Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
Chronologie détaillée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Lundi, 02 Novembre 2009 16:54
Ça s'est passé en janvier dans le Comté de Nice ...
 1041 (6 janvier)
Le col de Fenestre est cité dans un privilège de l’empereur Louis III.
 1177 (6 janvier)
Alphonse Ier d’Aragon confirme le consulat de Peille.
 1246 (19 janvier)
Charles d’Anjou, frère de Saint-Louis, épouse Béatrice et devient comte de Provence, fondant la première 5son d’Anjou (le sombre Charles d’Anjou, dit Charles au long nez, qui dor5t peu et ne riait ja5s).
 1284 (5 janvier)
Charles Ier accorde d’établir une banque au Casane à Nice pour pratiquer des prêts non usuraires à 4 sous par livre.
 1285 (5 janvier)
Mort de Charles Ier à Foggia.
 1286 (7 janvier)
Le comte Jean Lascaris obtient restitution du château de Gorbio.
 1294 (1er janvier)
Ordonnances de Charles II sur l’usure.
 1306 (29 janvier)
Premiers statuts de Roquebillière.
 1308 (24 janvier)
Sur ordre de Charles III d’Anjou, on saisit les biens du temple en Provence.
 1309 (16 janvier)
Charles II apaise les différends des factions de Peille.
 1328 (28 janvier)
Traité de paix entre Tende et le roi Robert.
 1338 (18 janvier)
Transaction sur les dîmes entre la communauté de Pierlas et son prieur.
 1345 (24 janvier)
Astruge porte plainte contre les hommes d’Ilonse pour avoir insulté son fils Barnabo et refusé de payer la dot de sa fille Tiburge, séduite et épousé par le moine-troubadour Ludovic Lascaris.
 1383 (7 janvier)
Pons des Ferres confisque pour Duras, Roure et d’autres fiefs enlevés à Pierre Balp seigneur de Rimplas.
 1384 (5 janvier)
Charles Duras accorde à la ville de Nice de nouveaux privilèges, et notamment de laisser le sel à 2 sous 1/2.
 1385 (15 janvier)
Jean Grimaldi conquiert des fiefs rebelles et obtient confirmation de Roure, Touët, Rigaud et deux parts de Levens.
 1396 (14 janvier)
Les Grimaldi excitent incendies, rapines et meurtres dans la région devant l’attitude despotique d’Oddon de Villars qui mène les affaires d’Amédée VIII encore mineur.
 1398 (16 janvier)
Le vice-gouverneur de Nice Rougemont, met le siège devant Ascros, château le plus important des Grimaldi.
 1400 (15 janvier)
Louis II d’Anjou ratifie la trêve avec les Savoyards.
 1405 (5 janvier)
“Prodige” à Nice : apparition d’un météore (“globe clair comme la lune”).
 1409 (26 janvier)
Insurrection dans la vallée de Massoins, qui veut se soustraire à la domination savoyarde.
 1434 (1er janvier)
Anne de Chypre, promise au prince de Louis, débarque à Nice.
 1437 (13 janvier)
Le bon roi René “se rappelle” aux Niçois en accordant aux frères Mineurs l’autorisation de quête par toute la Provence.
 1439 (13 janvier)
Jean de Montenegro est nommé courtier des tanneurs de Nice.
 1443 (5 janvier)
Apparition dans les airs d’un globe lumineux.
 1454 (24 janvier)
Accord entre le duc de Savoie et les comtes de Tende ainsi que les hommes de Sospel, Breil et Saorge sur les passages des Alpes.
 1459 (29 janvier)
Le duc de Savoie accorde quelques demandes à Nice, en remerciement du donatif levé pour le mariage de son second fils Louis.
 1464 (27 janvier)
Louis Ier réclame un donatif considérable pour récupérer le royaume de Chypre.
 1487 (1er janvier)
Le duc de Savoie reconnaît à Contes la libre disposition de tous ses biens.
 1489 (24 janvier)
La Savoie accorde aux commerçants de Tende les mêmes avantages qu’à ses nationaux.
 1494 (21 janvier)
“Transaction entre les particuliers du lieu de Roure sur la différence des impositions et la distribution des charges.”
 1495 (26 janvier)
Honoré Grimaldi de Beuil, seigneur de Cros, est nommé castelan de Belvedère.
 1499 (15 janvier)
Le prieur Lausi installe à Lieuche l’Annonciation rouge de Brea.
 1501 (28 janvier)
René le Grand Bâtard épouse à Tende Anne, l’héritière des Lascaris.
 1507 (5 janvier)
Claude de Palude est gouverneur de Nice.
 1514 (10 janvier)
Prodige dans les Alpes-Maritimes : trois soleils, puis trois lunes (dont celle du milieu porte une croix rouge) apparaissent dans le ciel “annonçant les étranges changements dans la religion advenus en Allemagne”.
 1515 (28 janvier)
Mariage de Marie Grimaldi de Monaco, qui sera la grand-mère de Saint-Louis de Gonzague.
 1518 (3 janvier)
François Ier confirme les privilèges et “permet à tout manant de Guillaumes de nommer un châtelain” (castelan) choisi par eux.
 1520 (17 janvier)
Hiver terrible, avec d’énormes chutes de neige.
 1524 (5 janvier)
Honoré Ier Grimaldi promulgue les statuts de Beuil à la demande de ses vassaux.
 1526 (22 janvier)
Fin du litige entre Nice et Monaco.
 1528 (11 janvier)
Le grand maître quitte Nice pour aller défendre ses intérêts en Angleterre.
 1529 (7 janvier)
Victoire finale des paysans de Contes contre les anciens seigneurs.
 1534 (25 janvier)
Voyant venir la guerre, Nice apaise ses vieilles querelles avec le Comté de Vintimille et du Val de Lantosque, Tende et la Brigue.
 1536 (15 janvier)
L’évêque de Nice, milanais, abandonne avec d’autres prélats le parti savoyard.
 1538 (8 janvier)
La duchesse de Savoie meurt peu après avoir accouché en 12 de Jean-Marie, qui ne vit pas longtemps.
 1539 (3 janvier)
Charles III envoie de Nice en France négocier la restitution de ses états, sans résultats car on lui demande Nice.
 1560 (5 janvier)
Le duc quitte Nice sur deux galères pour chercher sa femme à 3eille.
 1562 (20 janvier)
La Tour “n’entend reconnaître d’autre souverain que le duc de Savoie” après son évacuation par les Français.
 1576 (31 janvier)
Dans une terrible tempête, une galère d’Espagne coule en rade de Villefranche.
 1577 (6 janvier)
Le duc de Savoie arrive à Nice.
 1578 (22 janvier)
Le duc et son fils de retour à Nice pour Carnaval, reçoivent le salut des princes de Monaco.
 1582 (8 janvier)
Le conseil de Nice se plaint des incursions des arquebusiers français dans la plaine de Nice.
 1590 (19 janvier)
Une galère de Savoie apporte en Provence de l’argent pour payer les troupes, tandis que Provana de Leyni s’embarque à Villefranche pour Turin.
 1591 (10 janvier)
Les régiments piémontais défilent à Tende avant d’aller en Provence.
 1592 (5 janvier)
Après un séjour d’une quinzaine à Nice, le cardinal de Joyeuse repart pour un nouveau conclave.
 1594 (24 janvier)
La compagnie piémontaise du capitaine Visconte, portant de la farine à la garnison de Saint-Paul est défaite, et son chef fait prisonnier près de Cagnes avec nombre de ses hommes.
 1596 (21 janvier)
Le comte de Beuil vient racheter pour 2000 écus aux Gascons le château de Dosfraires, 5s une nouvelle “gasconnade” garde prisonniers ses envoyés.
 1598 (1er janvier)
Barthélemy Bardalaus est nommé consul de Nice à Alicante.
 1599 (25 janvier)
Le duc décide la construction d’une galère, et l’achat d’une autre à 3eille.
 1601 (1er janvier)
1.500 arquebusiers piémontais stationnent à Tende.
 1603 (10 janvier)
Le duc envoie ses condoléances au gouverneur pour la mort de son cousin Scipion à l’Escalade de Genève, tandis que reviennent à Nice “sans avoir rien fait” les deux galères de Savoie.
 1607 (8 janvier)
Mort de Julia Piccamiglia, noble génoise, mère d’Annibal, au château de Toudon. On lui refuse la sépulture en raison de son ancien attachement à la R.P.R.
 1609 (12 janvier)
Nice est coupée du monde et son commerce interrompu par crainte d’une épidémie.
 1611 (13 janvier)
Drossé par la tempête, un grand navire anglais se perd corps et biens sur la plage de Nice.
 1612 (22 janvier)
Edit dotant de franchises hommes et marchandises transitant par Nice et Villefranche, devenus ports-francs.
 1614 (1er janvier)
Charles Emmanuel Ier passe à Tende pour se rendre à Nice.
 1615 (2 janvier)
Un navire niçois est pris par les Espagnols dans la mer de Nice, peu après un navire espagnol est pris avec ses dépêches qui font craindre – à tort – un assaut sur Villefranche.
 1616 (3 janvier)
Nice reçoit solennellement à Sainte-Claire le corps de Saint-Agapit.
 1620 (19 janvier)
Prédication à Sainte-Réparate du Père Cotton, jésuite, ancien confesseur de Henri IV, à qui il avait demandé de jurer par son nom “Jarnicotton”, au lieu de Jarnidieu !
 1621 (4 janvier)
400 Suisses, 200 galériens et 500 soldats rejoignent Badat à Gilette. Villars est pris le même jour par Alessandro de Alessandri.
 1623 (5 janvier)
Le Paillon gèle à Châteauneuf et sur tout son cours.
 1634 (24 janvier)
Autre édit sur le port-franc de Nice.
 1635 (1er janvier)
Début de la construction de l’hôpital Sainte-Croix de Nice.
 1644 (2 janvier)
Mort à Nice de l’évêque Marengo, qui a un peu trop pris parti durant les dissensions civiles.
 1666 (16 janvier)
Heureuse réception à Nice du duc de Savoie.
 1673 (5 janvier)
Devant la pauvreté de Tende, Charles Emmanuel II lui fait remise de ses impôts pour 6 ans.
 1689 (8 janvier)
Le chevalier Morozzo devient le premier intendant du Comté.
 1691 (6 janvier)
Feuquiere extermine les milices au bord du Var.
 1695 (16 janvier)
Le maréchal de la Fare, qui occupe Nice, y parraine des juifs convertis.
 1702 (15 janvier)
L’édit du Tasso permet une meilleure répartision de l’impôt – en le multipliant parfois par 11.
 1704 (18 janvier)
Offensive des Niçois du Comte de Blagnac contre la rive droite du Var, affreusement pillée.
 1706 (3 janvier)
Une sortie des assiégés repousse les Français.
 1729 (26 janvier)
Deux sœurs Galléan sont bannies.
 1747 (7 janvier)
Le roi, rétabli, quitte Nice pour le Piémont.
 1749 (21 janvier)
Convention de Nice sur les restitutions à faire en Italie.
 1756 (24 janvier)
La terre tremble à Nice l’espace d’un Credo.
 1777 (4 janvier)
Première représentation au théâtre de Nice : La Frescastenu, opéra bouffe.
 1778 (4 janvier)
Le Paillon inonde Nice.
 1789 (11 janvier)
Neige, froid et gelées “pires qu’en 1709”.
 1792 (24 janvier)
Le comte Lascaris parraine Joseph de Raousset-Boulbon fils d’émigré.
 1793 (2 janvier)
De l’Escarène, le général Dagobert envoie des cartouches au poste avancé de Castillon.
 1794 (1er janvier)
Arrivée à Nice de 50 navires génois chargés de grain.
 1795 (4 janvier)
Gaspard Cegara est fusillé à Roquebillière.
 1797 (3 janvier)
François Crespel refuse de payer pour le salaire des prêtres de Roquebillière, c’est “à celui seul qui ira s’en rendre acquéreur” (des biens de l’église), c’est-à-dire Pierre Honoré Mathieu, médecin.
 1798 (2 janvier)
Gastaud, commissaire du directoire de Nice, expose qu’il faut “des hommes qui réunissent le patriotisme à l’instruction”.
 1799 (5 janvier)
Ouverture des cours à l’Ecole Centrale de Nice – pour 16 élèves – avec notamment Fodéré comme professeur.
 1806 (6 janvier)
Office à Sainte-Réparate pour la victoire d’Austerlitz.
 1808 (13 janvier)
Dubouchage s’inquiète des dépenses de Pauline à Nice.
 1810 (28 janvier)
Un bref du Pape lu à Puget fait sensation.
 1814 (5 janvier)
Pauline est en mauvais état de santé.
 1816 (26 janvier)
Réunion temporaire de Vintimille au Comté.
 1822 (9 janvier)
Le pape envoie son portrait à Nice.
 1825 (13 janvier)
La cité de Nice est fermement priée de réédifier un théâtre neuf.
 1834 (6 janvier)
Mgr Galvano évêque jeune et énergique monté sur une mule blanche, prend possession du siège de Nice, où il est arrivé la veille.
 1840 (6 janvier)
L’évêque pose la première pierre de l’église du port.
 1849 (29 janvier)
L’article “De nos droits naturels” prône le Rattachement.
 1850 (1er janvier)
Le système métrique est rendu obligatoire dans les états sardes.
 1855 (2 janvier)
Nouvelle secousse à Nice.
 1856 (12 janvier)
Rapport de Pillet, consul de France, soulignant “les tendances françaises” de Nice.
 1859 (28 janvier)
Traité secret promettant de remettre Nice à la France “au nom même du principe satisfaction des populations”.
 1860 (1er janvier)
Les Messageries du Var inaugurent un service de seize heures entre Nice et Toulon.
 1861 (1er janvier)
La Chambre de Commerce de Nice (12 membres) remplace la Chambre sarde créée en 1825.
 1863 (4 janvier)
Inauguration d’un service hebdomadaire entre Nice et la Corse.
 1864 (20 janvier)
Le percepteur de Villars assassine son jeune surnuméraire Ardouin.
 1867 (3 janvier)
L’installation d’une marie-salope permet de doubler de 14 à 28 m, la profondeur du chenal ouvrant le port de Nice.
 1869 (19 janvier)
Grand bal à la Préfecture en l’honneur du prince Charles, frère du roi de Prusse.
 1873 (12 janvier)
Eboulement de Saorge.
 1875 (19 janvier)
50 5sons brûlent à Entraunes.
 1877 (14 janvier)
Marie Baskirtseff patine à Nice.
 1878 (6 janvier)
Triomphe de Borriglione aux municipales de Nice, ainsi que du comité républicain dans l’ensemble du département.
 1881 (26 janvier)
Borriglione, réélu triomphalement à la 5rie, va continuer à s’occuper de la vieille ville de Nice, le babazouk, le parti du riz.
 1882 (15 janvier)
Mort de François Malausséna, à qui Borriglione a adressé un éloge ému.
 1883 (1er janvier)
Fondation du Petit Niçois, journal de Borriglione.
 1884 (6 janvier)
Ouverture de l’exposition franco-italienne de Nice, “la foire du Piol”, éclairée à l’électricité.
 1887 (22 janvier)
Fondation d’une troisième loge niçoise, la France Démocratique dépendant du Grand Orient de France dont le premier vénérable est Paul Fricero.
 1891 (10 janvier)
Inauguration à Nice du nouveau Casino de la Jetée.
 1892 (24 janvier)
Débuts du concours hippique de Nice.
 1897 (16 janvier)
La Chambre de Commerce de Nice est chargée de la gestion du port.
 1898 (15 janvier)
Réouverture de la Jetée Promenade après embellissement.
 1900 (13 janvier)
Les “hôtes” niçois découvrent la première ligne de tramways électriques.
 1901 (10 janvier)
Première au Casino de Nice de la Bohème en présence de Puccini.
 1914 (25 janvier)
Déroulède inaugure une statue de Saint-Paul qu’il offre à l’église du Port.
 1915 (31 janvier)
Service anniversaire de Déroulède à N.D. du Port.
 1919 (2 janvier)
“Les pianos mécaniques sont interdits” à Gilette.
 1920 (18 janvier)
Le Shah de Perse est le premier des souverains à revenir à Nice.
 1925 (24 janvier)
Conférence de Barel à Nice pour l’anniversaire de la mort de Lénine.
 1926 (6 janvier)
La ville de Nice acquiert la Villa Thompson pour en faire le Musée des Beaux-Arts.
 1927 (2 janvier)
On donne “la fille du tambour-major” à la Jetée Promenade.
 1928 (28 janvier)
Inauguration par le Maréchal Foch, du Monument aux Morts de Nice de Roger Séassal.
 1929 (10 janvier)
Inauguration du Palais de la Méditerranée des architectes Dalmas.
 1931 (29 janvier)
Le duc de Connaught inaugure à Nice la nouvelle Promenade.
 1933 (28 janvier)
43 communistes italiens sont appréhendés à Nice.
 1934 (29 janvier)
Graves bagarres entre forces de l’ordre et militants syndicalistes à Nice durant deux heures.
 1935 (13 janvier)
Lancement de l’hebdomadaire communiste le Cri des Travailleurs.
 1937 (10 janvier)
Fête de la J.O.C. à Nice.
 1939 (1er janvier)
Les 5res fêtent l’élection sénatoriale de Jean Médecin.
 1940 (2 janvier)
Reprise de l’activité cinématographique à Nice, avec “Untel père et fils” de Julien Duvivier.
 1941 (28 janvier)
Le Conseil Général est remplacé par une Commission Administrative.
 1942 (3 janvier)
Le premier contingent d’or (cinq tonnes) est livré à l’Italie à Roquebrune.
 1943 (10 janvier)
Premier sabotage de locomotive à Nice.
 1944 (1er janvier)
Bombardement de Nice et du pont du Var.
 1945 (1er janvier)
La circulation est rétablie sur le pont du Var.
 1946 (8 janvier)
Le lieutenant Mazier (François dans la résistance) est arrêté à Nice, suite à l’exécution à Touët, le 29 7 44, de la veuve Ribuot; Varlet dit tout va bien est arrêté pour la même affaire par la brigade de Villars.
 1947 (23 janvier)
Des gangsters attaquent à 5n armée le Palais de la Méditerranée.
 1948 (13 janvier)
La voiture du Maréchal Graziani est saisie dans son garage à Nice.
 1949 (3 janvier)
Le président du conseil vient se reposer sur la Côte.
 1959 (1er janvier)
La gestion de la gare d’autobus est accordée à la Chambre de Commerce de Nice.
 1975 (21 janvier)
On découvre à Castillon les restes d’un Allemand avec son masque à gaz.
 1981 (5 janvier)
Au 998e jour d’occupation, les employés du Palais de la Méditerranée sont évacués par la force publique.
 1983 (19 janvier)
Inauguration du chantier du Crematorium Nice-Côte d’Azur.
 1985 (23 janvier)
98 communes ont été sinistrées par la neige et le froid exceptionnel du 5 au 12 1.
 1987 (1er janvier)
Le Château de Valrose du baron Von Derwies (1866-69) est classé monument historique.
 1989 (5 janvier)
Inauguration à La Turbie de la Bibliothèque Barbéra.
 1990 (4 janvier)
Le Musée Masséna de Nice reçoit le masque mortuaire de Napoléon.
 1992 (14 janvier)
L’opéra de Nice est classé monument historique.
 1993 (1er janvier)
Premier jour de l’an I de l’Europe, le drapeau bleu aux 12 étoiles est arboré à Menton.
 1994 (8 janvier)
Pluies torrentielles, 40 mm d’eau en deux jours sur de nombreuses communes sinistrées.

Extraits de : "Chronologie illustrée de l'histoire du Comté de Nice" © Serre Editeur

Rechercher une date de l'Histoire du Comté de Nice

Saisissez une année (entre l'an 1000 et l'an 2000) :   

ou Sélectionnez un mois :

 Janvier    Février    Mars    Avril    Mai    Juin
 Juillet    Août    Septembre    Octobre    Novembre    Décembre


 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales