inset carriera

 

Cliquez sur l'initiale de l'identifiant de la rue recherchée
(par exemple M pour Avenue Jean Médecin) :

A | B | C | D | E | F | G | H | I-J-K | L | M | N | O | P | Q-R | S | T | U-V | W-X-Y-Z

06300
de la place Masséna 2 au quai des États-Unis 109

Boulevar Carlou Albert

 

JavaScript doit être activé pour utliser les cartes Google.
Il semble que JavaScript soit désactivé ou non supporté sur votre navigateur.
Pour voir les cartes Google Maps, activez JavaScript en changeant les options de votre navigateur, puis rechargez la page.

Imprimer

place-charles-albert-.jpg

Cette appellation a été donnée à l’ancienne place de la Fous (c’est ainsi qu’on dénommait l’embouchure du Paillon avant que celui-ci ne soit couvert) en commémoration de la fondation de Nice par les Grecs de Phocée venus de Massalia (Marseille) vers 350 av. J.-C. On appelait aussi cet endroit, qui n’était qu’un terrain vague et marécageux au bout de la rue Saint-François de Paule, le Pré aux Oies ou le faubourg Saint-Eloi car il y eut, du temps des remparts, une porte Saint-Eloi. Fait curieux, sous le nom de place des Phocéens, cet emplacement a servi de gare provisoire du chemin de fer en 1863 et en 1864 en attendant que le train arrive à la gare de Nice-Ville que nous connaissons aujourd’hui.
Le chemin de fer s’arrêtait alors à Cagnes et les travaux du pont jumelé rail et route sur le Var furent longs et difficiles. Un service de navette par omnibus à chevaux reliait la gare de Cagnes à la gare provisoire de Nice. D’après un journal de l’époque, le concessionnaire disposait de 60 chevaux et 20 omnibus?; 80 becs de gaz éclairaient la gare provisoire. Le tarif de Cagnes à Nice était de 1 F pour les voyageurs 30 kg de bagages compris et 0,10 F par kilo au-dessus?; les voyageurs pouvaient conserver avec eux leurs couvertures et parapluies mais payaient 0,10 F pour les cartons à chapeaux.
La gare provisoire ferma ses portes en octobre 1864 un mois après l’arrivée du train en gare de Nice-Ville, elle aussi provisoire somme toute, car les bâtiments ne furent terminés qu’en 1880.
Ce boulevard fut aménagé au milieu du XIXe siècle sur le nouvel endiguement. Il conduisait à la place homonyme. Aujourd’hui s’ouvre ici le tunnel du Paillon (voir à ce nom).

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers