actualites

 

À l’occasion du 70e anniversaire de « l’École de Nice », une exposition exceptionnelle sera présentée à Nice du 24 juin au 15 octobre 2017  dans quatre lieux d’art de la ville : Le MAMAC, le Musée Masséna, le 109 et la Galerie des Ponchettes.

ecole nice sqÉCOLE DE NICE - Cette expositionestivale, sous le commissariat général de Jean-Jacques Aillagon, ancien Ministre de la Culture et coordonnée par Olivier-Henri Sambucchi, conservateur en chef du Patrimoine, directeur général adjoint des services de la Ville de Nice pour la Culture et le Patrimoine, rassemblera les œuvres des collections des musées et institutions niçoises, des prêts exceptionnels consentis par une centaine de musées, d’institutions, parmi les plus prestigieux, de collectionneurs particuliers de France et d’Europe.
 L'École de Nice : le Merveilleux Moderne
On aurait pu imaginer que les mutationsdémographiques et sociologiques de l’après-guerre interrompent cette familiarité de la ville avec la création. Il n’en fut rien. C’est à ce moment-là en effet que naissait ce que les historiens de l’art allaient appeler « l’École de Nice », École qui comme l’infini de Pascal est « un cercle dont le centre est partout, la circonférence nulle part ».  Cette École allait marquer, auto
ur de quelques personnalités exceptionnelles, celles d’Arman, Ben, César, Claude Gilli, Yves Klein, Robert Malaval, Claude Pascal, Martial Raysse, Bernar Venet... une nouvelle manière de penser l’art, une nouvelle manière de faire de l’art. Ce n’est pas sans raison qu’à l’ouverture du Centre Pompidou, en 1977, une exposition fondatrice proposait au public, un premier bilan de ce qu’avait été    « l’École de Nice ». 
Sans se limiter à son efflorescence des années 1950 et 1960, cette École devait ensuite connaître d’infinis rebonds, intégrant dans son aire généreuse de nouvelles personnalités et parfois même de nouveaux personnages. Peu de villes, hormis Paris, bénéficient, de ce fait, d’une telle densité artistique que souligne, aujourd’hui, le tissu des ateliers d’artistes, des galeries, des lieux d’exposition et des établissements d’enseignement artistique comme l’école municipale d’arts plastiques Villa Thiole, et la Villa Arson école nationale supérieure d’art, héritière de l’ancienne école nationale des arts décoratifs. 
Il était donc tout à fait légitime qu’à l’occasion du 70e anniversaire de la naissance symbolique de « l’École de Nice » par Arman, Klein et Pascal, la Ville de Nice consacre sa programmation estivale bisannuelle.
 
Exposition présentée au Musée Masséna 
« Nice à l'école de l'histoire »
du 23 juin au 15 octobre 2017 
 
Commissariat : Jean-Jacques Aillagon, assisté d’Aymeric Jeudy 
Scénographie & conception graphique : Kristof Everart & Marcel Bataillard
 
Le Musée Masséna, un parcours surprenant de plus de 200 œuvres réunis en 6 chapitres, dans l’histoire de Nice et de son territoire. En contrepoint de l'exposition du MAMAC « A propos de Nice : 1947-1977 » qui évoque un moment de l'histoire de l'art où Nice a « fait École », l'exposition du Musée Masséna explore, sur la longue durée, quelques-unes des séquences où Nice a été au rendez vous de l'histoire du monde de façon significative. En partant de l'origine de Nikaïa à celle de Cimiez, puis par le développement spectaculaire de la ville avec son invention du tourisme, les artistes peindront et sculpteront la ville de frontière mais aussi de rencontres qu'est Nice.
L’exposition propose une exploration de quelques millénaires de l’histoire de Nice et en souligne les articulations avec l’histoire générale, elle constitue l’esquisse d’un portrait de la cité où se rencontreront des chefs-d’oeuvres de toutes les époques. Au fil des chapitres de l’exposition, sur l’intégralité du 2e étage du musée Masséna, plus de 200 pièces, des chefs-d’œuvres les plus insignes aux fragments archéologiques les plus émouvants, jalonneront une galerie du temps offrant un parcours passionnant et raisonné dans l’histoire de Nice et de son territoire. 
 
 
Exposition présentée au Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain (MAMAC)
« A propos de Nice : 1947-1977 »
Une exposition du 40e anniversaire du Centre Pompidou
Du 24 juin au 22 octobre 2017
 
Commissariat : Hélène Guenin avec le concours de Rébecca François
Commissariat associé : Florence Ostende et Géraldine Gourbe
Scénographie : PEAKS dans le cadre de la bourse de recherche curatoriale du CNAP 
 
Dans le cadre de l’événement « Nice 2017 : École(s) de Nice » organisé par la Ville de Nice, sous le commissariat général de Jean-Jacques Aillagon et des célébrations du 40e anniversaire du Centre Pompidou, le MAMAC vous propose une traversée du phénomène d’émulation qui s’est manifesté à Nice sur près de trois décennies, à travers près de 400 œuvres et documents réparties en III Actes.
À Nice, un jour de l’été 1947, trois jeunes hommes se font la promesse d’un partage du monde : Yves Klein, maître de l’IKB en devenir s’approprie l’infini bleu du ciel ; le poète Claude Pascal s’empare de l’air et reviennent à Arman, futur maestro de l’appropriation d’objets, la terre et ses richesses. De ce pacte mythique et désinvolte, naît une constellation de fulgurances, de gestes et de rencontres qui déferlera sur la Côte d’Azur jusqu’à bouleverser l’histoire de l’art. 
« 1947 : Trois jeunes hommes sur un triangle où leurs inquiétudes et leurs recherches étaient liées : Yves Klein, Claude Pascal et moi. Claude épuisait le temps à écouter hurler les étoiles, presque à côté, je plongeais jusqu’à la patrie sélénite ; Yves refusait la nuit pour signer l’azur et haïr les trous faits par les oiseaux ; c’était l’âge où tous les adolescents veulent posséder l’univers, nous nous l’étions partagé, couronnes en têtes et responsabilités reçues. » Armand
 
 ecole nice lg
© Yves KLEIN Anthropométrie (ANT 84), 1960 Pigment pur et résine synthétique sur papier marouflé sur toile, 155 x 359 cm Achat en 1988 avec l’aide du FRAM MAMAC, Nice - Inv. : 989.2.1 © Yves Klein / ADAGP, Paris

Exposition présentée à la Galerie des Ponchettes
« Noël Dolla.Restructurations Spatiales »
Du 24 juin au 22 octobre 2017
 
Commissariat : Hélène Guenin avec Élodie Antoine 
 
Noël Dolla formule à partir de l’automne 1969 une série de propositions à l’échelle du paysage dans l’arrière-pays niçois. Alors actif dans le mouvement Supports/Surfaces, il invente des formes nouvelles dans la nature, assumant leur dimension éphémère et la rencontre intime, voire confidentielle, avec ses interventions dessinées à même la montagne. L’exposition revient sur ces interventions historiques mais aussi sur des projets récents au travers des documents et des photographies. À l’occasion de l’exposition, l’artiste propose également une intervention in situ qui métamorphose l’espace de la galerie des Ponchettes. 
 
 
Exposition présentée au 109 
« The Surface of the East Coast. From Nice to New York »
Du 23 juin au 15 octobre 2017
 
Commissariat : Marie Maertens 
 
Artistes Présentés : Justin Adian - André-Pierre Arnal - Mark Barrow - Anna Betbeze - Joe Bradley - Sarah Braman - Pierre Buraglio - Louis Cane - Marc Devade - Daniel Dezeuze - Noël Dolla - Tony Grand - Simon Hantaï - Adam Henry - Jacob Kassay - Lucas Knipscher - Erik Lindman - Landon Metz - Sam Moyer - Bernard Pagès - Jean-Pierre Pincemin - Jean-Michel Sannejouan - Patrick Saytour - Gedi Sibony - Blair Thurman - André Valensi - Claude Vialla
 
L’exposition « The Surface of the East Coast From Nice to New York », représentant le mouvement artistique né à la fin des années 60 ; Supports/Surfaces, se propose de faire dialoguer les générations et géographies différentes, en montrant comment elles peuvent se répondre, se nourrir et aborder, aujourd’hui, de nouvelles pistes de réflexion.
« L’objet de la peinture, c’est la peinture elle-même et les tableaux exposés ne se rapportent qu’à eux-mêmes. Ils ne font point appel à un ailleurs ».
Claude Viallat, Louis Cane, Daniel Dezeuze, Noël Dolla, Marc Devade, Patrick Saytour et Bernard Pagès  : allant à l’encontre des créations de leur époque, ces artistes en appellent à une absence de lyrisme et de profondeur expressive. Souhaitant revenir aux fondamentaux de l’œuvre, ils se concentrent sur la toile et le châssis, sans y apposer la moindre représentation. 
 
ecole nice lg2
 © Costume de bain « Étoiles du Sud », ca 1930, © France, Paris, Les Arts décoratifs / Jean Tholance, tous droits réservés Faune dansant, Époque augustéenne, © France, Ville de Nice, Musée d’archéologie, Site de Cimiez Création graphique : © Marcel Bataillard, tous droits réservés © Martial RAYSSE Soudain l’été dernier, 1963 126 x 227 x 58 cm Oeuvre en 3 dimensions, Assemblage. Peinture acrylique sur toile, photographie, chapeau de paille, serviette éponge. Achat de l’Etat 1968, attribution 1976 Centre Pompidou, Paris Musée national d’art moderne/centre de création industrielle Inv. : AM 1976-1010 © Centre Pompidou, MNAMCCI/Philippe Migeat/Dist. RMN-GP / © ADAGP, Paris © Noël DOLLA Propos Neutre N°2. Restructuration Spatiale © Claude Viallat 1976/028, 1976 Colorant sur tissu et papier journal, 282 x 212 cm, Courtesy Bernard Ceysson.

NICE 2017 - ECOLE(S) DE NICE
Du 24 juin au 15 octobre 2017 
MAMAC - MUSEE MASSENA - LE 109 - GALERIE DES PONCHETTES  

Copyright ©2017 NRV Nice Rendezvous. Tous droits réservés.

logo-nicerendezvousToutes les actualités les plus récentes de NRV, NiceRendezVous, le site de rencontre avec les événements, la culture et l'histoire de Nice, de la Côte d'Azur et de la Principauté de Monaco, sont présentées ici par Google actualité

 
 

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers