Serre Editeur
header-histoire
  nrdv Rechercher sur Nice-RendezVous
(Un seul mot • Utilisez la Recherche avancée pour retrouver une phrase ou plusieurs mots-clés.    
Chronologie détaillée PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrateur   
Lundi, 02 Novembre 2009 16:54
Ça s'est passé en mars dans le Comté de Nice ...
 1189 (29 mars)
Alphonse d’Aragon permet de renouveler les conventions commerciales entre Nice et la République de Pise.
 1207 (10 mars)
Convention de Tende pour les droits qu’elle possède dans les communes voisines.
 1258 (21 mars)
Un autre traité avec le comte Boniface, à Luceram, cède d’autres droits et biens à Charles Ier.
 1267 (14 mars)
Clément IV fait régler une contestation entre la Brigue et la Chartreuse de Pesio.
 1282 (31 mars)
Les Vêpres Siciliennes commencées à Palerme chassent Charles Ier et les Provençaux de l’île.
 1306 (19 mars)
Nice obtient de Robert de Calabre confirmation de pouvoir acheter en Provence les grains nécessaires à la ville.
 1312 (13 mars)
Un édit ducal autorise les étrangers à avoir un consul à Nice.
 1320 (1er mars)
Les Niçois reconnaissent Charles sans terre, duc de Calabre, comme héritier du royaume de Naples.
 1352 (23 mars)
Pietro Ghisolis de Malaussène signe une reconnaissance à la compagnie du Saint-Esprit.
 1372 (13 mars)
Les habitants du Val de Lantosque refusent d’être contraints à faire appel devant le juge mage de Provence, et désirent pouvoir le faire devant celui de Nice.
 1386 (3 mars)
L’étranger s’installant à Villars doit payer 12 gros à la cour royale de Ladislas, représenté par Balthazar Spinola.
 1388 (30 mars)
Ladislas répond de Gaète qu’il lui est impossible de défendre la Provence, et qu’au besoin les Niçois recourent à la protection d’un autre prince, hors de la 5son d’Anjou, et si la fortune lui restait infidèle, qu’ils se soummettent à ce dernier.
 1396 (1er mars)
Benoît XIII (Pierre de Luna) écrit au Niçois et à Bigotte épouse de Jean Grimaldi, prisonnier, pour les inciter à rester dans son obédience.
 1399 (26 mars)
Le château de la Turbie reçoit une garnison de 24 brigands.
 1405 (28 mars)
L’évêque de Nice François remet aux Augustins, l’église de Saint-Martin.
 1425 (3 mars)
On donne 150 florins à Antoine de Drague pour les dépenses qu’il doit faire afin d’éloigner sa 5son de l’arsenal de Nice.
 1431 (9 mars)
Cyprien de Roncalliolo est chargé de diriger la construction de galères à Nice.
 1436 (7 mars)
Les 500 soldats de la garnison ont raison des insurgés conduits par Jean de Roncariolo, et peut-être manipulés par Jean Grimaldi ?
 1443 (24 mars)
Louis Ier de Savoie interdit l’entrée des corsaires dans le port de Villefranche.
 1444 (13 mars)
Louis de Savoie fait prendre une ordonnance judiciare à Nice contre les corsaires.
 1446 (8 mars)
Les villages de Villars, Massoins et Malaussène refusent de laisser entrer les commissaires de leur nouveau seigneur Pierre Grimaldi.
 1453 (23 mars)
Sainte-Agnès est vendue au duc de Savoie par les comtes de Vintimille.
 1475 (21 mars)
“Marguerite l’Amazone” veuve d’Honoré de Tende, s’occupe de sa succession.
 1485 (9 mars)
Nice est autorisée à commercer par mer avec les infidèles.
 1486 (25 mars)
Jean et Claude Galléan s’engagent à construire sur la plage de Nice un énorme navire.
 1491 (16 mars)
Charles VIII interdit au comte de Beuil d’imposer de nouvelles taxes sur le passage en Piémont.
 1492 (20 mars)
La communauté de Villars charge les frères Marbechi de réparer ses deux églises.
 1493 (30 mars)
Paix avec l’Espagne, rendant sûr le trafic maritime.
 1507 (15 mars)
Les Génois, poursuivis par les soldats savoyards de la Turbie, lèvent le siège de Monaco : selon la tradition, une apparition de Sainte-Dévote les aurait effrayés.
 1516 (24 mars)
François Ier ordonne à ses sujets de payer le droit de Villefranche.
 1517 (8 mars)
Un nouveau conseil démontrant le bon droit des Niçois, qui n’ont ja5s été obligés qu’à abaisser leur antenne, “faire loucal al arbre” pour se faire reconnaître en passant devant Monaco.
 1543 (1er mars)
Le duc Charles revient séjourner à Nice pour un mois.
 1549 (12 mars)
Pierre Lambert est nommé évêque de Nice.
 1560 (13 mars)
Louis Grimaldi de Beuil devient évêque de Vence.
 1568 (4 mars)
Les consuls de Nice dédient la croix de Marbre au séjour de Paul III en 1538.
 1575 (5 mars)
Honoré II de Savoie-Lascaris entame lui aussi des négociations pour vendre Tende à la Savoie.
 1576 (11 mars)
Achèvement du portail de la collégiale de la Brigue.
 1583 (2 mars)
Le gouverneur de Milan, de passage, est accueilli par André Provana et le comte de Beuil, gouverneur de Nice.
 1585 (3 mars)
Le baron de Beuil fait payer au Prieuré de Villars les décimes que lui refusent les habitants de Touèt.
 1588 (31 mars)
L’empereur confirme au duc de Savoie le droit de débarquer le sel à Nice, Villefranche et Menton.
 1590 (2 mars)
Le duc quitte Nice sur une galère avec l’ambassadeur de la Ligue.
 1593 (26 mars)
Gattières tombe aux 5ns des Bigarrés, n’ayant pu recevoir de secours en l’absence du comte de Beuil.
 1595 (5 mars)
Election des syndics à cette date (au lieu de Noël), en raison de suspicion sur leur probité.
 1596 (15 mars)
Se méfiant des Français, le duc de Savoie écrit au gouverneur de Nice de faire bonne garde et de réparer les portes - contre les tentatives des “pétardiers”.
 1597 (2 mars)
Traité de commune amitié entre Monaco et les Provençaux.
 1601 (18 mars)
Les deux régiments piémontais retournent en Piémont, ils quittent Nice et le Comté.
 1605 (4 mars)
Service funèbre à Nice pour la mort du prince héritier.
 1612 (13 mars)
Passage à Nice du cardinal Caraffa puis du cardinal de Joyeuse.
 1614 (16 mars)
Procession solennelle, puis ouverture du Sénat de Nice; son autorité s’étendra à tout le comté.
 1615 (10 mars)
Annibal, venu visiter sa femme malade, est “reçu à son tour pendant plus de deux heures” avec une feinte allégresse par le prince, qui fait libérer ses serviteurs. Le Baron de Laval, resté en otage au Piémont, s’évadera bientôt.
 1622 (29 mars)
Le dernier assassin du 18 10, pris la veille aux Sagnes, est exécuté à Nice.
 1625 (6 mars)
Levées de milices dans le Comté de Beuil, à Nice, Tourrette et Châteauneuf.
 1626 (26 mars)
Installation du Tribunal de commerce de Nice.
 1629 (11 mars)
Malgré la canonnade des galères espagnoles, les Français, après avoir ravagé Bouyon, passent le Var sur un pont de bateaux et font de grands dégâts sur les collines de Nice, avant que le duc n’autorise enfin leur passage. Quelques troupes sont stationnées à Contes et Sainte-Agnès.
 1640 (26 mars)
Le cardinal veut être fait grand croix des SS Maurice et Lazare.
 1641 (14 mars)
La Régente et ses beaux-frères se rejettent mutuellement la responsabilité d’avoir rompue la paix avec la France, qui craint de voir Nice tomber aux 5ns des Espagnols.
 1678 (10 mars)
Installation à Tourrette Revest d’un Mont Granatique (mont de Piété).
 1691 (12 mars)
Le passage du Var étant indéfendable, Nice est déclarée en état de siège. Les Français traversent le Var en contournant Nice.
 1692 (13 mars)
Les Français occupent Gattières, passent le Var et atteignent Cimiez où Catinat établit son quartier général.
 1705 (3 mars)
Louis Corporandy reçoit de Louis XIV l’investiture d’Auvare et la Croix.
 1715 (18 mars)
L’intendant Fecia précise aux communes du Comté les modalités de présentation de leur budget.
 1728 (17 mars)
La veuve Barnoïna est acquittée par le Sénat de Nice.
 1731 (6 mars)
Hécatombe à Villars : 66 morts (dont 63 enfants) sur une population de 6 à 700 âmes, à la suite d’une épidémie de rougeole maligne.
 1744 (31 mars)
“Les Français au nombre de 500 envahissent ce lieu” de Gilette ainsi que Toudon.
 1753 (9 mars)
Petit tremblement de terre à Nice.
 1755 (29 mars)
Nice prend en charge l’amélioration du Lazaret.
 1763 (11 mars)
Les biens de l’hôpital Saint-Lazare passent par décret à l’Hospice de la Charité de Nice.
 1770 (26 mars)
On établit des tableaux généalogiques et chronologiques sur les fiefs.
 1778 (15 mars)
Le nouveau gouverneur est accueilli à Nice.
 1781 (27 mars)
Saint-André commande à Nice.
 1784 (29 mars)
La Roque, devenue française élit son délégué pour l’élection aux états généraux.
 1793 (1er mars)
Le 7e Var de Cadar et le 2e Var de Masséna se portent sur Villars, Testoris se replie sur Tournefort et la Bollène. Les représentants Jagot et Grégoire arrivent à Nice. Trois Barbets de Roquebillière sont fusillés.
 1794 (6 mars)
Visites domiciliaires à la recherche des prêtres insermentés dans le district de Puget. Un atelier de salpêtre est établi à Nice.
 1795 (3 mars)
Kellermann est mis, pour la seconde fois, à la tête des armées des Alpes et d’Italie.
 1796 (8 mars)
La société populaire de Levens dénonce la femme Christine Bondis, épouse d’un barbet, et la fait incarcérer.
 1797 (19 mars)
Giuseppe Mari est tué à Bendejun par les Barbets.
 1798 (2 mars)
Victor Leotardi remplace à Villars le juge de paix Laus, démissionnaire.
 1800 (10 mars)
L’ingénieur des routes des Alpes-Maritimes, Griffet, meurt à la tâche à Nice.
 1801 (12 mars)
Une quinzaine de Barbets sont signalés près de Roquebillière.
 1802 (17 mars)
Châteauneuf-Randon est rappelé par le ministre de l’intérieur.
 1803 (22 mars)
Le préfet Châteauneuf-Randon organise l’école de l’arrondissement de Nice.
 1809 (10 mars)
Le conscrit Maurice Bougiarel de Villars est exempté comme soutien de famille.
 1813 (6 mars)
Pauline est fatiguée après une promenade en mer.
 1816 (1er mars)
Certains droits sont rendus aux Juifs du ghetto de Nice.
 1821 (22 mars)
Arrivée à Nice du roi, pendant les troubles de 1821, auxquels la ville n’avait guère participé.
 1825 (12 mars)
Le major Leotardi lègue à Thiéry et Touët “la dotation d’une pauvre et honnête fille qui sera mariée dans l’année.
 1830 (11 mars)
Le roi quitte Nice après y avoir passé l’hiver.
 1848 (5 mars)
Sur ordre royal, les jésuites sont chassés de Nice.
 1849 (27 mars)
Charles-Albert vient prier à Notre-Dame de Laghet après son abdication.
 1855 (25 mars)
A Sospel, les partisans des couvents racolent même des enfants pour signer des pétitions hostiles à la loi anticléricale, qui contribue à détacher de la monarchie sarde.
 1857 (27 mars)
La tsarine rend visite au peintre niçois Fricero, à Saint-Philippe.
 1860 (4 mars)
Au Théâtre Tiranty on applaudit Marie Daubrun, récitant le vœu de Nice de son amant Banville. Le soir contre-manifestation au Théâtre Royal.
 1861 (7 mars)
Isola selon son désir, devient française neuf mois après les autres communes des Alpes-Maritimes, en bonne partie grâce à l’insistance de son curé, et malgré son syndic Musso.
 1864 (10 mars)
Pose de la première pierre de Notre-Dame à Nice.
 1865 (13 mars)
Le tsarévitch, malgré sa maladie, assiste sur la lande de la Californie à la Fête des chasseurs de la Garde Impériale.
 1866 (5 mars)
La Reine Emma des Iles Sandwich en visite à Nice, pour attirer les sympathies de la France à son époux.
 1867 (11 mars)
Le projet de Durandy, construction du square Masséna sur le Paillon, est accepté par la Municipalité de Nice.
 1868 (6 mars)
Obsèques à Nice du Roi de Bavière.
 1870 (8 mars)
Le préfet excuse sur son âge septuagénaire les anciens débordements sexuels du curé de Bairols.
 1871 (11 mars)
La compagnie Gignoux rentre à Nice.
 1875 (18 mars)
Le curé de la Tour “ne cache pas son affection pour le parti séparatiste”.
 1878 (1er mars)
Mgr Balaïn fait son entrée solennelle à Nice.
 1881 (22 mars)
Première française à Nice de Lohengrin, joué par Mme Vigier dans le rôle d’Elsa.
 1883 (18 mars)
Fondation de l’Eclaireur de Nice, opposé à Borriglione.
 1890 (20 mars)
Borriglione est battu à Nice-Ville par Raiberti, il sera élu député de Nice-campagne.
 1891 (21 mars)
Le 5re de Villars, avec 21 décès en deux mois, refuse d’ensevelir chez lui les ouvrirers piémontais morts sur Malaussène.
 1893 (31 mars)
Mort à Nice du pasteur Léon Pilatte.
 1895 (25 mars)
La Reine Victoria assiste au festin des Cougourdons de Cimiez.
 1896 (4 mars)
A Nice le Président de la République inaugure le monument du centenaire.
 1898 (10 mars)
La Duse joue la Dame aux camélias au Casino de Nice.
 1901 (24 mars)
Corso automobile fleuri à Nice.
 1906 (17 mars)
Inauguration au Mont Boron du Queen Victoria Memorial Hospital.
 1915 (5 mars)
Le philologue belge Wilmotte projette à Nice des documents sur les crimes allemands.
 1917 (24 mars)
“Nice manque de beurre”, constate un journaliste.
 1920 (10 mars)
Le nom de “Place du XVe Corps” répare à Nice l’injustice de 1914.
 1924 (5 mars)
Messimy reconnaît son “crime” envers le XVe Corps.
 1934 (31 mars)
Création à Nice d’un comité antifasciste.
 1936 (14 mars)
Première “Foire de Nice”.
 1939 (13 mars)
Conférence à Nice des Etats danubiens.
 1940 (12 mars)
Premier jour sans pâtisserie, prélude aux restrictions.
 1941 (3 mars)
Constitution des Amis de la Légion dans les Alpes-Maritimes.
 1942 (18 mars)
240 aviateurs britanniques abattus passent par Nice pour être internés.
 1943 (3 mars)
La tartane Clairette réquisitionnée par les Italiens est coulée au large du Cap de Nice par un sous-marin britannique.
 1944 (10 mars)
Parachutages au plateau de Dina
 1945 (15 mars)
La 1ère D.F.L. (Division Française Libre) devenue 1ère Division de Marche d’Infanterie est transférée dans les Alpes-Maritimes.
 1946 (5 mars)
Après six ans, Carnaval revient à Nice !
 1947 (23 mars)
Le roi de Suède revient fréquenter Nice et ses 5sons, sinon ses tennis en raison de “son état de santé”.
 1948 (22 mars)
Le Président de la République est en vacances à Saint-Jean Cap Ferrat.
 1949 (9 mars)
Le peintre Matisse offre à la Ville de Nice un tableau bientôt reproduit en affiche publicitaire pour la Côte.
 1955 (19 mars)
Le doyen Lépine fait voter le Conseil Municipal en faveur de la création à Nice d’une Ecole de Médecine.
 1959 (30 mars)
Les T.N.L. de Nice desservent l’aéroport et Saint-Laurent.
 1972 (7 mars)
Réouverture du Musée des Babarottes de Nice (Musée d’Histoire Naturelle).
 1973 (20 mars)
Ouverture à Nice de la section Saint-Philippe-Abbé Grégoire de la voie rapide.
 1977 (10 mars)
Spaggiari s’évade du Palais de Justice de Nice.
 1981 (5 mars)
Ouverture de la Foire Internationale de Nice.
 1982 (1er mars)
Un éboulement coupe 48 h la circulation entre Duranus et Levens.
 1983 (6 mars)
A Nice la liste municipale de Jacques Médecin obtient 54,82 % le premier tour.
 1984 (30 mars)
Ouverture du Palais des Congrès de Nice, Acropolis.
 1985 (12 mars)
On découvre à Cimiez un site datant de 3.500 av. J.-C.
 1988 (24 mars)
Jacques Chirac inaugure la station d’épuration de Nice, “Haliotis”.
 1989 (19 mars)
La liste Jacques Médecin obtient 46,76 % des voix aux municipales de Nice.
 1992 (25 mars)
Dynamitage, dans le cadre d’une rénovation, des tours HLM Saint-Roch de Nice.
 1993 (7 mars)
L’abattoir de Puget demeure le seul du haut pays.
 1994 (11 mars)
Un réseau de call-girls est démantelé à Nice, où les parents d’élèves manifestent contre les poux.

Extraits de : "Chronologie illustrée de l'histoire du Comté de Nice" © Serre Editeur

Rechercher une date de l'Histoire du Comté de Nice

Saisissez une année (entre l'an 1000 et l'an 2000) :   

ou Sélectionnez un mois :

 Janvier    Février    Mars    Avril    Mai    Juin
 Juillet    Août    Septembre    Octobre    Novembre    Décembre


 

Traduire


 

Réserver hôtel

A Nice, en France et partout dans le monde

 

Destination

 

Date d'arrivée

 

Date de départ


nrdvAbonnez-vous à

La Lettre de
Nice RendezVous

Actualités, éphémérides,
recettes de cuisine,
photos, événements...

Pour vous inscrire :

QR Code de cette page

tuto-iphone

| Accueil | Histoire de Nice | Culture & Traditions de Nice | Plan de Nice | Visite de la Ville de Nice | Agenda | Services |
| Actualités | Associations | Encyclopédie | Cuisine Niçoise | Réservation Hôtels Nice | Villes et Villages | Annuaire | Plan du Site


Sites partenaires :


Serre Editeur (Editeur niçois indépendant - Histoire de Nice - Bibliographie de Nice)
Email Gourmand (la première lettre numérique d’informations gastronomiques de la Côte d’Azur)
Nice-Panorama (Visite virtuelle de la Côte d'Azur avec des panoramas)
Fédération des Associations (Fédération des Associations du Comté de Nice)
Nice-Cooking (le site des cuisines niçoise et méditerranéenne)
Photos de Nice (photographies anciennes et actuelles de Nice et de son comté)
Lou Sourgentin (le site de la revue culturelle niçoise)


Mentions Légales