avec l’Espagne.
 1616 (21 mai)
Le duc reconnaît par de nombreux fiefs dans les Entraunes les services d’Annibal Badat, gouverneur de Villefranche.
 1619 (8 mai)
Etablissement à Nice de la première imprimerie.
 1621 (12 mai)
Des fidèles d’Annibal sont à nouveau emprisonnés à Nice, et soumis à la question.
 1622 (12 mai)
Les arrestations des complices d’Annibal se poursuivent. Le jurisconsulte Michel Ange Lascaris est chargé d’apporter à Nice tous les papiers du comte de Beuil.
 1623 (10 mai)
Le Conseil de Nice déclare à l’évêque que “l’Inquisition n’est pas nécessaire dans cette ville où tous craignent Dieu”.
 1625 (12 mai)
Dogliani et ses enfants quittent Nice pour conduire sur Pigna les milices.
 1627 (18 mai)
Don Félix part de Nice par Sospel et La Brigue, au secours de ses hommes menacés à Dolceacqua.
 1638 (13 mai)
Visite incognito à Nice d’un fils du roi de Danemark.
 1639 (14 mai)
L’évêque de Glandèves bénit à Malaussène la pierre de fondation de l’église.
 1641 (6 mai)
Le cardinal se fait reconnaître une nouvelle fois tuteur et héritier de son neveu par les députés du Comté.
 1645 (15 mai)
Tende est obligé de loger gratuitement les recrues du Piémont.
 1685 (1er mai)
Transfert à Sainte-Réparate des reliques de Saint-Victor, offert par Rome au duc de Savoie.
 1691 (27 mai)
Les magistrats de Nice prêtent serment à Louis XIV.
 1699 (22 mai)
Pierre Mellarède est nommé intendant du Comté.
 1702 (18 mai)
Les Entraunes sont libérées d’une nouvelle inféodation arbitraire.
 1708 (21 mai)
Jean Troin prétend avoir réussi à faire de l’or, à Menton.
 1709 (31 mai)
L’intendant Gayot ordonne que la cité de Villars verse ce qu’elle doit de fourrages aux troupes françaises.
 1712 (13 mai)
Mort à Nice du peintre Louis Van Loo.
 1713 (29 mai)
L’armée française évacue le Comté.
 1716 (2 mai)
Trois nouvelles processions de flagellants sont néanmoins autorisées, le Ministère ayant désavoué le gouverneur Cauda.
 1718 (1er mai)
Nouvelle scène de flagellation durant la procession de la Sainte-Croix.
 1722 (31 mai)
Les barrières de la peste sont levées sur la Côte.
 1727 (1er mai)
Deux prêtres vont enquêter à Châteauneuf sur les sœurs Galléan.
 1742 (24 mai)
La flotte anglaise de l’amiral Mattews mouille à Villefranche, au début de la guerre de succession d’Autriche.
 1743 (19 mai)
Mlle Anne-Rose d’Amicis lègue de quoi “faire l’école aux filles du présent lieu” d’Entraunes.
 1744 (4 mai)
Les Gallispans sont à Contes, Levens, L’Escarène.
 1745 (11 mai)
Début de mouvement gallispan sur Vintimille.
 1758 (6 mai)
Naissance à Nice d’André Masséna.
 1765 (21 mai)
L’intendant Mattone de Benevello rédige les irrégularités commises lors des élections de Levens.
 1771 (6 mai)
Inauguration à Nice du Couvent des Bernardines (ancien Grand Séminaire).
 1779 (30 mai)
La foudre tue un homme de Clans et abîme son clocher.
 1780 (5 mai)
On entreprend des études pour rendre carrossable la route de Nice au Col de Tende.
 1781 (11 mai)
Le roi donne son acceptation pour réaliser la place Vittoria (Garibaldi) à Nice.
 1786 (7 mai)
Un inconnu noyé, peut-être suicidé ? est enseveli dans le cimetière de Gilette.
 1790 (25 mai)
Leseurre est rassuré : la prétendue armée d’émigrés n’existe pas à Nice.
 1791 (28 mai)
Le desservant Audoly de Roquesteron, se déclare tout à fait soumis au régime constitutionnel, et dénonce des insermentés.
 1792 (23 mai)
Le roi sécularise l’abbaye de Saint-Pons.
 1793 (1er mai)
Les autorités départementales sont solennellement installées à Nice par les représentants.
 1794 (1er mai)
Discours louangeux à Nice de Dumerbion saluant Masséna pour “le glorieux fait d’armes de Saorge”. Les représentants offrent l’amnistie aux Barbets.
 1795 (3 mai)
Réorganisation anti-montagnarde et anti-terroriste des commisions départementales effectuée par Beffroy.
 1797 (17 mai)
Grandis est confirmé dans sa concession de Vallauria.
 1798 (4 mai)
Le directoire de Nice décide d’envoyer des garnisaires aux communes qui n’ont pas payé leurs impôts.
 1799 (2 mai)
Le capitaine Angeli est attaqué vers la Giandola au col de Brouis par des Barbets.
 1800 (6 mai)
Les Français abandonnent le col de Tende devant le général autrichien Gorrup.
 1801 (3 mai)
Jan Anfosso dit Lechina, coupable d’assassinat, est arrêté par la colonne mobile de Saorge.
 1802 (1er mai)
Un décret supprime les écoles centrales – dont celle de Nice.
 1803 (9 mai)
L’église de Villars est remise à Mgr Colonna d’Istria.
 1804 (1er mai)
Mort à La Croix du général d’Auvare.
 1808 (7 mai)
De Orestis est nommé 5re de Nice.
 1809 (17 mai)
Nice est honoré du titre de bonne ville de l’Empire.
 1810 (11 mai)
Grâce au 5re, les Israélites de Nice sont exemptés du décret vexatoire du 17 3 1807.
 1812 (2 mai)
Les habitants de Duranus n’ont même pas de sel pour asaisonner les herbes dont ils se nourrissent.
 1814 (3 mai)
500 cavaliers hongrois (escorte de l’Empereur jusqu’à Fréjus) stationnent à Nice.
 1819 (21 mai)
Les chanoines de Nice célèbrent tour à tour le rétablissement de la monarchie.
 1820 (30 mai)
Victor Emmanuel Ier approuve l’établissement des Cessolines fondé en 1812 par le prêtre Eugène de Cessole.
 1821 (29 mai)
Le roi quitte Nice pour embarquer à Villefranche.
 1822 (22 mai)
Consécration de l’église de Gilette par Mgr Colonna.
 1828 (14 mai)
Mort du curé Cagnoli de Villars, ancien archiprêtre de Clans.
 1831 (6 mai)
Berlioz raconte que pris pour un espion (à cause de l’album où il écrivait l’ouverture du roi Lear) il a été interrogé par la police de Nice.
 1836 (25 mai)
Le chirurgien militaire Sinono réclame ses honoraires pour avoir garanti Villars de l’épidémie de choléra de 1835.
 1840 (27 mai)
Paganini meurt à Nice.
 1841 (13 mai)
Les autorités de Touët ont repris le legs Leotardi à “la pauvre et sage Marie Maurin”, au bénéfice d’une plus riche (et plus compréhensive).
 1848 (4 mai)
50 voitures escortent les députés du Comté qui quittent Nice pour le premier parlement subalpin de Turin.
 1851 (15 mai)
3000 personnes manifestent sous la pluie torrentielle pour demander la conservation du port franc. Jules Avigdor, porteur de la protestation, est arrêté, les cercles fermés.
 1852 (2 mai)
Inauguration de la Société de secours mutuel de Nice.
 1854 (10 mai)
Début d’un nouveau séjour niçois de Garibaldi, jusqu’en 1855.
 1859 (14 mai)
La Garde Impériale en marche contre l’Autriche, passe à Nice dans l’allégresse générale. Le capitaine Reille, petit-fils de Masséna est en tête des cavaliers.
 1860 (11 mai)
Piétri conjure son gouvernement de ne pas abandonner les communes qui ont voté pour la France.
 1861 (26 mai)
Mise en adjudication pour élargissement à 26 m de la Promenade, déjà longue de 1.800 mètres.
 1863 (27 mai)
Le Docteur Cauvin menace de demander le détachement de Sclos de Contes, pour le rattacher à Berre.
 1866 (19 mai)
Secousse de tremblement de terre à Nice.
 1867 (18 mai)
Scandale à Gilette : des chiens dévorent trois cadavres.
 1868 (4 mai)
Inauguration à Nice de l’église Notre-Dame.
 1870 (8 mai)
Le plébiscite à Nice, peut-être louée d’avoir eu “dix ans un 5re énergique et un préfet conciliant”, donne sur seulement 7149 votants 2006 non contre l’Empire.
 1871 (8 mai)
Garibaldi est admis apprenti maçon à la loge Philanthropie ligurienne de Nice.
 1873 (13 mai)
Niel par testament lègue une 5son de Touët pour l’école à charge qu’elle revienne à ses héritiers “au cas où… l’enseignement pri5re deviendrait laïc”.
 1874 (7 mai)
Le député Piccon démissionne.
 1882 (4 mai)
Victoire de Borriglione sur le Docteur Balestre pour la 5rie de Nice.
 1884 (7 mai)
Saint-Jean Cap Ferrat devient une commune.
 1885 (23 mai)
Une grande voie de Nice est consacrée à Victor Hugo.
 1886 (6 mai)
A la suite de nombreuses démissions, le préfet Catusse dissout le Conseil Municipal de Nice.
 1889 (5 mai)
Célébration à Nice du Centenaire des Etats Généraux.
 1890 (7 mai)
La nouvelle route de Nice à Villefranche prend le nom du Grand Carnot.
 1894 (1er mai)
Inauguration de la nouvelle horloge de Villars.
 1896 (10 mai)
La liste Sauvan remporte les municipales de Nice. L’élection annulée sera confirmée par le “corps électoral indignement outragé”.
 1899 (2 mai)
Fin du cinquième et dernier séjour niçois de la Reine d’Angleterre.
 1901 (1er mai)
700 ouvriers assistent à Gairaut à la Fête du Travail.
 1911 (4 mai)
Nice rend hommage à Ferber, pionnier et martyr de l’aviation.
 1915 (24 mai)
Soirée de bienfaisance franco-italienne à l’Eldorado de Nice.
 1917 (1er mai)
Le Quai du Midi à Nice devient Quai des Etats-Unis.
 1918 (14 mai)
Mort à Villefranche de James Gordon Bennett, “locomotive” de la presse américaine.
 1920 (11 mai)
Le socialiste Gillard est écroué à Nice pour “complot contre la sûreté de l’Etat”. Il sera libéré le 16 6.
 1923 (25 mai)
Grève des colleurs de papier peint niçois.
 1925 (3 mai)
La liste Gautier passe au premier tour pour la 5rie de Nice.
 1929 (6 mai)
Jean Médecin est réélu à Nice avec 17.953 voix contre 9.304.
 1931 (15 mai)
La traction électrique atteint Saint-Dalmas.
 1932 (1er mai)
Jean Médecin est élu député de Nice.
 1935 (19 mai)
Manifestation des ligues à Nice.
 1936 (31 mai)
Gabriel Péri vient à Nice fêter la victoire du P.C.
 1937 (7 mai)
Début de la longue grève des usines Lafarge de Contes.
 1939 (14 mai)
Imposante manifestation patriotique à Nice pour la fête de Jeanne d’Arc. 300 Italiens du Sud-Est sont rapatriés à Vintimille.
 1940 (4 mai)
Nice reconstitue son union locale CGT.
 1941 (10 mai)
François Valentin prononce un discours devant les Niçois qui fêtent Jeanne d’Arc et réfutent la rumeur d’une possible annexion par l’Italie fasciste. Mgr Rémond chasse le R.P. Bruckberger, qui a provoqué une esclandre à la conférence d’Henri Massis.
 1942 (1er mai)
On brise vitres et portes à la synagogue de Nice.
 1943 (7 mai)
Une bombe est lancée à Nice au mess des officiers italiens.
 1944 (2 mai)
Le groupe Surcouf est arrêté à Nice.
 1945 (1er mai)
30.000 Niçois défilent pour la fête du travail.
 1946 (4 mai)
Première liaison aérienne Nice-Stockholm.
 1949 (29 mai)
Inauguration de l’aéroport provisoire Nice-Le Var.
 1963 (9 mai)
Mort du Général Corniglion-Molinier, aviateur, résistant, député, ministre, 5re de Roquebillière.
 1969 (14 mai)
Pour son enseignement au lycée, pour “la douceur de la vie”, Jules Ro5ns est fait citoyen d’honneur de la ville de Nice.
 1970 (23 mai)
Opération portes ouvertes à Nice.
 1981 (2 mai)
Les nouveaux immeubles de Nice devront respecter les normes parasismiques.
 1982 (27 mai)
Centenaire à Nice de la naissance de Victoria Fer, cantatrice, “la déesse niçoise”.
 1983 (1er mai)
Vigneron établit à Nice à 5 m 76 le record du monde de saut à la perche.
 1985 (6 mai)
Inauguration officielle d’Acropolis à Nice.
 1987 (22 mai)
Inauguration de la nouvelle aérogare de Nice.
 1990 (30 mai)
Nice compte 346.000 habitants (contre 335.502 en 82).
 1991 (5 mai)
Le skieur Christian Saïoni, étudiant, reçoit l’aigle d’or de Nice pour son titre de champion de France supergéant.
 1992 (26 mai)
Ouverture du tunnel de 1540 m de Monaco à la Moyenne Corniche.
 1994 (7 mai)
Inauguration à Villars par le 5re du Monument du Souvenir.

Extraits de : "Chronologie illustrée de l'histoire du Comté de Nice" © Serre Editeur

Rechercher une date de l'Histoire du Comté de Nice

Saisissez une année (entre l'an 1000 et l'an 2000) :   

ou Sélectionnez un mois :

 Janvier    Février    Mars    Avril    Mai    Juin
 Juillet    Août    Septembre    Octobre    Novembre    Décembre


 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales