actualites

 

La 10e édition du DevCom Azur Innovations le forum azuréen de l’innovation et du développement commercial, du marketing, de la communication, des ventes et du e-commerce s'est tenu le mardi 11 Juin 2013 aux Espaces Antipolis de Nice Sophia Antipolis. Il fut un peu mou du genou !

devcom-azur-2013DEVCOM SOPHIA NICE - Un forum 2013 un peu mou du genou côté participants, avec cependant quelques belles récurrentes pépites au détour des stands.
Est-ce le début de l’été, ou plus simplement la redondance d’un rendez-vous qui peine à évoluer, à se renouveler ? Il est un signe, sous nos latitudes, qui ne trompe pas : outre la sensible diminution des participants, pas de bousculade non plus côté politiques et institutionnels lors de l’officielle inauguration. Personne, hormis Jean-Pierre Mascarelli, représentant le Conseil général et surtout Team Côte d’Azur, sa casquette entrepreneuriale. Même David Lisnard, pourtant physiquement présent sur un atelier consacré au e-tourisme (et en campagne musclée) ne se sera pas plié au traditionnel exercice.
Présence discrète aussi pour la CCI et l’UPE 06 : un p’tit stand et puis s’en vont… ça sent la fin de règne, tout au moins sous cette mouture. Mais malgré une organisation aléatoire et des conférenciers absents, nous étions bien sur les terres du e-commerce, où certains ont su tirer leur épingle du jeu en misant sur un marketing décalé. Focus sur l’avenir : l’e-shoppeur sera accro à son smartphone, il s’agit de ne pas louper le coche et de miser sur les interfaces portables pour conquérir les juteux marchés. C’est tout l’enjeu pour ce microcosme devcomien, venu assister à quelque 29 conférences plus ou moins suivies, ou participer aux trois challenges récompensant les meilleurs pitchs côté performance commerciale, e-commerce et marketing. Là-encore, petit bémol: concurrents et lauréats étaient bien (trop) souvent les mêmes. Et l’innovation a vite pris un goût de déjà vu à mesure que s’écoulait la journée…

Côté conférences, dommage que l’aspect… commercial prenne le pas sur l’intérêt du sujet dans certains ateliers, ce qui a quelque peu lassé le moral des troupes. Dommage, car quelques intitulés étaient alléchants. Il y eut cependant quelques rémissions : un intéressant focus sur les clientèles internationales signé du niçois Benjamin Mondou (Lafage Transactions, première agence du réseau Century 21 sur la France en termes de chiffre d’affaires) et du monégasque David Ajuelos, directeur commercial de Riviera Radio, unique onde anglophone à mordre sur la France… Qui auront tout deux expliqué l’importance d’une bonne et polyglotte communication pour s’affirmer en leaders.

Il y aura eu aussi les apparitions décalées et remarquées de certains participants : Isabelle Dao-Denayer (Art Goodies, site marchand d’objets d’art) et son nain de jardin impertinent sous le bras, ou le marseillais Jean-Michel Armand (Hybird), qui faisait savoureusement rimer CRM* et crème… glacée, dans les allées du salon : un concept imparable pour attirer le gourmand et lui présenter son entreprise pendant qu’il déguste son bâtonnet chocolaté. Et de lui faire digérer cette idée de super-standard qui gère tout dans l’entreprise, affaires, éditions de factures et devis, agenda partagé, gestion d’actions commerciales, campagnes mail ou SMS : donnez le l’info à manger à votre Hybird, il se charge du reste. Même du dessert…

Autre belle aventure, celle d’Octave biz (Angers), un habitué des DEVCOM d’ici et d’ailleurs, rompu à l’exercice du challenge où il occupe toujours un podium pour ses solutions globales commerce, de la conception du site marchand à la gestion des stocks, des facturations, des livraisons. Une double-casquette visible et invisible qui lui offre un positionnement plutôt rare sur le marché.

L’on aura aussi beaucoup parlé mobile : si le chef d’entreprise est un accro du smartphone, sa clientèle aussi. L’internaute est partout et vénère son mini-écran : pour l’heure en France, seulement 15% des e-transactions passent par un téléphone mobile (hors tablettes). Mais aux dires de nos nombreux intervenants, la croissance est énorme (+62% de volume desdites transactions d’une année sur l’autre), grâce en partie au succès des comparateurs de prix, que le e-shoppeur aime à consulter avant que de se lancer dans un achat parfois compulsif… Ce serait donc un mauvais calcul de ne pas soigner son interface smartphone pour les années (et marchés) à venir : épurer les écrans, accès et manœuvres facilités jusqu’au fameux «panier» d’achat, déjà familier pour ces dinosaures qui utilisent encore leur ordinateur pour faire leurs courses.

Parmi les stands, sans aucune rancœur apparente, trônait la locale Payzen (paiement sécurisé sur internet) qui vient pourtant de prendre une gifle mémorable en pleine trogne : avec une note de 18,9867, notre PME made in France a loupé l’appel d’offre de la ville de Nice de peu, très très peu, un concurrent battant pavillon américain la toisant avec 18,9881 sur 20… Un cuisant échec pour un millième de point, à l’heure où tout le monde s’égosille à demander l'application de la préférence nationale dans le choix des produits innovants !

Voir dans le tweet ci-dessous l' histoire édifiante de ce marché public dans laquelle la Ville de Nice une fois encore se distingue !

Alors, le DEVCOM, promesse ou réalité ? Ne faudrait-il pas mieux couper la tête à quelques décisionnaires côté gestionnaires de marchés publics ? Ou commander un bon film chez Amazon, histoire d’enfoncer le clou?

Isabelle Auzias
La Tribune

Copyright ©2013 La Tribune Bulletin Côte d'Azur. Tous droits réservés.
logo-nicerendezvousToutes les actualités les plus récentes de NRV, NiceRendezVous, le site de rencontre avec les événements, la culture et l'histoire de Nice, de la Côte d'Azur et de la Principauté de Monaco, sont présentées ici par Google actualité
{linkr:related;keywords:sophia;limit:12;title:ARTICLES+EN+RAPPORT}

 

 

Utilisez ce formulaire pour contacter la rédaction de Nice RendezVous, pour nous adresser vos communiqués et prière d'insérer. Vous pouvez joindre jusqu'à 5 photographies et documents au format PDF (taille maximum : 1 Mo) en cliquant sur le bouton Ajouter les fichiers.

 

1000 caractères restants
Ajouter les fichiers